LAISSEZ L'AFRIQUE VIVRE, Plate-forme d'Actions des Jeunes



Courriel

getup_africa@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

Secrétariat Général :

4, Av. Patrice Eméry LUMUMBA, Ibanda, Bukavu, Sud-Kivu R. D. Congo
(Dernier étage, Bâtiment Idéal)
Tél. : (+243) 813176475 et (+243) 98675532
(+250) 08526585 et (+250) 08557002

Présentation, historique et objectifs

LAISSEZ L’AFRIQUE VIVRE asbl
Plate-forme d’Actions des Organisations des Jeunes des Communautés religieuses et de la Société Civile pour la Paix et le Développement Durable dans la Région des Grands - Lacs.

1. Origine de la Plate-forme

LAISSEZ L’AFRIQUE VIVRE est une Plate – forme qui regroupe, à travers les actions de développement, les organisations créées et pilotées par les Jeunes oeuvrant au sein des Communautés religieuses, de la Société Civile, des Milieux universitaires et des Peuples autochtones.

Elle a été créée, le 15 mars 2000 à Bukavu, à l’Est de la République Démocratique du Congo et a été reconnue officiellement par l’Etat Congolais par le Certificat de dépôt N° JUST.GS.112 / S - KV / 984 / 2001 du 29 mars 2001.

La Plate – forme a comme Siège social à Bukavu, Sud-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Elle compte, pour le moment, 23 membres et fonctionne avec 5 organes à savoir :

• Le Conseil Consultatif des membres (CCM).
• Le Conseil d’Administration (CA).
• La Commission de Contrôle Administratif et Financier (CCAF)
• La Commission de Discipline et d’Ethique (CDE).
• Le Secrétariat Général avec un personnel minimum suivant :
o Le Secrétaire Général.
o Le Chargé des Projets et Développement Organisationnel.
o La Chargée des questions féminines, VIH et micro - crédit.
o La Chargée de l’administration et finances.

2. Objectifs de la Plate-forme

• Contribuer à la restauration de la Paix et la Réconciliation dans la Région des Grands – Lacs longtemps caractérisée par les scènes de violences, des guerres, de famine, de corruption, de violations de droits humains, d’absence de démocratie, de conflits inter-ethniques et de pauvreté.

• Encourager la formation d’une Classe moyenne en R.D.Congo en particulier et dans le Région des Grands-Lacs en général en appuyant les micro- initiatives économiques et professionnelles des Jeunes pour lutter contre la pauvreté, le chômage et combler le fossé qui existe entre la classe des riches et celle des masses populaires pauvres.

• Améliorer le pouvoir social, économique et politique des femmes, filles et filles mères en leur facilitant l’accès à l’Instruction, au travail et au crédit susceptibles d’augmenter leur participation au processus décisionnel et aux débats concernant les politiques de développement de leur milieu dans le souci de leur offrir les chances de prendre leur propre avenir en mains.

• Intensifier la lutte contre le VIH - SIDA en utilisant les stratégies de sensibilisation (brochures, séminaires, mobilisation des groupes sexuellement actifs, témoignages des personnes vivant avec le SIDA, rencontres avec les jeunes couples, création des cellules d’actions dans les quartiers, implication des églises, des entreprises commerciales et industrielles locales, dialogues entres les générations, lutte contre les tabous culturels, discussions des problèmes en familles …) et des actions durables.

• Contribuer à la Sauvegarde de l’environnement en vue de protéger l’humanité des catastrophes écologiques dues à l’homme (reboisement, protection des bassins versants, recyclage des déchets pour des fins commerciales et agricoles, constructions des latrines et douches dans les lieux publics, dans les écoles…)

• Organiser les urgences humanitaires et soutien aux populations déplacées à cause des guerres et d’insécurité et en cas de catastrophes naturelles.
• Organiser des actions de « Lobbying social et politique » en faveur des organisations des jeunes de la Région des Grands – Lacs en général et de la R.D.Congo en particulier auprès des Organisations d’aide au développement.

• Contribuer à la promotion et défense des droits humains dans les pays de la Région des Grands et plus particulièrement ceux des jeunes, enfants, femmes et filles et des peuples autochtones (peuple pygmées.

3. Domaines d’activités

• Paix et Réconciliation et lutte contre les violences.
• Prévention du SIDA et éducation sexuelle.
• Droits de l’Homme et promotion de la Démocratie et une Citoyenneté Active.
• Appui à la création des emplois : formation professionnelle – artisanats - micro - entreprises en faveur des jeunes.
• Environnement, Eau potable, assainissement et Hygiène publique.
• Alphabétisation des adultes.
• Autonomie socio-économique et micros - crédits aux femmes, filles et filles - mères.
• Urgences humanitaires pour les déplacés des guerres ou des catastrophes naturelles.

4. Partenaires de la Plate - forme

4.1. Partenaires extérieurs

• NORWEGIAN CHURCH AID International ( NCA) / Great - Lakes
• LÅ AFRIKA LEVE, Norvège.

4.2. Partenaires locaux

Les Organisations des Jeunes des Communautés religieuses locales (Protestantes, Catholiques, Musulmanes, Kimbanguistes,…), la Plate-forme DIOBASS au Kivu, Les organisations des femmes, Projet GRAM-Kivu, la Composante Jeunesse de la Société Civile du Sud - Kivu, les organisations de droits de l’homme, etc.

Réalisations à ce jour

5. Réalisations de la Plate – forme (De 2000 au septembre 2003)

• Organisation d’un séminaire sur la paix et la réconciliation à Nguba, Bukavu, à l’intention des Jeunes issus des différents groupes socio - culturels de Bukavu : réflexion sur le comportement des jeunes face aux conflits en cours dans notre pays,
• Organisation d’une caravane de sensibilisation pour la Paix à Kabare, Ngweshe, Burhinyi, Luhwindja, Kaziba, Kamanyola, Nyangezi avec 200 jeunes.
• 1 session de formation des animateurs pour la Paix et la transformation des conflits organisée, à Bwindi, Bukavu.
• 35 enfants de la rue et 15 enfants soldats démobilisés ont reçu l’appui en vivres, les habits usagés, les savons et les frais scolaires.
• 03 briqueteries des Jeunes à Nyangezi et Mumosho et 02 savonneries artisanales appuyées dans le cadre de lutte contre la pauvreté et le chômage avec l’objectif de ne pas être sollicités par les bandes armées.
• 20 jeunes filles - mères formées en lecture, en écriture et en coupe-couture au centre d’encadrement des jeunes.
• Formation d’un groupe de chantre pour la Paix connu sous le nom des « Ambassadeurs pour la Paix ».
• Formation d’une troupe théâtrale engagée dans la sensibilisation pour la paix et contre le VIH-SIDA.
• 1 séminaire sur la formation des jeunes sur le VIH-SIDA et le Gender organisé à Bwindi, Bukavu.
• 1 séminaire sur la Paix et le Développement suivi d’une Campagne de réveil pour l’Afrique ont été organisés à Bwindi et à l’Institut d’Ibanda : participation de 45 jeunes rwandais et burundais.
• 1 concertation entre les jeunes des universités de la place, les leaders des jeunes chrétiens et quelques responsables des mouvements des jeunes organisé, en vue de définir ensemble les stratégies à prendre pour travailler en synergie en matière de sensibilisation pour la Paix et la lutte contre le VIH-SIDA.
• 156 jeunes ont été formées en informatique, en anglais, en pâtisserie et en coupe – couture au Centre de promotion socio-professionnelle des jeunes à Bukavu de LAISSEZ L’AFRIQUE VIVRE.
• Appui à la réinsertion socio-professionnelle par la formation de 75 jeunes traumatisés par les guerres au centre d’encadrement des jeunes en provenance de Ngweshe, Kabare et Burhinyi (juin à août 2003).
• 1 séminaire sur la contribution des activités culturelles et musicales dans la promotion de la Paix et la Réconciliation et la lutte contre le VIH-SIDA en milieux des jeunes, organisé à Bwindi, Bukavu (Mars 2003) : participation de 200 leaders des jeunes avec l’accompagnement de SINDRE EIDE
• 2 contacts de travail avec le soutien financier de la NCA. réalisés à Bujumbura et à Kigali avec les organisations des jeunes du Rwanda et du Burundi, dans le cadre d’établir un partenariat pour la paix en prévision de la mise sur pieds par notre organisation d’un bulletin d’informations sous-régional des jeunes axé sur la Paix et le Développement durable (mai 2003)
• Organisation d’un FORUM SUR LA PAIX ET LE DEVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DE LA REGION DES GRANDS-LACS, avec les jeunes venus du Rwanda et du Burundi et de la R.D.Congo du 20 au 21 juin 2003 (avec l’appui financier de la NCA)
• Appui en vivres et habits aux 55 femmes et filles violées et traumatisées par les forces rebelles du RCD, venues de Shabunda et Nindja (20 juin 2003).
• Organisation d’un atelier de formation sur la nouvelle approche de GENDER du 15 au 16 septembre 2003 au Centre d’Accueil Protestant à Nguba, Bukavu à l’intention des organisations locales partenaires de LAISSEZ L’AFRIQUE VIVRE.

Programme

6. Projets d’avenir de LAISSEZ L’AFRIQUE VIVRE (Plan d’Actions 2004)

DANS LE DOMAINE DE LA PAIX ET RECONCILIATION ET LUTTE CONTRE LES VIOLENCES

o Réintégration socio - professionnelle des jeunes et enfants soldats démobilisés des forces, Bandes, milices et groupes armés (RCD, Maï-maï et Mudundu 40) à l’Est de la R.D.Congo.
o Counseilling et soutien économique aux filles et jeunes femmes ictimes des tortures et violences sexuelles commises par les forces, bandes armées et milices étrangères à l’Est de la R.D.Congo.
o Création du Centre d’encadrement socio - professionnel des jeunes (filles et garçons) traumatisés par les guerres et conflits à l’Est de R.D.Congo.
o Appui aux activités d’éducation civique et de mobilisation de la Jeunesse congolaise pour soutenir le processus de Paix et d’unification en cours en R.D.Congo.
o Production d’un Bulletin d’informations sur les actions de la Jeunesse Grands–Lacs en matière de promotion de la Paix et Développement durable.
o Organisation de 3 ateliers de renforcement des capacités en techniques de pacification et de réconciliation à l’intention des leaders des Organisations des Jeunes des Communautés religieuses et de la Société Civile oeuvrant au Rwanda, au Burundi et en R.D.Congo.
o Sensibilisation des leaders et organisations locales de développement pour l’implication dans la lutte contre la circulation des armes légères à l’Est de la R.D.Congo.

DANS LE DOMAINE DE LUTTE CONTRE LE VIH-SIDA ET EDUCATION SEXUELLE EN MILIEUX DES JEUNES A L’EST DE LA R.D.CONGO

o Création du Centre JAMAA : Projet de sensibilisation sur le VIH-SIDA et l’éducation sexuelle en faveur des jeunes.
o Encadrement socio-économique des jeunes, filles et femmes victimes du VIH-SIDA dans les quartiers périphériques pauvres et villages proches de la ville de Bukavu.
o Campagne de sensibilisation sur le VIH-SIDA auprès des groupes sexuellement actifs : camps militaires, zones jadis fiefs des bandes armées, les Kambistes (échangeurs des devises), les Kadhaffis (vendeurs informels du carburant), les Taximen, les Pêcheurs…
o Organisation de 3 ateliers de formation des formateurs en matière de lutte contre le VIH-SIDA.
o Réflexion sur les mécanismes des suivis et des auto-évaluations de la mise en pratique des recommandations des ateliers de formation et campagnes de sensibilisation sur le VIH-SIDA.

DANS LE DOMAINE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

o Soutien à l’augmentation de la production agricole dans quelques zones rurales du Sud - Kivu sinistrées par les guerres en intrants agricoles d’urgence (semences et outils aratoires essentiels).
o Contribution à l’autonomie économique et la lutte contre la malnutrition des familles paysannes sinistrées par les guerres au Sud–Kivu par l’amélioration des élevages familiaux.
o Contribution à la protection des bassins versants et collines entourant les marais pour faciliter l’entretien des réseaux de drainage et la régénérescence des biomasses herbeuses pour l’amélioration des élevages villageois.
o Contribution à l’organisation des circuits d’approvisionnement en intrants agricoles et d’écoulement des produits agricoles : justesse des prix, commerce équitable, …

DANS LE DOMAINE DE LA PROMOTION DES DROITS DE L’HOMME

o Soutien aux activités contre les violations répétées des Droits des humains à l’Est de la R.D.Congo.
o Lutte contre les violations de droits des enfants et des jeunes par leur recrutement dans les bandes et forces armées en conflits à l’Est de la R.D.Congo.
o Lutte contre les violences perpétrées sur les filles et femmes à l’Est de la R.D.Congo : violences sexuelles, violences domestiques, …

D’AUTRES DOMAINES D’INTERETS CIBLES

Eau potable et assainissement

o L’allègement des tâches domestiques des filles et femmes par l’approvisionnement en eau potable en réalisant les infrastructures de fourniture d’eau potable dans les quartiers pauvres périphériques et villages proches de la ville de Bukavu.
o Construction des latrines d’intérêt communautaire et sensibilisation à l’hygiène.

Education et alphabétisation des adultes

o Organisation des cercles d’alphabétisation pour les filles, filles - mères et femmes analphabètes et la remise à niveau de celles là qui en nécessitent.
o Réhabilitation des infrastructures scolaires endommagées par les guerres à l’Est de la R.D.Congo.
o Appui aux activités de recyclage des enseignants des écoles primaires et secondaires pour un meilleure adaptation à l’évolution de la science et de la technologie.

Education à la démocratie et à l’amélioration des conditions politiques

Responsables et structure

1. KUBISA MUZENENDE Sosthène, Secrétaire Général
2. SAFARI BAGULA Jean-Baptiste, Chargé des Projets et du Développement Organisationnel - Formation
3. Mme Justine MAGALA, Chargée des questions féminines, VIH-SIDA et Programme crédits.
4. Mlle MUHINDO NEEMA, Chargée de l'Administration et Finances

Réseaux dont cette organisation est membre