Etudes et recherches

« la capitalisation par la République Démocratique du Congo du Groupement d’Intérêt Economique de l’OHADA par LELO DI MAKUNGU

L’étendue du droit des affaires OHADA est la mesure des ambitions des Etats membres qui attendaient « établir un courant de confiance en faveur des économies de leur pays en vue de créer un nouveau pôle de développement en Afrique ». Cette prise de conscience et surtout cette volonté de promouvoir l’intégration économique régionale, sont liées à un processus en marche depuis quelques années déjà.

Elles constituent aussi une réaction des pays africains confrontés aux bouleversements provoqués par la mondialisation de l’économie. ( ) Toutes fois les reformes en cours doivent être accélérées afin de satisfaire aux principales exigences du commerce international que sont la compétitivité des entreprises locales africaines souvent à faibles capitaux,une technologie obsolète et la promotion des investissements privés ( surtout la promotion des petites et moyennes entreprises « PME »).

L’insécurité juridique et judiciaire de la législation congolaise en matière de droit des affaires face aux exigences de l’économie modernes, la désuétude de sociétés des personnes en droit congolais, l’inadaptation de la SARL congolaise destinée à diriger les affaires de grande envergure (secteur des assurances, bancaires,…) ne sont plus à mesure de créer un bon climat des affaires en RDC. Le constat le plus douloureux est l’ignorance par la RDC de la forme du GIE ; « cette structure juridique est considérée comme l’un des facteurs déterminants de la concurrence sur le marché international », alors que nos entreprises sont confrontées à leur survivance face à un environnement économique pollué par les multinationales par une forte concurrence inégalitaire. C’est dans cette optique qu’intervient la capitalisation de la RDC de la forme du GIE de l’OHADA. Dans ce domaine qui lui est réservé , la reforme du droit des affaires de l’OHADA semble poursuivre ce double objectif , en favorisant les concentrations d’entreprises , allant même sur le plan régional et par ricochet en assurant la sécurité des activités économiques.


LE DROIT CONGOLAIS FACE AU DROIT O.H.A.D.A : « Nécessité de la régionalisation »

LE DROIT CONGOLAIS FACE AU DROIT O.H.A.D.A : « Nécessité de la régionalisation »
L’adhésion en cours de la RDC à l’O.H.A.D.A satisfera l’objectif d’intégration régionale chère à l’Union africaine, et unanimement reconnue comme une clé essentielle du développement en Afrique, particulièrement dans le contexte de la globalisation de l’économie avec pour corollaire l’interconnection des économies des pays concernés en vue de générer des synergies de développement à impacts positifs durables sur le bien-être des populations respectives.
L’intégration et la coopération régionales peuvent aider l’Afrique à résoudre un certain nombre de problèmes :
1) Les pays africains pourront élargir leurs marchés au delà de petites tailles imposées par les limites nationales de manière à bénéficier des avantages liés aux économies d’échelle, à une concurrence plus forte et à des investissements nationaux et étrangers plus importants. Ces avantages pourront ainsi permettre une amélioration de la productivité et une diversification de la production et des exportations.
2) De même, une coopération régionale peut renforcer leur pouvoir de négociation et améliorer leur image. Paraphrasant le Professeur MWAYILA TSHIYEMBE, nous sommes d’avis que l’union politique n’a de matérialité que si elle est fondée sur une union économique ( ).


Nouveaux billets et pièces de monaie de 25, 50 et 100FC bientôt en circulation

Lancement de nouveaux billets de franc congolais sur le marché monétaire de la RDC. La mise en circulation de ces billets pourrait intervenir vers la fin de l’année en cours. A cette occasion, des pièces de 25, 50 et 100 FC seront également largués sur le marché.


UNITE ZAMBA : Le Premier Jeu Video Congolais

Le Très restreint Monde Technologique Congolais vient de s'enrichir
d'une nouvelle oeuvre,il s'agit de UNITE ZAMBA, le premier Jeu Vidéo Congolais.

Développé par les Studios DIGITS à Kinshasa, UNITE ZAMBA est un Jeu Vidéo pour PC (Ordinateur)
et a été développé en grande partie en Lingala,
l'une des quatre langues nationales de la RD Congo.
UNITE ZAMBA est un Jeu de stratégie militaire en temps réel .


ILS ONT ABIME LA FETE DE l’INTERNET EN AFRIQUE !

L’engouement vers les Ntics et l’appropriation de ces Ntics par les Africains, voilà des réalités palpables sur le Continent africain. Même si les chiffres qui rendent compte de ces réalités sont encore chétifs, ou proches de zéro, les tendances observées sur le continent signalent des progrès à grands pas.

En 1992, seuls 3 pays africains (Afrique du Sud, Tunisie, Egypte) étaient connectés de façon interactive. Aujourd’hui, les 54 pays africains ont un accès complet à l’Internet permettant à leurs Internautes de faire bon usage des bienfaits de l’Internet en particulier, et des Ntics en général.

Mais hélas ! Usant des libertés de lancer des messages dans le cyberespace, et abusant de la proximité, de la connectivité, et de l’interactivité délicieuses et silencieuses que leur offrent l’Internet, certains Internautes ont, depuis 2006, favorisé l’apparition de quelques fléaux dans le cyberespace, perturbant la fête de l’Internet, édition 2007, et installant une crise de confiance entre Internautes.


Tabac, cigare, cigarette et cigarillo : Effets et méfaits chez les fumeurs et les cultivateurs

Quelque part au Congo Démocratique, on cultive le tabac pour l’exportation. A cause de la manipulation de ce produit toxique, les cultivateurs de ce coin-là en subissent les conséquences néfastes. Qui leur viendra en aide face aux Compagnies multinationales sans cœur ? Bien qu’elles gagnent des millions des dollars américains par an, le coin est resté pauvre, le sol et le sous-sol appauvris à cause de l’utilisation abusive des engrais et la population se trouve dans un état de maigreur effrayante.


Etudes secondaires dans la Province Orientale : Niveau de plus en plus à la baisse

Depuis la session des examens d’Etat 2001 – 2002, la DECIDI fait des statistiques à partir des résultats publiés chaque année. Pour la Province Orientale, la situation est presque catastrophique. Bien qu’informées, les autorités de cette Province n’ont jamais réagi, tout en sachant que la Province accumule des retards dans son développement économique et autres par rapport aux autres.


L’IMPORTATION ET L’EXPORTATION DES SERVICES EN RDC

Les services, de part sa nature, peuvent-ils effectuer le mouvement d’entrer et de sortie d’un Territoire à un autre ? Si cela est possible quel est le système de protection mis en place pour garantir la sécurité des consommateurs de ces services ? Peut-on considérer que ses opérations relèvent du commerce extérieur ?


Syndiquer le contenu