DECLARATION DE L'OPR SUR LA SITUATION A UVIRA DANS LA PROVINCE DU SUD-KIVU

DECLARATION DE L’ORGANISATION POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION « OPR » SUR LA SITUATION DE LA REPRISE DES HOSTILITES A UVIRA AU SUD-KIVU.

L’Organisation pour la Paix et la Réconciliation « OPR », une organisation pour la promotion et la Culture de la Paix, la cohabitation pacifique, de transformation des conflits et de promotion des droits humains en République Démocratique du Congo ;

Dans sa mission de culture de la Paix et de la cohabitation pacifique en République Démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs ;

Considérant l’accord de Paix entre les Gouvernements de la République Démocratique du Congo et le Gouvernement de la République du Rwanda sur le retrait des troupes rwandaises du territoire de la République Démocratique du Congo et le démantèlement des forces des ex-FAR et des Interahamwe en République Démocratique du Congo, signé à Pretoria le 30 juillet 2002 ; spécialement en ses points 8.1, 8.2, 8.3, 8.5 et 8.10 ;

Considérant que les affrontements actuels au Sud-Kivu entre les Maï-Maï et les rebelles du RCD risquent de torpiller et compromettre l’avancement du processus de Paix en République démocratique du Congo et l’exécution normale de l’accord de Pretoria ;

Conscient que la poursuite des hostilités dans cette partie de la République démocratique du Congo peut créer l’insécurité aux frontières communes du Rwanda, du Burundi et de la République Démocratique du Congo ;

Gravement inquiet par les mouvements illicites d’armes et des matériels militaires aux frontières respectives de ces trois pays de la région;

1. Exprime son inquiétude devant la nouvelle aggravation de la situation à l’Est de la République Démocratique du Congo et la poursuite des hostilités entre les Maï – Maï et les forces rebelles du RCD ;
2. Rappelle la préservation de la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale et l’indépendance politique de la République Démocratique du Congo et de tous les autres Etats de la région ;
3. Souligne que ce conflit actuel à l’Est de la République Démocratique du Congo constitue une menace contre la Paix, la sécurité et la stabilité de la région ;
4. Déplore que les combats se poursuivent et que le Rwanda et le Burundi menacent d’envoyer leurs troupes en République Démocratique du Congo pour combattre au côté du RCD en violation du principe de non ingérence dans les affaires internes de la République Démocratique du Congo ;
5. Demande et encourage le Rwanda a poursuivre le retrait ordonné de ses troupes de la République Démocratique du Congo, notamment dans le Kasaï ;
6. Demande aux combattants Maï – Maï et aux rebelles du RCD de protéger et de respecter les droits humains et le Droit International Humanitaire, particulièrement les dispositions des conventions sur la prévention et la répression du crime de génocide de 1948 qui leur sont applicables ;
7. Demande instamment au gouvernement de la République Démocratique du Congo et à toutes les autres parties à œuvrer efficacement pour la conclusion d’un accord global et inclusif pour la réunification du pays et le rétablissement de l’autorité administrative de l’Etat sur toute l’étendue de la république Démocratique du Congo ;
8. Condamne la poursuite des activités militaires des combattants Maï – Maï et des forces rebelles du RCD en République Démocratique du Congo ;
9. Attire l’attention de la communauté internationale sur la situation humanitaire catastrophique engendrée par les derniers affrontements ;
10. Exige l’arrêt immédiat des hostilités sur toute l’étendue de la Province du Sud Kivu ;
11. Appuie et encourage les efforts de médiation menés par l’UA, à travers S – E Thabo Mbeki, son Président en exercice et son S – E Moustapha Niasse ;
12. Réaffirme l’importance de la tenue sous les auspices de l’ONU et de l’UA, le moment venu, d’une Conférence Internationale sur la Paix, la sécurité et la stabilité dans la région des Grands Lacs avec la participation de tous les gouvernements de la région, les sociétés civiles et de toutes les autres parties intéressées ;
13. Se félicite du retrait au nom de la Paix des Maï – Maï, de la Ville d’Uvira.
Fait à Kinshasa, le 9 décembre 2002
Pour l’OPR
Justin BARHASIMA
Président


Lien Internet suggéré