RAPPORT DE LA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION DES ELEVES DU COMPLEXE SCOLAIRE MAWILA SUR LA PREVENTION DU SIDA

INTRODUCTION
Ce samedi 30 octobre 2004, notre association sans but lucratif dénommée ‘’SOLIDARITE POUR LE DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE (SODEC)’’, a fait une campagne de sensibilisation des élevés du Complexe Scolaire MAWILA sur la prévention du VIH – SIDA dans le milieu de jeunes. Cette campagne était organisée avec l’appui logistique du Bureau de Coordination Provincial du Programme National de Lutte contre le SIDA / Ville de Kinshasa.
Le présent rapport décrit le message apporté aux élèves, les statistiques des participations à cette campagne et la plus grande préoccupation des élèves du Complexe Scolaire MAWILA (Croisement des avenues SHABA et BONGANDANGA, commune de KASA-VUBU / Kinshasa – RDCongo).
I.MESSAGE
Le message que les pairs éducateurs avaient apporté aux élèves était scindé en deux parties ci – après :
Première partie : Causerie éducative
Dans cette partie, le message était axé sur deux points :
1.L’infection à VIH – SIDA :
Les élèves étaient informés qu’une infection à VIH – SIDA est une maladie causée par un virus appelé VIH(Virus de l’Immunodéficience Humaine). Ce virus affaiblit les défenses naturelles du corps humain contre les microbes et le rend plus vulnérable à toutes les autres maladies.
Ils étaient également informés que le SIDA est une maladie infectieuse contagieuse, transmissible par voie sexuelle ou sanguine ; le SIDA est caractérisé par un effondrement d’une certaine classe des globules blancs, les lymphocytes T-CD4, support de l’immunité cellulaire, et se traduisent par une disparition des réactions de défense de l’organisme ; le SIDA est accompagné des infections opportunistes dues à divers germes (bactéries, virus, protozoaires, champignons) qui se développent dans un organisme incapable de réagir, et des cancers tel que le sarcome de kaposi (cancer généralisé à départ cutané) et les lymphomes (cancer des ganglions lymphatiques).
Ils étaient sensibilisés et conscientisés sur le fait que le SIDA affecte l’individu sur le plan physique, moral, psychologique et financier avec des répercutions sur la famille, la communauté et le pays.
Les pairs éducateurs avaient précisé qu’un séropositif est une personne qui héberge le VIH dans son corps et qui se trouve en bonne santé apparente ; par contre un malade du SIDA est un séropositif qui présente des symptômes tels que diarrhée prolongée, perte de poids exagérée, tuberculose, infections prolongées...
Les élèves étaient aussi sensibilisés sur les conséquences des rapports sexuels précoces et la conduite à tenir.
a).Conséquences des rapports sexuels précoces :
-Dépréciation de soi et de ses valeurs
-Détérioration des relations avec le(s) ami(e)s et la famille
-Parenté précoce
-Avortements clandestins
-Stérilité
-Traumatisme psychologique
-Abandon de l'école
-Débauche
-La mort
b).Conduite à tenir :
-Attendre d'avoir des rapports sexuels pendant le mariage
-Résister à l'influence et à la pression négative des camarades qui te poussent à avoir des rapports sexuels avant le mariage.
-Avoir toujours à l'esprit les conséquences sur ta vie des rapports sexuels avant le mariage
-Pour tout problème lié à la stérilité, demander conseil à tes parents, tes enseignants, tes encadreurs, (prêtres, pasteurs, religieux…) ou centres spécialisés dans l'encadrement des jeunes.
2.La conduite à tenir devant les PVV et PAV :
Il a été demandé aux élèves de bannir le rejet, la discrimination et la stigmatisation à l’égard des personnes vivant avec le VIH ou celles affectées par le VIH.
Il y a eu la distribution des dépliants et affiches pour permettre aux élèves d’en faire une large diffusion auprès des autres.
Deuxième partie : Projection cinématographique
Dans cette partie, il y a eu deux films éducatifs dont le contenu était le suivant :
Le premier film intitulé ‘’EPIDEMIE DE L’OMBRE’’ avait des images fortes pour montrer aux élèves les causes des infections fongiques, les conséquences des MST et VIH – SIDA et les symptômes des infections sexuellement transmissibles.
a).Causes des infections fongiques :
-Rapports sexuels
-Sans rapports sexuels du tout
-Usage excessif d’antibiotique
-Grossesse
-SIDA
b).Conséquences des MST :
-Chez l’homme : risque de rétrécissement au niveau des organes génitaux et entraîne la stérilité
-Chez la femme : risque d’obstruction des trompes de falllope et entraîne la stérilité
-Chez le bébé : risque de devenir aveugle, etc...
c).Symptômes des infections sexuellement transmissibles :
-Gales
-Lésions sur les parties sexuelles
-Démangeaisons
-Ecoulements purulents
-Douleur au bas ventre
-Picotements urinaires
Dans ce film, les élèves étaient suffisamment informés sur les modes de transmission du VIH – SIDA et la conduite à tenir pour prévenir le SIDA.
a).Modes de transmission du SIDA :
-Relations sexuelles entre un séropositif et une personne saine : le VIH présent dans le sperme, les sécrétions vaginales et le sang du séropositif peut être transmis à une autre personne lors d'un rapport sexuel à haut risque (rapport sexuel avec un ou plusieurs partenaires occasionnels en réguliers et non protégé par le préservatif) ;
-Sang à sang : le VIH est présent dans le sang d'une personne saine en cas de transfusion sanguine du sang infecté ou blessure due à l'usage des objets tranchants infectés;
-Maternofoeutale : une mère séropositive peut transmettre le VIH à son enfant lors de l'accouchement ou pendant l'allaitement ;
b)Conduite à tenir pour prévenir le SIDA :
-Abstinence des relations sexuelles
-Fidélité absolue et réciproque du couple sain
-Exigence d'une seringue neuve ou stérilisée à chaque injection
-Usage des objets tranchants neufs ou stérilisés
Le deuxième film intitulé «LES VISAGES DU SIDA» avait des images permettant aux élèves d'avoir une idée sur les comportements et les attitudes des séropositifs.
II.STATISTIQUES DES PARTICIPANTS
146 jeunes et enfants étaient sensibilisés et conscientisés à adopter un comportement à moindre risque vis-à-vis du VIH-SIDA et à bannir le rejet, la discrimination et la stigmatisation à l'égard des PVV et PAV. Les données ventilées selon le sexe et la tranche d'âge sont les suivantes :
5 – 9 ans : 0 adolescentes et 0 adolescents, soit: 0 enfants
10 - 14 ans : 11 adolescentes et 16 adolescents, soit : 27 enfants
15 - 19 ans : 42 adolescentes et 44 adolescents, soit : 66 enfants
20 - 24 ans : 10 filles et 11 garçons, soit : 21 jeunes
25 - 29 ans : 0 fille et 2 garçons, soit : 2 jeunes
30 - 34 ans : 0 femme et 0 homme, soit : 0 adulte
35 - 39 ans : 0 femme et 0 homme, soit : 0 adulte
40 - 45 ans : 0 femme et 0 homme, soit : 0 adulte
45 - 49 ans : 0 femme et 0 homme, soit : 0 adulte
50 ans et plus : 0 femme et 0 homme, soit : 0 adulte
NSP : 3 femmes et 7 hommes, soit : 10 adultes
Ci-joint, les listes de présence.
III.PREOCCUPATION DES ELEVES
La grande préoccupation des élèves était d'identifier les causes des infections sexuelles dans le cas où le malade n'aurait pas pratiqué le rapport sexuel et d'avoir des informations utiles et exactes sur les vingt types des infections sexuellement transmissibles.
CONCLUSION
La matinée de sensibilisation et mobilisation sociale en faveur de la prévention du VIH-SIDA chez les élèves du Complexe Scolaire MAWILA est une contribution à la lutte contre la propagation du VIH - SIDA chez les élèves de la ville de Kinshasa et s'inscrit dans notre programme de sensibilisation des jeunes en milieu scolaire.
Fait à Kinshasa, le 30 octobre 2004
Le Secrétaire Général et Coordonnateur de Program
Joseph TSHIBALABALA DIKUYI