Droits de la personne

FIDH-OMCT:procès sur l’assassinat Floribert Chebeya Bazire et Fidèle en RDC

Paris-Genève, Novembre 11, 2010. A l’occasion de l’ouverture du procès sur l’assassinat du défenseur des droits de l’Homme MM. Floribert Chebeya Bazire et de la disparition de Fidèle Bazana Edadi, respectivement Président et membre de la Voix des sans Voix, l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) appelle au plein respect du droit à un procès équitable et à la mise en place de mesures afin d’assurer la sécurité effective de tous les acteurs impliqués dans le procès, notamment les familles des victimes, les témoins et les avocats.


RD Congo : Arrestation arbitraire et détention illégale freinent le processus démocratique

Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), organisation de lutte contre l’impunité reste préoccupée par la chasse à l’homme qui refait surface à l’encontre des citoyens, accusés d’avoir collaboré à l’identification des éléments armés ayant massacré en 2007 des dizaines des adeptes de Bundu dia Kongo, une secte mystico religieuse, très active dans la province du Bas-Congo (Ouest de la République démocratique du Congo).


RD Congo : Arrestation arbitraire et détention illégale freinent le processus démocratique

Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), organisation de lutte contre l’impunité reste préoccupée par la chasse à l’homme qui refait surface à l’encontre des citoyens, accusés d’avoir collaboré à l’identification des éléments armés ayant massacré en 2008, des dizaines des adeptes de Bundu dia Kongo, une secte mystico religieuse, très active dans la province du Bas-Congo (Ouest de la République démocratique du Congo).


RD Congo : Arrestation arbitraire et détention illégale freinent le processus démocratique

Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), organisation de lutte contre l’impunité reste préoccupée par la chasse à l’homme qui refait surface à l’encontre des citoyens, accusés d’avoir collaboré à l’identification des éléments armés ayant massacré en 2008, des dizaines des adeptes de Bundu dia Kongo, une secte mystico religieuse, très active dans la province du Bas-Congo (Ouest de la République démocratique du Congo).


RDC-FEMME DEFENSEURE DES DROITS DE L'HOMME ATTAQUEE Â BUTEMBO

(Bukavu, le 23 octobre 2010) – « Les autorités congolaises doivent diligenter dans les meilleurs délais une enquête sérieuse et impartiale sur l’agression violente le 4 octobre 2010 à Beni, de Mme Clémence Bakatuseka, défenseure des droits humains et sur les menaces dont elle a été victime », affirme un groupe de 7 organisations internationales de défense des droits humains. « Les autorités doivent aussi s'engager fermement à mettre fin aux attaques contre les défenseurs et traduire en justice leurs auteurs présumés », a ajouté le groupe.


29 octobre 2010 : 14 eme anniversaire de l'assassinat de l'archeveque de BUKAVU

Il y a 14 ans , monseigneur christophe MUNZIHIRWA a été lâchement assassine à BUKAVU à cause de son engagement pour la justice , la vérité et la défense de la cause des opprimés , Congolais et réfugiés Rwandais .Prenant en compte ce douleur eux anniversaire ; nous voulons rappeler la mémoire de ce grand pasteurs et défenseur des droits humains , qui a marché vaille-ment sur le pas de son Maître jésus -christ .

QUI EST MGR. MUNZIHIRWA !


RDC : JPDH proteste contre la mort violente d’un Congolais en Grande Bretagne

Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), organisation de lutte contre l’impunité basée en République démocratique du Congo (RDC) exprime sa profonde protestation contre la mort par violence, le 12 octobre 2010, de Jimmy MUBENGA, ressortissant de la RDC sur l’espace aérien britannique résidant à Londres, la capitale.


KALOLE : ARRESTATION ARBITRAIRE DU CHEF DE LA CHEFFERIE DES WAKABANGO 1, MWAMI MOLIGI Joseph

En date du 13 octobre 2010 vers 4heures du matin, une équipe de 50 militaires de FARDC, conduite par le major KIBWANA est descendue à KALOLE, Chef-lieu de la chefferie de WAKABANGO 1, Territoire de Shabunda, Sud-Kivu, pour procéder à l'arrestation du chef MOLIGI JOSEPH, à la suite d'un mandat non présenté à l'intéressé, établi par le substitut du procureur général de Bukavu, Monsieur Robert NGWABISHI.


Syndiquer le contenu