·LE CNONGD VA AMELIORER SON MODE COMMUNICATIONNEL

La session d’évaluation du Service Information-communication-documentation du CNONGD s’est achevée vendredi 6 décembre 02 par la séance de restitution animée par le consultant de l’ONG belge ATOL. Marquée par la participation du président et du vice-président du Conseil d’administration de cette plate-forme, la rencontre a été dominée par une autre collecte des réactions sur tous les éléments recueillis sur le fonctionnement de ce service au cours de deux semaines de travail dans la capitale congolaise. Beaucoup d’observations ont été données sur le flux d’informations géré par le CNONGD. Un premier draft du rapport de cette évaluation sera prêt à la fin du mois en cours. En fait, le rapport final, qui contiendra sans doute bien de propositions concernant une amélioration du rendement de ce Service-clé, sera soumis à l’attention du conseil d’administration du CNONGD à sa session de février 2003. La plate-forme veut se doter d’un instrument plus compétitif.


·LA PAIX RESTE UNE PREOCCUPATION MAJEURE DU CNONGD

En séjour de travail à Kinshasa, un consultant en projets auprès de la structure allemande AGEH et opérant dans le cadre d’une mission d’exploration du programme Service civil pour la Paix (SCP) initié par le gouvernement allemand, a eu une séance de travail, lundi 9 décembre 2002 en fin de matinée, avec les membres du staff du secrétariat exécutif du CNONGD. L’échange a été dominé par le mode de travail entrepris par les ONG de la RDC pour prévenir, résoudre et gérer les conflits.


Conclusions et recommandations de la Conférence sur « Diamants, paix et progrès en République démocratique du Congo

Les 18 et 19 septembre 2002, il s’est tenu à Bruxelles, en Belgique, une Conférence dont le thème était « Diamants, paix et progrès en République démocratique du Congo ». Cette Conférence était organisée par Partenariat Afrique Canada (Ottawa), le Netherlands Institute for Southern Africa (NiZA) (Amsterdam) et Fatal Transactions (Amsterdam). Des représentants d’organisations non gouvernementales de la République démocratique du Congo, de la Belgique, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, des États-Unis, de la France et du Canada étaient au nombre des participants. Des représentants des gouvernements et de l’industrie du diamant ont participé à la première journée de la Conférence.


Bulletin Hébdomadaire "LE MONDE DES ONG" N002/2002

Semaine du lundi 02 au dimanche 08 décembre 2002

1-Appui-accompagnement aux CRONGD de l’Est du pays qui travaillent dans un particulier climat politique et sécuritaire
Cette semaine, une mission d’appui-accompagnement du Conseil National des ONG de Développement (CNONGD) se rend dans les cinq provinces congolaises totalement sous contrôle de l’agression et de la rébellion : le Maniema, la Province Orientale, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu. Les Conseils Régionaux des ONG de Développement (CRONGD) de ces provinces travaillent depuis plus de quatre années dans un particulier contexte politique et sécuritaire. Dans cette partie de la République, les communautés de base vivent dans la précarité, dans la pauvreté monétaire et humaine. Avec comme objectif global « accompagner les CRONGD et des ONG dans leur mission d’appui au développement des communautés de base », cette mission vise les objectifs spécifiques suivants :


JSF demande à la Justice Congolaise de s'assumer pleinement

DECLARATION DE L’ONG JUSTICE SANS FRONTIERES EN RAPPORT AVEC L’INFORMATION JUDICIAIRE OUVERTE A CHARGE DES OFFICIELS DE LA RDC CITES DANS LE RAPPORT DU GROUPE D’EXPERTS DES NATIONS UNIES SUR L’EXPLOITATION ILLEGALE DES RESSOURCES NATURELLES ET AUTRES FORMES DE RICHESSE DE LA RDC

Justice Sans Frontières salue l’ouverture par le Procureur Général de la République d’une information judiciaire à charge des officiels de la République Démocratique du Congo cités dans le rapport du Groupe d’experts des Nations Unies sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres formes de richesse de la RDC.


Plus de dix millions de dollars issus du trafic de coltan congolais sont bloqués

Une franche collaboration s'est installée entre les autorités judiciaires belges et helvétiques dans le cadre de l'affaire sur le trafic international de coltan, un minerai précieux, sur laquelle enquête le juge d'instruction bruxellois, Michel Claise. A tel point que, comme le confirmait, mercredi, le parquet de Bruxelles, lundi, le procureur fédéral de Berne, M. Holzkamp-Brentz, en charge, notamment, du blanchiment d'argent, est venu en personne en commission rogatoire à Bruxelles. Il y a rencontré le juge d'instruction et lui a apporté nombre d'informations et de documents intéressants ainsi que de relevés de comptes bancaires. Phénomène exceptionnel : cette rencontre s'est faite sans avoir à passer par les traditionnelles valises diplomatiques. Un échange de fax, et le rendez-vous était pris.


Nouvelles d'Espoir Pour Tous : dernière semaine de novembre

Espoir Pour Tous Ongd a procédé en la dernière semaine du mois de novembre au regroupement de 15 enfants dont 10 anciens et 5 nouveaux dont l'identification a été faite; il s'agit des enfants ci-après:
a) site Midema
-Pire Jonathan
-Bob Junior
-Enoc Fiakatu
b)site sabena
-Mako Igi
-Trésor
Trois encadreurs ont été présents pour ce refroupement :
Le révérend Pasteur Blaise, Monsieur Alpha et Monsieur Ghislain.


L’Oac a rendu publique sa position sur le rapport du panel des experts de l’Onu

L’Oac a rendu publique sa position sur le rapport du panel des experts de l’Onu
La salle Virunga de l’Hôtel Memling a servi de cadre, mercredi 27 novembre dernier, à la prise de position de l’Observatoire Anti-Corruption(Oac) face au rapport du groupe des experts de l’Onu sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres richesses de la République Démocratique du Congo (Rdc). Devant un parterre de journalistes tant de l’audiovisuel que de la presse écrite. l’Oac a, par la bouche de son Président, le Professeur Gaston Tona Lutete, communiqué à l’intention de l’opinion tant nationale qu’internationale ses observations sur ledit rapport.