Etudes et recherches

le Ministère des PTT brade la souveraineté du Congo

La Journée mondiale des télécommunications a été célébrée à Kinshasa du 18 au 22 mai 2008. C’est dans ce cadre qu’une série de manifestations ont été organisées pour marquer cet événement, dans plusieurs endroits clés de la capitale.
A travers une série de conférence débats organisés au Grand Hôtel Kinshasa, le Ministère des PTT en a offusqué plus d’un dans son manque de compréhension du domaine des TIC ; concept flou et ambigu, dont l’interprétation et les statistiques s’y référant dépendent d’un conseiller à un autre.

Plusieurs cadres des PTT ont ainsi avancés des chiffres de 5 millions d’abonnés télécoms tandis que d’autre en parlait plutôt de 7 millions, alors que les renseignements de la CIA divise ce chiffre par 3.


Un Nouveau Réseau d'InterConnexion pour le Commerce Electronique en RDC

Dans la lignée de la Journée mondiale de la sécurité informatique tenue le 30 novembre 2007 à Kinshasa; les participants à ces assises avaient émis le souhait de réfléchir sur la mise en place d'un réseau d'inter connexion, en alternative au projet Backbone RDC de la DMTIC; qui soit moins couteuse, et plus fiable.

l'étude préliminaire de ce Réseau vient d'être publié par le Congo Internet Consortium en partenariat avec l'université Catholique du CEPROMAD.


Un Canular sur le Net plantent 4 machines à Kinshasa

Les canulars se multiplient sur Internet, et leur retombé est catastrophique pour les Internautes peu avertis. Il y’a quelque heures ; des Informations en provenance de Kinshasa ont fait état d’un Crash de 4 machines, dont les propriétaires, membres d’une mailing-list ; ont en pensant bien faire ; relayé un message, demandant de faire suivre un message signalant qu’une pièce jointe dénommée Invitation, et contenant des macros exécutant des virus, circulerait sur Internet.


Le Flicage des citoyens gagne les autres Opérateurs

Depuis la réunion mixte entre le Ministère des PTT et les opérateurs Télécoms tenu la semaine dernière à Kinshasa, les Abonnés Télécom n’ont pas encore repris leurs esprits.
Dans la lignée des décisions prises lors de cette rencontre figurait la nécessite pour tout les abonnées de ces opérateurs de décliner complètement leur identité et leur adresses complètes, en cas de contact avec les services clientèle de ces Entreprises. Ces mesures dit-on, ont été décrété par souci de préserver la sécurité nationale.
le Gouvernement semble déterminer à initier cette politique dont, les risques pour la démocratie et les Droits de l’Homme sont à craindre.
Le dernier exemple en date de ces mesures a été signalé chez Celtel Congo.


Le Ministère des PTT aliène les Libertés individuelles

Depuis quelques jours, les abonnés du réseau VodaCom, qui se connectent au service Clientèle reçoivent de drôle de consignes. En effet, il leur est signalé que suite à un arrêté du Ministère des PTT, tout abonné se voit désormais dans l’obligation de décliner son identité complète.

Une pareille mesure qui est une constitution manifeste d’une base de données nominatives aux moyens d’outils informatiques ; non liée à une activité commerciale, entre en contradiction avec les préceptes sur la constitution des données nominatives tel que c’est le cas sous d’autres cieux ; ainsi que de l’article 31 de la Constitution de la République relative au secret de la Correspondance et des Télécommunications


CYBER TERRORISME : Une Mutation du Crime Organisé ?

L’Internet a donné naissance à une nouvelle génération de tueurs a gages numériques ; descendants directs des premiers pirates informatiques ; qui aujourd’hui usent de leur science à des fins mercantiles et criminelles.
Dans cette optique ; le Terrorisme s’est lui aussi adapté; usant d’Internet pour assurer sa propagande.

Longtemps dépeint par la science fiction comme l’armée du futur ; le machinisme (cybernétique- informatique) prend peu à peu une place de choix dans les théories des guerres du futur de plusieurs analystes militaires ; notamment en Amérique (DCA auto dirigée, robots d’infanteries, avions supersonique sans pilotes) sortent de plus en plus de l’imaginaire pour figurer dans les schémas tactiques des guerres futures.


la Journée Mondiale de la Sécurité Informatique a été célèbré à Kinshasa

La Journée Mondiale de la Sécurité Informatique a clôturé ses travaux ce samedi 1er Décembre. Initialement prévue pour se dérouler la veille, 30 novembre, date de la commémoration de la journée ; des problèmes logistiques ont repoussé au lendemain les travaux.
Il a notamment été décidé de créer au sein de la plateforme Congo Internet Consortium ; une branche dédiée à la sécurité étendue à l’ensemble des systèmes d’informations.

les récents cas de cybercriminalités enregistré dans la capitale congolaise tels que celle de Celtel Congo, des cybercriminels arrêtés par les services spéciaux de la Police, du Phishing à la Rawbank et de la fausse alerte Symantec ont longuement alimenté les débats.

Les dossiers de la validité du projet « Backbone Internet» a également été discuté.


LA PROBLEMATIQUE DE LA REFORME JUDICIAIRE EN AFRIQUE Par Maître Célestin TANABANU – ma – DALU

Si, comme l’affirment certains penseurs « L’Afrique semble avoir été le foyer non seulement de l’humanité, mais aussi et de façon évidente, de la civilisation humaine ( ) ,l’organisation judiciaire en Afrique, en général, remonte à l’époque précoloniale.
On y trouvait une mosaïque de royaumes, ayant chacun à sa tête, une autorité plus ou moins confirmée ».


Syndiquer le contenu