Notions d'Ecologie et Conservation de la Nature en Milieu Scolaire

Introduction

La Base de l’Observatoire pour la République, B.O.R., comme ONG de développement de la République Démocratique du Congo est engagée dans trois secteurs principaux : les Droits de l’Homme, l’Intégration Sociale et l’Environnement, Conservation et Protection de la Nature.

Au sein du secteur de l'Environnement, la BOR est engagée dans un vaste projet sur la Proposition de l'Insertion du cours des « Notions d’Ecologie et Conservation de la Nature (NECN) dans le programme national des Sciences Naturelles et de Biologie à l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP).

A travers ce projet, nous pensons qu’ une bonne partie de la jeunesse congolaise pourra être initiée aux méthodes de conservation et de protection de l’environnement au sein duquel elle évolue. Nous le proposons dans sa phase expérimentale dans 24 écoles de la ville de Kinshasa avant de l’étendre au reste des écoles.

Pourquoi un tel projet aujourd'hui ?

Notre pays, la République Démocratique du Congo, venait à peine de sortir d’un système de gouvernance qui a conduit à son délabrement économique, politique, social, idéologique et environnemental ce, pendant plus de trois décennies. Toutes les vagues des réfugiés déversés sur le territoire congolais depuis les années 1959, les guerres qui sévissent en RDC depuis 1996 ont accentué les perturbations dans notre écosystème que les conséquences n’ont pas traîné à se faire sentir suite à la destruction méchante de la faune et de la flore. Au même moment aucun effort sensible visant à rétablir l’équilibre ne semble avoir été entrepris.

Après analyse du programme d’enseignement des sciences naturelles (Botanique, Zoologie, Anatomie), de biologie et de géographie hérité de la colonisation, nous avons constaté qu’il ne permet pas à l’enfant d’assumer effectivement ses responsabilités de conservateur de la nature. Au terme de ses études secondaires, l’élève ne dispose toujours pas de notions suffisantes lui permettant de s’investir dynamiquement dans la conservation et la préservation de son milieu vital. Les aspects écologiques contenus dans le programme en cours sont insuffisants et rarement abordés dans beaucoup de nos écoles, encore que les interactions biotope-biocénose sont souvent mal élucidées.

La réparation des dommages qu’a subit l’écosystème congolais depuis plus de trente ans , la conservation des sites réparés et la préservation de la nature dans notre pays sont des aspects qui méritent une attention particulière. L’homme devrait s’en occuper de façon rationnelle et stratégique pour un développement durable en vue d’un équilibre au sein des écosystèmes.

A travers ce projet et par le biais d’une sensibilisation, d’une éducation, d’une information et d’une formation continues, nous pouvons atteindre une bonne partie de cette population constituée essentiellement de la jeunesse. L’insertion du cours de NOTIONS D’ECOLOGIE ET CONSERVATION DE LA NATURE (NECN) dans le programme national de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel est, à notre avis, une des voies incontournables.

Formellement, nous proposons les Notions d’Ecologie et Conservation de la Nature en Troisième année secondaire de toutes les sections. Etant donné qu’il n’y a pas de cours de sciences naturelles à caractère biologique à ce niveau, nous souhaitons qu’il soit dynamique, vivant et opérationnel sur terrain. C’est en fait une discipline qui devra contribuer aussi à éveiller davantage l’esprit de recherche chez le jeune élève. Jointe aux autres Associations qui s'investissent dans la protection de l'environnement, la BOR pense que l’école reste le lieu par excellence grâce auquel une bonne partie de la jeunesse peut être atteinte dans un pays, comme le nôtre, où les établissements scolaires pullulent.

Objectifs

a. Objectifs globaux
- Enseigner aux jeunes les Notions d’Ecologie et Conservation de la Nature;
- Expliquer les phénomènes naturels aux jeunes afin d’éveiller leur attention et les préparer à la conservation et à l’utilisation rationnelle des Ecosystèmes;
- Sauvegarder et restaurer les écosystèmes endommagés ;

b. Objectifs spécifiques
- Susciter l’intérêt de la jeunesse sur l’importance de la nature et ses composantes pour l’homme, par des visites guidées;
- Initier la jeunesse aux méthodes de conservation, de préservation de la nature et de l’identification des causes de dégradation des écosystèmes;
- Expliquer à la jeunesse, à l’aide des outils pédagogiques appropriés, les méfaits et nuisance de la pollution, des catastrophes naturelles en vue d’y proposer des solutions appropriées.
- Régénérer la nature par récupération de l’action pédagogique sur le site naturel de reboisement et des réserves zoologiques.

Activités principales

Le cours théorique sera appuyé par une série de la bande dessinée dans une revue que nous avons baptisée "Notre Nature et Nous" ; des conférences; des excursions et visites guidées dans les réserves biologiques, les jardins botaniques, les parcs; des projections cinématographiques et des diapositives en faveur des élèves sont des activités qui s’inscrivent dans un effort global visant à mobiliser au maximum les congolais, les jeunes en particulier, pour la connaissance de l’intérêt et de l’importance de la nature. Tout cela en vue d’une relance du développement économique, social et politique et de l’effort pour la conservation des équilibres naturels. Un tel exercice pourra contribuer à coup sûr à la maîtrise de la culture écologique.

La série de la Bande dessinée " Notre Nature et Nous".

Au moment où le monde entier est tourné vers le Développement durable afin de sauver la planète "Terre" de la dégradation, la BOR veut faire des Notions d'Ecologie et Conservation de la Nature en milieu scolaire son cheval de bataille à travers une série des bandes dessinées.

L'Ecologie apparaît encore aujourd'hui, malheureusement, comme une science bien nouvelle et inconnue de beaucoup d'entre nous. Comme cours, il est inscrit seulement au programme de l'Enseignement Supérieur et Universitaire de notre pays. Bien que quelques aspects écologiques soient abordés dans les cours des Sciences Naturelles et de Biologie à l'école secondaire, ils demeurent trop insuffisants et malheureusement pas appliqués effectivement à la conservation de la nature.

La RDC, notre grand et beau pays, a été pendant plusieurs décennies l'objet d'une transformation destructive tant au niveau de son sol, son sous-sol qu'au niveau de sa flore, sa faune et même de sa population humaine.

Aujourd'hui, plus que jamais, au début du vingt-et-unième siècle, notre sous-continent est heurté aux problèmes majeurs de préservations de la nature, de conservation des sites réparés et de réparation des dommages qu'a subi son écosystème.

L'afflux de plus de trois millions des réfugiés rwandais et burundais en plusieurs vagues depuis 1959, accentué en 1994 dans le Kivu, l’envahissement des espaces verts par des constructions sur des sites impropres à cause de la mauvaise gouvernance, les feux de brousse, le braconnage, la chasse et la pêche excessives, la dévastation des forêts et des parcs nationaux, l'abattage systématique et méchant des arbres pour les bois de chauffe, la pollution des eaux et de l'atmosphère par les usines et industries érigées en pleine ville, la combustion des hydrocarbures, l'usage abusif des pesticides et insecticides, l’émission des gaz à effet des serre, ... ont eu comme conséquences: la multiplicité des maladies épidémiques, la rareté des produits vivriers, la surpopulation des centres urbains, l'insalubrité et la pollution, les perturbations climatiques, l'érosion sous toutes ses formes, l'intoxication, le réchauffement de la terre, etc.

Des études et recherches, des sommets et colloques en cours montrent à base des statistiques que: le monde se meurt sous la complicité de l'homme lui-même. L'homme détruit l'homme, bref: l'homme s'autodétruit.

Cette bande dessinée, Notre Nature et Nous, est destinée à toutes les couches de la population. Elle est en outre une des voies par laquelle nous voulons atteindre une bonne partie de notre jeunesse particulièrement les élèves de l'école secondaire. C'est un prélude aux Notions d'Ecologie et Conservation de la Nature que la BOR a déjà proposées au Ministère de l'Education Nationale en collaboration avec celui des
Affaires Foncières, Environnement et Développement Touristique afin d'être introduites dans le Programme National de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) de notre pays.

A travers une série des documents de ce genre, nous tenons à:
- souligner les dangers qui guettent l'écosystème mondial et pousser les jeunes, responsables de demain, à proposer déjà à leur niveau des solutions pour le sauvegarder;
- amener la jeunesse à découvrir son environnement, à l'aimer, à contribuer efficacement à sa protection et à veiller continuellement à rendre tout "beau" à leur passage.

Grâce aux notions que véhiculera la série de cette bande dessinée et le cours qui, éventuellement s'en suivra, nous voulons que notre jeunesse apprenne à découvrir davantage les richesses naturelles que renferme la RDC. Ce document apparaît juste comme un condensé des pistes d'informations pouvant guider les jeunes à pouvoir appréhender les causes des phénomènes naturels et ceux provoqués par l'homme et qui altèrent pernicieusement son environnement.

Nous voulons qu'à travers ce manuel, à côté des adultes, chaque jeune soit convaincu qu'il porte une lourde responsabilité dans le rétablissement et le maintien de l'équilibre naturel sans lequel la vie de tout être vivant est perturbé, instable, donc en danger et à la longue impossible.

L'essentiel du scénario contenu dans le numéro 1 de notre bande dessinée est basé sur :
- les pluies torrentielles et ses conséquences;
- l'insalubrité criante;
- les méfaits de la déforestation;
- l'origine du réchauffement de la terre;
- les pistes de solution à la dégradation de la nature.

La maquette de cette bande dessinée est déjà prête. Il ne reste que la disponibilité des fonds pour la réalisation du projet. Voilà pourquoi nous témoignons d’avance notre gratitude envers toute personne morale et physique qui voudra bien contribuer à la réalisation de ce document et à la matérialisation de ce projet. Ici nous pensons essentiellement à tous les Hommes de la Terre qui aiment la Terre et qui savent qu'à défaut d'entretenir la Terre, l'humanité entière peut être déséquilibrée.

La bor