Paix et démocratie

LA QUESTION DE LA VIOLENCE SEXUELLE A L’EST DE LA RDC DEBATTUE LORS D’UN ATELIER SUR LE VIH/SIDA EN OUGANDA

Le centre urbain de Jinja situé à 70 Kms au Sud de Kampala et à quelques encablures d’une des sources du Nil vient d’abriter, du 11 au 13 mars 2009, un atelier sur le VIH/Sida qu’organisait l’Institute for Security Studies (ISS) de Pretoria avec le concours de l’Armée ougandaise et sous l’égide de l’Union Africaine. Au plan global, les discussions au cours de ces travaux de Jinja Nile Resort ont particulièrement achoppé sur la question du test obligatoire au VIH/Sida lors des recrutements des hommes en uniformes et de l’envoi des contingents pour des mission de paix, les uns estimant que les tests obligatoires effrayaient aux principes fondamentaux de droits humais tandis que les autres y trouvaient une approche inévitable de réduction de l’actuel impact très nocif du VIH/Sida sur les forces armées.Invités à exposer sur des études de cas portant sur l’impact du VIH/Sida sur les forces armées en RDC, le Dr Djiferdin Masudi Djuma et le Doctorant Faustin Lokasola N’Koy Bosenge ont tous les deux axé leurs interventions sur la question de la violence sexuelle faite aux femmes et enfants imputables aux hommes en uniformes à l’Est de la RDC au regard de menace du VIH/Sida.


Discours ouverture session ordinaire de l'Assemblée Nationale de la RDC, Kinshasa 16-Mars-2009

Il ne me reste plus qu’à réaffirmer mon appel à l’apaisement et à la concorde nationale. Et je voudrais insister sur l’obligation qui nous est faite de respecter les droits de l’homme, fondement de notre vie en commun. C’est ici donc le lieu de demander aux services compétents de procéder à la relaxation de tous les activistes de droits de l’homme et toutes les autres personnes qui ont été arrêtées uniquement pour avoir exprimé leur opinion en rapport avec la réconciliation nationale, la démocratie et la présente rentrée parlementaire.


Démocratie en Danger en RDC : SIT- IN AU PALAIS DU PEUPLE ce Lundi 16 mars 2009

La Synergie des ONGs de la Société Civile de la République Démocratique du Congo vous invite à participer massivement à la marche pacifique qu’elle organise ce lundi 16 mars 2009 pour la sauvegarde de cette jeune démocratie post-électorale.
Cette marche partira, à 9h30, du boulevard Triomphal, lieu de rassemblement, jusqu’au Palais du Peuple où un mémorandum sera remis aux Présidents du Sénat et de l’Assemblée Nationale.


Jeunesse Estudiantine Gardienne de la Patrie en République Démocratique du Congo

Nous, Jeunes Etudiants de la République Démocratique du Congo, conscients de la situation politique, sécuritaire, juridique, économique et sociale actuelle de notre pays, nous nous réunissons en un mouvement spontané conformément aux prescrits de l’article 63 de la constitution dénommé Jeunesse Estudiantine Veilleuse de la Patrie pour manifester d’abord notre inquiétude face aux enjeux de l’heure, ensuite notre détermination de veiller à notre avenir et notre postérité.


Déclaration du COJESKI-RDC relative à l'agression de l'Armée Angolaise au Bas-Congo

CONSIDERANT le fait que cette énième occupation militaire angolaise intervenue depuis bientôt deux semaines, a occasionné des déplacements massifs des populations civiles, des crises humanitaires aigues ainsi que des violations massives des droits de l’homme perpétrées contre les populations civiles et sans défense, aujourd’hui abandonnées à leur triste sort par le Pouvoir Central en République Démocratique du Congo ; Et que les animateurs des services publics et la population locale de Kuzi et Sava Ina ont été contraint à l’entrée des troupes angolaises, à fuire et à se réfugier à plus de 30 kilomètres, dans les villages voisins de Kiandu, Nkeka et Mbanza-Kuzi ;


Retrait des militaires rwandais et crise institutionnelle en RDC

Ernest Kyaviro est allé jusqu’à affirmer : « Là où Moise KATUMBI et Jean MBUYU ont battu campagne pour Kabila, il a obtenu 60 %, mais là où nous avons battu campagne
Kabila a obtenu 99 %. Il sied de noter qu’en dépit du fait qu’on peut colmater les brèches générées par cette lutte intestine au sein de l’AMP et de l’espace
Baswahili, une recomposition des influences électorales se profile à l’horizon.
Kabila qui a eu le soutien des Baswahili à la faveur du clivage Est-Ouest a besoin de séduire l’Ouest car le divorce est quasiment consommé avec les grands leaders du
Nord et du Sud Kivu membres de l’alliance de la majorité présidentielle.


Déclaration du COJESKI relative à la crise inter institutionnelle en République Démocratique du Congo

PREOCCUPES par la violation du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), gage de notre jeune démocratie acquise au prix de milles et un sacrifice ;

DEPLORANT les menaces de mort qui ont contraint certains membres du Bureau de l’Assemblée Nationale à démissionner de force et contre leur gré, de leurs fonctions en violation de l’article 21 alinéa 2 du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale qui dispose que les membres du Bureau de l’Assemblée Nationale sont élus pour la durée de toute la législature ;


L'opération militaire conjointe Rwanda-RDC n'est pas une solution clé en main en RDC

EurAc craint que l’Opération Conjointe n’apporte pas de solution durable aux conflits à l’est du Congo
Kris Berwouts, Rue des Tanneurs, 165 B - 1000 Brussels, Belgium, Gsm : +32 (0)485 070 852, Tel: +32 (0)2 213 04 000
ww.eurac-network.org


Syndiquer le contenu