SUPPLEMENTATION EN FARINE DE POISSON PREVENTION ET TRAITEMENT DE LA MALNUTRITION

Projet santé CAREO
Orateur : Dr KAPEPELA Marie

I. INTRODUCTION

1. Définitions

La malnutrition : Inadéquation entre les besoins et les apports.
- clinique : kwashiorkor, marasme
- biologique : carence de protéine, micro-nutriment

2. Contexte en RDC

- La malnutrition modérée est de 13% chez les enfants de moins de cinq ans
- Le retard de croissance est de 57% en milieu urbain et de 46% en milieu rural pour les enfants de moins de cinq ans
- L’apport protéique est bas (30 à 90% des besoins)
- Les vulnérables : enfants de 0 à 5 ans et autres (déplacés des guerres, orphelins, VIH, enfants de rue…)

3. Causes

Faibles accessibilité (énergétique, protéines, micro nutriment)
Source : - indisponibilité
- sous information, croyance, culture
- mauvaise utilisation des ressources

II. OBJECTIFS

1. Global : contribution à l’amélioration de l’état nutritionnel de la population congolaise par une large consommation des produits à base de poisson provenant de la RDC.

2. Spécifique : - Etudier la faisabilité de l’introduction des farines de poisson dans la prévention et le traitement de la malnutrition chez les enfants vulnérables.

- Impliquer les communautés de base dans la production , la transformation et la conservation des produits à base de poisson.

III. POURQUOI LE CHOIX DE FARINE DE POISSON ?

· accessibilité géologique, économique (océan, fleuve, lac, cours d’eau)
· facilité de transformation et conservation
· facilité de préparation avec d’autres aliments
· riche teneur en protéine par rapport au prix d’achat
· adapté aux cibles (enfants, autres vulnérables)

IV. ACTIVITES

- Prospection des sites riches en poissons
- Fabrication de farine de poisson
- Préparation des recettes à base de farine de poisson
- Identification des enfants vulnérables
- Administration de farine de poisson et ses dérivés aux enfants et le suivi
- Encadrement des communautés de base dans la production, transformation, conservation de la farine de poisson (technique de pêche, étang)
- Vulgarisation de ces procédés.

V. DONNEES PRELIMINAIRES

1. Ce qui a été fait :
- Prospection sites de : GOMA, BUKAVU, KALEMI en janvier 2004 (grace à child protection/MONUC-KIN)
- Fabrication manuelle de la farine de poisson
- Fabrication de recette à base de poisson avec le maïs, soja, arachides
- Encadrement de la communauté dans la production des poissons (elevage des poissons dans différents étangs…)

2. Reste à faire :
- Finaliser ces étapes
- Vulgariser ce procédé

3. Limites : diversité alimentaire toujours recommandée, supplémentation en micro nutriment.

VI. CONCLUSION

Dans le cadre humanitaire, la farine de poisson constutue un apport accessible en protéine animale utilisable pour tous les vulnérables et intarissables(femmes enceintes, personnes affaiblies)

Remerciement à la MONUC (Child Protection-KIN) pour avoir facilité le voyage de prospection à l’ONG CAREO, ainsi que d’autres organisations P.A.E.S, UNIKIN, OCHA… pour la collaboration.