Assemblée nationale : OLPA exige des sanctions après la confiscation d’une caméra de CCTV à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) exige des sanctions disciplinaires contre les auteurs de la confiscation de la caméra d’Eddy Kabeya, reporter à Canal Congo Télévision (CCTV). Dans une correspondance adressée à Mme Jeanine Mabunda, Présidente de l’Assemblée nationale, réceptionnée par son cabinet, l’organisation demande la restitution de la caméra.

Ci-dessous l’intégralité de la correspondance :

Kinshasa, le 7 décembre 2019

N/Réf : 171/CE/JAKM12/19

Transmis copie pour information :

A son Excellence Monsieur le Président de la République à Kinshasa/Gombe

A l’honorable Présidente de l’Assemblée Nationale à Kinshasa/Lingwala

Honorable,

Concerne : restitution du matériel de Canal Congo Télévision (CCTV)

Au nom du Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation non gouvernementale de défense et de promotion de la liberté d’information basée à Kinshasa, je viens par la présente auprès de votre haute personnalité pour ce repris en concerne.

En effet, OLPA tient à exprimer sa vive protestation après la confiscation du matériel de travail (camera) de Canal Congo Télévision (CCTV), station privée de télévision émettant à Kinshasa, par le service de sécurité de l’Assemblée nationale, le 4 décembre 2019. L’occasion faisant le larron, l’organisation sollicite votre intervention personnelle pour obtenir la restitution immédiate et inconditionnelle du matériel de travail détenu, en toute illégalité, par un de vos proches collaborateurs.

A titre de rappel, la caméra d’Eddy Kabeya, reporter à CCTV, a été confisquée lors de la plénière du 4 décembre 2019 par des membres de la sécurité de l’Assemblée Nationale. Ces derniers accusaient le journaliste d’avoir pris des images de l’altercation entre M. Gilbert Kankonde, Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et des affaires coutumières et MM. Adrien Phoba et Papy Matezolo, deux élus de la province du Kongo central.

Honorable,

Il est un secret de polichinelle que la confiscation du matériel de travail d’un professionnel des médias en plein exercice de son travail constitue une entrave à la libre circulation de l’information, et porte gravement atteinte au droit d’informer et d’être informé garanti par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA vous prie de bien vouloir ordonner la restitution immédiate et sans condition de cette caméra et des images du reportage effectué par le journaliste. OLPA reste persuadé que vous ne ménagerez aucun effort pour qu’une action disciplinaire soit diligentée contre les auteurs de cet acte.

Ce dont les membres du Comité exécutif de l’OLPA vous remercient vivement

Pour le Comité exécutif

Kabongo Mbuyi,

Secrétaire Exécutif

C.I : -Ministre d’Etat en charge de la Communication et Médias

-Président du Bureau de la Commission nationale des droits de l’Homme

-Président du Bureau du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la Communication

*************************************************************************************
OBSERVATOIRE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE EN AFRIQUE (OLPA),
Bureau : 2, avenue Lopori, 3è niveau, commune de Kasa Vubu. Réf. Place des Artistes. Tél: (243) 81 286 2222, BP: 16 518 Kin I E-mail : olpapressfreedom@gmail.com,Site web: www.olpa-rdc.org Twitter : @OlpaRdc


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

www.olpa-rdc.org est le portail de la Liberté de presse en RD Congo