Équateur

Sensibilisation des Citoyens à la Justice

Bulletin hebdomadaire sur les activités des ONG en RDC N°09/2003

Dans un travail de synergie avec le CNONGD, et cette-fois directement avec quatre Conseils Régionaux des ONG de développement de la RDC (CRONGD), la Fondation Konrad Adenauer a déjà amorcé les premiers pas d’un vaste Programme de Sensibilisation des Citoyens à la Justice en RD-Congo. Depuis le 20 juillet dernier, des émissaires de la Fondation Konrad se sont rendus dans les provinces concernées (Equateur, Kasaï Occidental, Kasaï Oriental et Katanga) pour apprêter les formalités logistiques et administratives d’usage.


Des arrestations et détentions arbitraires à Kinshasa :R.D.Congo

Le Comité des Observateurs des Droits de l’Homme (CODHO) est une Organisation de promotion et de défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales en République démocratique du Congo.


AJALU:Mise sur pied d'un programme de secours aux enfants orphelins de Luay

Depuis 2001, l’ONG AJALU a organisé en son sein une structure d’accueil et d’intégration de réfugiés des guerres en voie de réinsertion chez eux sur leur propre sol. Par ailleurs, l’ONG a observé sur le terrain la présence des plusieurs orphelins dont les parents sont morts de suites de guerre ou de Sida.
Leur situation est telle que la plupart d’entre-eux ne vont pas à l’école, sont malades et ne sont pas vêtus.


·DANS LA PROVINCE DE L’EQUATEUR, LES FORCES PAYSANNES SE STRUCTURENT

Réunies au sein du Comité de réveil et d’accompagnement des Forces paysannes (CRAFOP), plusieurs organisations de la province de l’Equateur ont décidé de se doter d’un feuillet de liaison dénommé « Forces paysannes ». Ce support donne toute une moisson de renseignements sur ce cadre de travail entre plusieurs structures paysannes. Ainsi peut-on savoir que « le CRAFOP fonde ses interventions auprès des paysans sur les principes suivants : le paysan est le premier responsable de son progrès ; le paysan est le partenaire privilégié pour toute action de développement qui le concerne ; le paysan n’est ni ignorant ni savant ». Par ailleurs, le lecteur dégagera facilement le fort engagement de ce mouvement. Un encart le dit clairement : « Paysan, tu es le roi des rois. Par de durs labeurs de chaque jour, tu nourris le monde. Ton métier est le plus noble de la terre. Ne recule pas ».


Syndiquer le contenu