Calvaire des déplacés de Walungu.

GAO asbl
Groupe Chrétien d’Appui aux Orphelins et Vulnérables pour la Paix
Sud-Kivu / RD Congo
E-mail : orphelins_1@yahoo.fr
Site web : www.societecivile.cd
Tél.: +243 813134550

Alerte 11/07

Calvaire des déplacés de Walungu.
Qui pourra sauver cette population ?

I. Présentation du territoire de Walungu.

Le territoire de Walungu est l’un des huit
territoires qui constituent la province du Sud
Kivu en RDCongo. A ces territoires s’ajoute
la ville de Bukavu.
Le territoire de Walungu se situe au Sud ouest
de la ville de Bukavu.
Il est composé de deux collectivités chefferies
à savoir celle de Ngweshe (comporte 16
groupements) et celle de kaziba (Quinze
groupements).
Ce territoire est victime quotidienne de
l’insécurité. Il subit jusqu’à ce jour les conséquences et méfaits de la guerre et la présence des troupes
irrégulières dont les FDLR et les rastas.
II. Situation actuelle du milieu.
La population de Walungu en général et celle du groupement de kaniola en particulier a été victime de
plusieurs violations des droits humains à savoir :
- Vol
- Viol : 880 femmes violées dans le seuk groupement de kaniola
- Incendies : 3400 maisons incendiées à Kaniola
- Massacres : 600 personnes massacrées à Kaniola.
Les exactions sont légions. Ainsi,
- Plusieurs personnes ont quitté leurs localités ou villages et sont venus s’entasser dans les villages qui
environnent le centre commercial de walungu ;
- Les populations déplacées meurent chaque jour de faim, car incapables d’exploiter leurs champs
abandonnés ;
- La délinquance des jeunes par manque des frais scolaires s’est accrue ;
- La prostitution des jeunes filles et femmes afin de répondre à leurs besoins vitaux a pris de l’ampleur;
- La pauvreté et la disette se lisent sur cette population déplacée et pillée…
Mission des Nations Unies au Congo

III. Quid de la présence de la MONUC ?

La population de Walungu est consciente du rôle capital que joue le contingent pakistanais basé sur la
colline de Cibarhama à Walungu.
En effet, leurs équipes patrouillent nuit et jour dans la quête de la paix dans cette partie du pays.
Cependant, la même MONUC joue un grand rôle dans la prostitution des jeunes filles, la délinquance et
l’infidélité de certaines femmes pauvres et avides de l’argent dans ce milieu.
Aujourd’hui, certaines jeunes filles et femmes mariées, des familles déplacées, et même autochtones,
montent le soir au camp de la MONUC basé à Walungu afin de se prostituer.
Vingt dollars suffisent pour ce faire. En plus de l’argent, les biscuits sont distribués à souhait.
Certains jeunes délinquants en quête de moyens de survie passent leurs soirées aux alentours du camp de
la MONUC pour être commissionnés dans la recherche du gibier (femmes ou filles). Ils sont aussi rémunérés
pour ce faire.
En plus, la jeunesse dont l’âge varie entre douze et dix huit ans , passe tous son temps à la poubelle de
la MONUC pour y ramasser de la nourriture jetée. Celle – ci est revendue dans les rues de la place.
IV. Recommandations.
1. Au gouvernement Congolais
- D’assurer la sécurité de personnes et de leurs biens en mettant hors d’état de nuire l’ennemi de la paix.
2. A la Communauté Internationale
- Faciliter le retour des réfugiés Rwandais vivant en RDC.
3. A la Section DDR de la Monuc
- Convaincre les FDLR à regagner leur pays
4. A Toute la population de Kaniola
- De se désolidariser des FDLR.