Etudes et recherches

Afrique Noire et Recherche technologique : Nous n'étions pas prêts

En Afrique, l’appropriation et le développement technologique par des élites locales sont synonymes de recours à des procédés et rites magiques.

C’est ainsi que par peur, de jeunes africains de nos contrées n'embrassent pas le domaine de la recherche, de peur de se retrouver prisonnier d’une Organisation maçonnique ou satanique !


Selon le Pentagone : un Spyware discret se cache dans les Flash Disques !

le Ministère Américain à la Défense a en Novembre 2008 suspendu au sein de son Staff l'usage des supports amovibles incluant Flash Disques, Cédérom; DVD et Disques amovibles.

Pour cause, la découverte d'un code malveillant; la variante du Vers SillyFDC dénommée Agent.btz.


Célébration de la 20ème Journée Mondiale de la Sécurité Informatique à Kinshasa

En ce trentième jour du mois de novembre 2008, le Congo Internet Consortium en association avec son Réseau d’Associations partenaires a célébré la 20ème Journée Mondiale de la Sécurité Informatique en République Démocratique du Congo.

le Comité a etayé plusieurs points saillants parmi lesquels la vulnérabilité des réseaux sans fils à Kinshasa,l`invasion des codes malveillants dans le Réseau GSM.


Kinshasa abritera-t-il un jour un Sommet de la Francophonie ?

Kinshasa abritera-t-il un jour un Sommet de la Francophonie ?

En 1990, Kinshasa n’a pas abrité le Sommet de la Francophonie. Un contexte et un prétexte ont justifié son éviction.
Voilà qu’en 2010, Kinshasa n’abritera pas non plus le Sommet de la Francophonie. Un nouveau contexte et un nouveau prétexte viennent de justifier son éviction.

Face à l’éternel renouvellement des contextes et des prétextes en faveur des évictions répétitives de Kinshasa ;
A qui faut-il s’en prendre ? Quelles leçons tirer pour l’avenir ? Faut-il déposer la candidature de Kinshasa pour 2012 ?


Examen d'Etat 2008-2009 : VodaCom publie des résultats erronés

Les Différentes villes de la RDC sont en effervescence depuis plusieurs jours. Pour cause la Publications des Examens d'Etat édition 2008 - 2009.
la Particularité des épreuves de cette année est, que dérogeant avec sa tradition habituelle de publier les résultats en Version Imprimée sur Journal, les Autorités de l'EPSP ont lancé la publication des Résultats sur Internet.
Seulement, l'opération avec VodaCom a engendré des erreurs notamment, l'envoi de faux résultats à plusieurs candidats par SMS qui ne correspondaient pas à ceux publiés plusieurs heures plus tard sur Internet.


MediaCongo affiche l'annonce d'escrocs dans ses offres d'emplois

Media Congo, le Premier portail web congolais pour l'emploi vient de commettre une énorme bourde. le site très connu pour la régularité de mise en ligne d'offres d'emploi
dans la capitale vient de pêcher en mettant en ligne, des offres du NWC. une firme canadienne, ou plutôt en réalité un repère d'escrocs, spécialisée dans le recrutement de travailleurs africains.


SI L’ETAT INVESTISSAIT D’AVANTAGE DANS LA CULTURE, LES ARTS ET LES ARTISTES !

Depuis 2007, les Artistes du Congo_Rdc sont à la poursuite d'un trésor caché.
Ce trésor a une valeur estimée à 2 millions de dollars US. Annoncée par le Ministre de la Culture et des Arts, la nouvelle de l'existence de ce trésor fut saluée par leurs futurs bénéficiaires, qui malheureusement ignorent jusqu'aujourd'hui la clé de répartition et les règles permettant une participation sereine et aisée à ce jeu.
Résultat : Palabres, querelles, polémiques, espoirs, désespoirs, spéculation et fièvre dans les rangs des Créateurs des oeuvres de l'esprit.
Si ces millions existent bel et bien. Si ces millions sont bel et bien réservés aux Artistes. Et si l'Etat veut sincèrement investir dans ses Artistes, que doit-il leur dire ? En quels termes doit-il leur adresser le message concernant cette chasse au trésor ? Et comment pourrait-il organiser ce jeu pour une réelle mobilisation et une plus grande production culturelle et artistique dans les rangs des Créateurs des oeuvres de l'esprit ?


Un Rapport du Sénat Congolais met à nu l'incompétence du Ministère des PTT dans la gestion d'Internet et des Télécoms

Le 2 Juin 2008, la Commission d’enquête du Sénat sur l’état des lieux des Télécommunications a communiqué son Rapport à la Chambre Haute du Parlement.
Faisant suite à une question orale soulevé par l’Honorable Modeste Mutinga, le Verdict de la Commission n’a fait que confirmer l’effectivité du bradage de notre patrimoine nationale dans le secteur des télécoms et d’Internet par le Ministère des PTT.

Selon le Rapport de la Commission, des centaines de millions de dollars échappent au Trésor Public du fait tel que stipulé par les sénateurs « d’un manque d’ambition et de volonté politiques réelles dans ce secteur »


Syndiquer le contenu