RAPPORT DES CAUSERIES EDUCATIVES DU 15/06/2007

INTRODUCTION
Nos ONG des jeunes (SODEC, ASOJEDEC, RAFEM, SCC CENTER, RAJED & ANOUVIK) ont organisé en synergie une activité de proximité en matière de prévention dans le cadre de la lutte contre le VIH/SIDA.
Vendredi 15/06/2007, une séance des causeries éducatives était animée à l’Ecole Primaire BON DEPART située sur l’avenue BOBOZO N°3 bis, Quartier Industriel (1ère Rue), Commune de Limete – Kinshasa. 64 participants (34 adolescentes et 30 adolescents) étaient sensibilisés sur la santé de la reproduction et le VIH/SIDA.
SEQUENCE 1 : SANTE DE LA REPRODUCTION DES ADOLESCENTS
Pour cette séquence des causeries éducatives, les participants étaient informés sur 4 concepts de santé de la reproduction, à savoir : l’adolescence, la maturation sexuelle chez une fille, la maturation sexuelle chez un garçon et la puberté. Ils étaient sensibilisés sur les causes et les conséquences des problèmes de santé de la reproduction (les rapports sexuels précoces, les grossesses non désirées, les avortements provoqués, les mariages précoces et les maternités précoces).
Les participants ont compris que face à leurs besoins en matière de santé de la reproduction, ils doivent à assumer certaines responsabilités dans le cadre de la prévention des problèmes de santé de la reproduction.
SEQUENCE 2 : CONNAISSANCES DE BASE SUR LE VIH/SIDA
Pendant cette séquence des causeries éducatives, les participants se sont rappelés les modes de transmission et de prévention du VIH/SIDA. Ils étaient sensibilisés sur les risques liés au VIH/SIDA. Ils étaient informés et encouragés à adopter des comportements responsables vis-à-vis du VIH/SIDA et des IST.
SEQUENCE 3 : CONSEILS ET DEPISTAGE VOLONTAIRE
Concernant cette séquence des causeries éducatives, les participants étaient informés sur les avantages et les étapes du CDV. Ils étaient encourager à se faire dépister pour connaître leur état sérologique. Ils étaient sensibilisés sur droits des PVV, devoirs des PVV et PA, PEC. Ils étaient également sensibilisés à bannir le rejet, la discrimination et la stigmatisation à l’égard de PVV.
CONCLUSION
Cette activité contribue à la prévention des IST, du VIH/SIDA et des autres problèmes de santé de la reproduction. Nos remerciements s’adressent au FNUAP à travers le RAJECOPOD.
Fait à Kinshasa, le 15/06/2007
L'équipe de SODEC