Nord-Kivu : OLPA exige des sanctions après la destruction du matériel d’une radio à Kyavinyonge

Goma, le 16 mars 2020. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, exige des sanctions après la destruction du matériel de la radio rurale Ishango, station communautaire émettant à Kyavinyonge, chefferie située à plus de 80 kms de Beni, à 300 kms de Goma, chef-lieu de la province de Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

La radio rurale Ishango a été saccagée, le 14 mars 2020 dans la soirée, par M. Samuel Muluko Kambale, président de la Société civile de Kyavinyonge accompagné des personnes se réclamant de cette structure. Ils ont pris d’assaut les installations du média et ont endommagé le matériel de la radio (émetteur, mixeur, ordinateur) réduisant la radio au silence. Les techniciens trouvés sur le lieu ont été brutalisés.

Samuel Muluko Kambale et ses partisans accusent le média d’avoir diffusé une intervention de M. Jimmy Safari Kasereka, chargé de communication de la Coopérative des pêcheurs de Virunga (COOPEVI) appelant la population à l’obtention du bon d’accès de COOPEVI avant toute entrée de matériaux de construction à Kyavinyonge.

Eu égard à ce qui précède, OLPA condamne cette destruction méchante du matériel d’un média qui n’a commis aucun forfait et les actes de vengeances privée de sieur Samuel Muluko et de ses partisans. Il s’agit manifestement d’une atteinte à la liberté de presse et des actes prévus et réprimés par le Code pénal congolais livre II.

En conséquence, OLPA exige l’arrestation immédiate des auteurs de ces actes ainsi que la réparation de tous les préjudices subis par la radio rural Ishango.


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

www.olpa-rdc.org est le portail de la liberté de la presse en RDCongo