JEUNES ET FEMMES POUR LES DROITS DE L'HOMME ET LA PAIX 'JFDHOP'

LA PAIX EST UNE PUISSANCE.


Courriel

jfdhop@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

354 Avenue Dimba-Boma
Commune de Bandalungwa
Quartier Lumumba

Ville

KINSHASA

Présentation, historique et objectifs

Jeunes et Femmes pour les droits de l’homme et la paix « J.F.D.HO.P » est une association
laïque sans but lucratif ,créée à la date du 21 mai 2002 réunissant des jeunes et des femmes
volontaires pour analyser la situation qu’ils subissent .A ses débuts un jeune congolais
volontaire formateur de la culture de la non-violence et de la Paix Médard du Rocher –BOPE
formé par le COMMITE DE COORDINATION DU SERVICE VOLONTAIRE
INTERNATIONAL de PARIS en sigle CCSVI ( spécialement par la volontaire
Internationale Céline MUSIKAS) a servi de pionnier .
- Sa mission principale est de veiller à l’intégration et à la promotion des jeunes et des
femmes dans des différentes structure organisationnelles tant publiques que privées.
Ses objectifs spécifiques :
- Dénoncer toutes les manoeuvres et pratiques tendant à violer ; marginaliser les jeunes
et femmes sur leurs droits ainsi que leurs devoirs ;
- Organiser des carrefours permettant aux jeunes garçons et filles d’apprendre à régler
pacifiquement les conflits, négocier et intervenir comme médiateurs de la résolution
non-violente des conflits ;
- Soutenir les processus de paix et de démocratisation des institutions ;
- Collaborer avec les autres jeunes et femmes du monde ;
- Défendre les intérêts des jeunes et des femmes ;
- Veiller au respect de bien public, aux valeurs morales et spirituelles à l’esprit d’amour
et de tolérance ;
- Doter les jeunes et les femmes de la capacité de réguler les conflits, susciter les jeunes
à travailler pour la promotion et le développement intégral de l’homme.

Réalisations à ce jour

C’est dans ce cadre de ce mandant bien précis que les J.F D.HO..P se sont résolus et ont prit
l’engagement de s’occuper d’abord des jeunes de toute tendance confondue .Vu la maladie
que porte la société Congolaise précisément à Kinshasa .Celle-ci est à la base de cet état
pathologique, le démon l’éthnicisme, de la haine tribale latente ou manifeste, l’inacceptation
de l’autre du fait pour lui d’appartenir à une autre culture ,le non-respect des droits de
l’homme etc. Ce démon a développé dans les esprits et dans les coeurs des congolaises et
congolais des antipathies, des préjugés des stéréotypes etc. Aucun homme ou une femme
responsable n’ose ni juger objectivement les chose, ni apprécier son compatriote à ses justes
valeurs. En reconnaissant ses mérites ou ses faiblesses . Déplorable, la jeunesse et même les
jeunes sur qui reposent les espoirs de l’avenir au lieu d’en être épargnée, en est au contraire
devenue le plus grand vecteur .Voilà pour quoi les J.F.D.HO.P. qui ont réalisés que la
jeunesse est une page vierge . C’est-à-dire une page sur la quelle rien n’est écrite et où on peut
tout écrire ,n’a pas voulu laisser encore l’occasion à n’importe qui d’y écrire, n’importer quoi
.Conformément à la résolution des Nations-Unies (Résolution N.U.A/53/243) et selon le
terme de la constitution de l’UNESCO de 1945 (art 45) les J.F.F.D.HO.P se sont résolus et a
pris l’engagement de s’occuper d’abord des jeunes de toute tendance confondue dans le but de
les exercer à la résolution pacifique des conflits par une série des sessions de formation. C’est
pour cette raison, les J.F.D.HO.P font la promotion de la culture de la non-violence et de la
paix dans les différents établissements de l’enseignement tant privé que public, secondaire et
supérieur et universitaire en suite dans les différents centres d’hébergement et d’encadrement
et enfin dans les différents coins de la région où l’on rencontre les enfants abandonnés et/ou
sans abris. Au cours de cette année de sa création :2002,les J.F.D.HO.P vont s’affilier dans
une plate forme dénommée :Collectif Internationale des Ong Messagères de la paix en sigle
« CIOMEP ». Les J.F.D.HO.P ont contribué en 2002 entant que membre de Collectif
International des Ong Messagères de la paix en sigle « CIOMEP » les J.F.D.HO.P vont
participer à la planification d’une session de formation et à la campagne de sensibilisation et
de mobilisation de la population de Kasai-orientale (une des provinces de la
R.D.Congo ;capitale de Diamants)au mouvement mondial pour une culture de la nonviolence
et de la paix .Nous avons en effet obtenu 171 signatures des élèves qui ont souscrits,
des établissements ci-après complexe scolaire MANZONZO,college BUPOLE et collège
MODERNE DE MBUJI-MAYI signalons que la conférence exposée dans les différentes
écoles de la capitale de Diamant ont été organisées dans le cadre de la restitution de la matière
reçue avec la volontaire internationale Céline MUSIKAS et aussi une restitution de la matière
reçue au Centre LOKOLE (Search for Common Ground /R.D.C à Kinshasa ) cette dernière
formation de centre LOKOLE a sans doute éclairé les lanternes de certains points reçus lors
de la session de CCSVI Elle va nous armer et nous permettra sur terrain de rapprocher en tant
que « Médiateur » de deux familles (bailleuresse-locataire opposées dans un conflit dont la
cause est la mort .Signalons que les deux familles vivaient toutes au n°60,avenue ,wassa
,quartier Nsanga à Kimbanseke, Kinshasa ,non loin d’une porte de la police .il s’agit de la
petite fille de propriétaire et bailleur Monsieur Emmanuel MAKENGO âgé de 75 ans qui
aurait en plain jeu donné un coup de bâton sur la tête de sa camarade Mawey de même age 12
ans fille de locataire monsieur Mathieu MATUAKA âgé de 38 ans, photographe .du
12/11/2002 vers 19 heures. Apparemment moins accidenté, ce coup occasionna toute une
série d’événements qui conduisirent le jour suivant soit le mercredi 13/11/ vers 3 heures du
matin à la mort de MAWEY dans un centre de santé BOLONGANI.Cete mort subite va
générer une vive tension .E n 2003 votre association ;les J.F.D.HO.P a animé les conférences
dans les différentes écoles de kinshasa sous le thème : « RESPECT Des Droits DE
L’HOMME ET LA PAIX :PREALABLE A UN DEVELOPPEMENT DURABLE » il
s’agit notamment des écoles ci-après :
- Collège SAINT Jean-Marie MUNZEY,avenue ISANGI à la commune de
LINGUALA
- Collège Abbé LOYA II ,143 avenue MOVENDA à la commune de NGINGIRI
- Institut MALALA,50 avenue LUTUNU à la commune de MAKALA.
Nous avons en effet obtenu 81 signatures des élèves des écoles précitées. Aussi votre
Association a-t-elle organisé des séances
des conseils matrimoniaux au sein des foyers dans les communes ci-après :MASINA
,KIMBASEKE,DJILI,KALAMU,NGIRI-NGIRI,LIMETE et NGABA. Du 05 juillet au 09
Août 2003 ensemble avec la communauté de SANT’EGIDIO/R.D.C les J.F.D.HO.P ont
animé une session de restitution de culture de la non-violence et de la paix à l’école de la paix
à KINDELE ;l’école populaire d’encadrement des enfants démunis dont l’age varie entre 5 à
15 ans .sur le thème « APPRENTISSAGE DES JEUNES CONGOLAIS A LA
RESOLUTION PACIFIQUE DES CONFLITS ».Dans le cadre de l’alliance J.F.D.HO.P et la
communauté de SANT’EGIDIO une colonie de vacances a été organisée à l’intention des
enfants des écoles de la paix de : MASINA ,KINDELE,et MBANZA-LEMBA jeux et
conférence débat avec les enfants sur le thème :LA DIVERSITE EST UNE VALEUR ET
NON PAS UN DANGER. Du 28 au 30 Août 2003. Nous avons en effet obtenu 104 signatures
de élèves qui ont souscrits de l’école de la paix de KINDELE . En 2004,déjà du 13janvier au
28 février les J.F.D.HO.P en collaboration avec la communauté de SANT’EGIDIO
organiseront une session de formation qui a connue la participation de 50 jeunes qui ont
souscrits de l’école de la paix de MBANZA-LEMBA :école d’encadrement des enfants
abandonnés dits sorciers dont l’age varie entre 12 à 18 ans à la paroisse Catholique
NATIVITE autour du thème : « APPRENTISSAGE DES JEUNES CONGOLAIS A LA
RESOLUTION PACIFIQUE DES CONFLITS »Signalons que cette session de formation a
connue l’assistance de Monsieur STEFANO PICCIAREDDA de la communauté de
SANT’EGIDIO Rome. En suite ,votre Association a abattu un grand travail en organisant du
10 Avril au 20 mai 2004 une campagne de sensibilisation des jeunes vulgairement appelés
« MOINEAUX » rodant autour des hommes des étudiants pour chercher quoi manger ou de
petits boulots : lessive ,vaisselle ;manutention ,etc Pouvant les procurer quelque chose à
mettre sous la dent. Cette sensibilisation des jeunes au site UNIVERSITAIRE de Mont
AMBA –UNIVERSITE DE KINSHASA (UNIKIN) a tourné tout autour du
thème : « LACULURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX » Concernant l’année
encours :2005 ,le 10 janvier les J.F.D.HO.P. sont descendus sur terrain pour inventorier le
nombre de victimes de la marche de protestation contre le report de la date des élections qui a
eu lieu à KINFGASANI . Ainsi, les J.F.D.HO.P se sont rendus dans les différentes institutions
médicales : au centre hospitalier de Kingasani, à l’hôpital Roi BAUDOUIN et à l’hôpital de
référence de Kinshasa (ex maman YEMO ).En date du
29 janvier ,les J.F.D.HO.P.ont organisé une campagne de sensibilisation de la Décennie
Internationale pour une culture de la non-violence et de la paix à la jeunesse estudiantine de
l’institut National des Arts (INA) Etablissement de l’enseignement supérieur et universitaire
public à Kinshasa /Gombe .Votre association s’est saisie de l’opportunité pour parler de
recensement et des élections en R.D.Congo.Pour mener à bon port le programme d’action
pour une culture de la paix ,les J.F.D.HO.P. ne sont pas écartés de la logique de la création de
partenariats et sur la coopération entre les différents acteurs .Ainsi donc, les J.F.D.HO.P
évoluent en partenariat avec la FONDATION INTERNATIONALE POUR LES SYSTEMES
ELECTORAUX en sigle « I.F.E.S /RDC» et le Centre de Ressources pour la Démocratie
(C.R.D),le Centre LOKOLE (SEARCH FOR COMMON GROUND/RDC)Tous deux ont
pour siége sur le Boulevard du 30 juin ,immeuble Centenaire respectivement au premier et
deuxième étage. Signalons que ces deux organismes nous sont utiles du fait qu’ils nous
permettent d’accéder à nombre d’informations à partir de leurs ordinateurs connectés à
l’Internet à saisir et à imprimer certains documents utiles. Le premier : l’I.F.E.S./C.R.D.
organise souvent des ateliers et les conférences d’après la une de l’actualité. Et il met à notre
disposition une bibliothèque fouillée qui met à la disposition de public les documents dans les
domaines de : droit, élections, etc. Signalons que les J.F.D.HO..P Ont pris part à tous les
ateliers et toutes les conférences-débats qu’il a organisé au cours de l’année 2004 :
- L es systèmes électoraux
- La loi organique de la commission électorale indépendante (CEI)
- La conférence Internationale sur la paix et la sécurité dans la région des Grands lacs .
- Paix et sécurité dans la région des grands-lacs : Préalable à la tenue des élections en
R.D.Congo
- De la nationalité congolaise
- L e Recensement électoral :concept et model d’organisation

Concernant le second ,votre Association a eu à suivre une formation avec le Centre LOKOLE
(Search for Common Ground ) en 2003 sur « LA TRANSFORMATION DES CONFLITS »
la quelle formation était venue éclairer certains points invoqués par Céline MUSIKAS
,formatrice volontaire internationale de CCSVI.Comme vous pouvez le constater, votre
Association a des alliance avec la communauté de SANT’EGIDIO/RDC, qui pour nous pallie
à notre insuffisance de centre d’hébergement et de l’éducation des enfants. Les J.F.D.HO.P.
pouvaient faire plus que ça .Dans sa marche ,votre Association rencontre d’énormes obstacles
entre autre l’incompréhension de l’homme politique qui pèse à un mouvement de la
revendication .Les J.F.D.HO.P sont parfois sujets à la filature par les agents de la sécurité.
C’est pour cette raison que nombreuses de nos initiatives sont bloqués et découragées par la
politique . En plus des difficultés d’ordre politique ,nous subissons quelque fois la méfiance
de part de la population soit disant que la Décennie Internationale de la promotion d’une
culture de la non-violence et de la paix est un programme conçu par les occidentaux (Nord )
connaissant les troubles et conflits qu’ils allaient semer dans le Sud il fallait les endormir en
saluant entre autre la Démocratie au modèle européen et la Culture de la non-violence aussi
longtemps qu’ils sont les grands fournisseurs des armes .Et pour certains, la matière de la
Culture de la non-violence et de la paix se rapproche à une religion .Nous éprouvons afin les
difficultés financières. Quand il faut par exemple immobiliser les moineaux pendant deux ou
trois heures ,c’est un manque à gagner pour eux ,il faut peut être les assister avec un peu de
farine et autre pour les motiver à assister prochainement. En réalisant les actions avec succès
sur terrain, votre association souffre de manque d’information de la population sur la
Décennie Internationale pour une culture de la non-violence et de la paix .La pauvreté aiguë la
de population l’amène à se méfier de ce programme, son souci majeur est de satisfaire son
besoin alimentaire. Aussi, le niveau trop bas de notre population cible rend la compréhension
difficile de la matière. Sans doute aucun, les J.F.D.HO.P exploite tous les huit domaines
proposés par la résolution A/53/243 adoptés par l’Assemblée Générale des Nations Unies
relative à la Culture de la paix et de la non-violence .N’est-ce pas un bon enseignant est celui
qui évalue ses élèves après un certain nombre d’enseignements .Les J.F.D.HO.P. aussi
procèdent à l’évaluation :Une façon de mesurer nos activités par l’observation participative à
partir de laquelle on sait repérer le comportement de l’individu vis-à-vis des autre . Cette
observation est nécessaire du fait qu’elle nous permet pour une catégorie d’individu :Les
moineaux, les enfants dits sorciers ,… de réaliser la diminution et/ou l’abandon de prise de
drogue et autres produits pharmaceutique tel que le valium (somnifère) vecteurs qui les
poussent à être en conflit avec les autres. En plus de l’observation, nous procédons au jeu
question-réponse qui nous permet de nous rendre compte de l’assimilation de la matière. Nous
faisons recours de la méthode de boite à image pour les plus jeunes. Nous procédons enfin à
la répétition des matières .N’est-ce pas que la répétition est la mère de science ?
Le progrès est manifeste du fait qu’il y a une forte diminution de conflits dans nos milieux
cibles, diminution de prise de drogue ,refus de porte d’arme par les mineurs pour aller à la
guerre à l’Est de notre pays ,chacun défend son droit et sait ses limites et connaît son devoir
en tant que citoyen .Nous pensons que le problème de la Culture de la non-violence et de la
paix ne va pas se limiter en 2010 c’est pour quoi ,les J.F.D.HO.P en visage ce qui suivent :
- La création d’une école de la paix d’encadrement des enfants abandonnés et/ou de la
rue
- La création d’un foyer social pour l’encadrement des femmes et filles mères(Centre de
formation coupe et couture, secrétariat, bureautique, informatique, initiation à la
culture de la paix)
- U ne formation en gestion positive des conflits pour renforcer les capacités de nos
membres et Ong adhérentes
- La création d’un Centre supérieur des formateurs de la culture de la paix et de la nonviolence
: formation Initiale et continue
- Une publication : I Guide du formateur en culture de la paix(livre de l’Educateur)
- II Initiation à la culture de la paix (livre de l’élève)
- Centre de lecture et d’information .
L es J.F.D.HO.P. connaissent bien le site web de L’UNESCO,ce s ressources et outils
disponibles sont utiles pour nous. Ils nous aide à : - Cliquer sur « Nation » et sélectionner
un pays pour visualiser la mobilisation nationale
- cliquer sur : « international »pour identifier les organisations internationales qui
participent au mouvement mondial
- Cliquer sur « monde »pour avoir une vision d’ensemble de la mobilisation
- Cliquer sur « tableau de bord personnel » pour retourner à tout moment dans votre
tableau de bord
Nous ne pensons pas qu’il y a prééminence d’un domaine sur d’autres. Et nous pensons pas à
un domaine moins utile que d’autres. Ces huit domaines forment un système la soustraction
d’un peut amener à un déséquilibre
L es difficultés rencontrés dans nos activités par nous-même c’est d’abord manque d’un
moyen de transport assuré pour le déplacement de nos membres formateurs, aussi manque des
ordinateurs connectés à l’Internet pour la transmission de nos rapports à temps au bureau de
Coordination Culture de la paix Paris enfin manque de moyens financiers pour vulgariser la
culture de la non-violence et de la paix.
La promotion d’une culture de la paix durant les cinq années prochaines devra être liée au
développement communautaire et d’une Démocratie réelle dans tous les pays Africains en
général et en particulier dans notre pays la R.D.Congo.
Puisque l’on sait que la vraie Démocratie donne naissance à un Etat de droit, ce qui signifie
que le peuple doit y trouver son compte et il n’y aura plus des désordres, bref des guerres. Ce
que nous appelons au sein de notre Association la résurrection de l’Afrique .Nous comptons
sur votre sourient à la fois matériel, moral ;financier ,etc

Programme

Nous sommes pour le moment dans la phase de faire la promotion de la culture de la paix et de la non violence avec les nouvelles technologies de l'information et de communication. discution enligne sur facebook et autres sites.Nous vous demandons de nous joindre sur notre site de reseau social MESSAGER DE LA PAIX nous vous donnons la chance d'entrer encontact avec plusieurs personnes et de lire nos publications et discuter sur les droits de l'homme.

Responsables et structure

MEDARD DU ROCHER-BOPE
MESSAGER DE MANIFESTE 2000 UNESCO

Réseaux dont cette organisation est membre

Membres de cette organisation