Environnement

Le “NON” des Honorables Députés à la translocation des Rhinocéros Blancs de la Garamba au Kenya

Tout en promettant des sanctions exemplaires à l’endroit du Ministre de l’Environnement et de celui du Tourisme, ainsi qu’à l’endroit de Madame l’Administrateur-Délégué Général de l’ICCN au cas où ils éxécutaient leur plan macabre de translocation des Rhinocéros Blancs du Nord du Parc National de la Garamba au Kenya, les Honorables Députés ont abondé dans le même sens que la DECIDI dans sa lettre ouverte adresée à l’ADG de l’ICCN en date du 12 décembre 2004 et par laquelle l’Association avait dénoncé les manoeuvres sordides de ces Institutions publiques tendant à brader les patrimoines de la République Démocratique du Congo. Ce “NON” des Députés est catégorique et sans appel.


SOS pour les Rhinocéros Blancs du Nord du Parc National de la Garamba

Qui sauvera ces bêtes de l’appétit glouton des autorités de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature? En effet, dans nos précédents articles intitutlés, “Ituri: Pour se payer la fin de la guerre, les groupes armés font le braconnage...” du 22 juilet 2004, “ Génocide au Parc National de la Garamba. Auteurs: les Soudanais de SPLA de John Garang et leurs complices Congolais”, du 12 août 2004, et finalement “Lettre ouverte à l’ADG de l’ICCN (Madame Eulalie Bashige Baliruhya): Bradage du Parc National de la Garamba”, nous avions dénoncé la destruction de l’environnement et la menace qui pèse sur les Rhinocéros Blancs de Garamba d’être déloqués pour un pays étranger. Aujourd’hui, cette menace est devenue une réalité, car Madame Bashige en a décidé ainsi.


Quelles forêt congolaises pour contribuer à la relance et au développement de la RDC ?

Après un travail soutenu pendant plus d’un semestre pour participer à l’élaboration d’un document-guide portant sur « les forêts en appui à la relance et au développement durable en RDC », toutes les parties prenantes à la réflexion se sont retrouvées jeudi 9 septembre 2004 à la représentation de la Banque Mondiale à Kinshasa pour une plénière de dernière mise en forme du document.


Génocide au Parc National de la Garamba.

La République Démocratique du Congo regorge des Parcs Nationaux, des Réserves Naturelles et des Domaines de chasse, ainsi que de conservation. Parmi ceux-ci nous citons le Parc National de la Garamba, dans la Province Orientale. Situé dans le District minier du Haut-Uélé, non loin du Soudan, le Parc National de la Garamba a été créé en 1929 et possède une superficie d’environ 500 .000 Ha (5000 Km2). Ses particularités inouïes jamais égalées sont le Rhinocéros Blanc du Nord, la Girafe, l’ Eléphant, l’ Hippopotame, le Buffle, le Singe,… Comme toutes les autres richesses de la République Démocratique du Congo, les Parcs n’ont pas échappé aux convoitises des pays voisins, aux pillages, donnant ainsi lieu aux sources d’enrichissement illicite pour ces hors-la-loi,…


Accès à l'eau potable : le plus grave échec du développement

L’accès de tous à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène ne se heurte pas principalement à un manque de moyens, mais au refus de tirer les leçons des échecs passés et d’écouter ceux qui mettent en œuvre des approches novatrices, explique le nouveau rapport publié par le
Conseil de Concertation pour l’Approvisionnement en Eau et
l’Assainissement (WSSCC), basé à Genève.

Le manque d’accès à l’eau et à l’assainissement, dont souffrent en permanence la moitié des pauvres de la planète, constitue le problème sanitaire numéro un de l’humanité. Cette année, selon le WSSCC, 2,2 millions d’enfants mourront de maladies d’origine hydrique. Dans sa nouvelle publication intitulée « À l’écoute », lancée le 22 mars, à l’occasion de
la Journée mondiale de l’eau, le WSSCC critique la communauté internationale pour le plus grave échec du développement de ces cinquante dernières années : malgré des décennies d’efforts et des milliards de dollars engloutis, 2,4 milliards d’individus restent privés d’accès à un
assainissement adéquat.


SOS GRAND EVENEMENT A NDJILI CECOMAF/ville de kinshasa

L'ONG afd procède à l'inauguration le mois prochain les latrines publiques,oeuvre financée par le Royaume de Belgique par le biais du projet de la CTB/AILD .
Le comité directeur de l'afd lance ce S.O.S à l'intention des personnes de bonne volonté,les organismes,les confessions religieuses pour l'adducion d'eau et raccordement éléctrique qui font défaut faute de moyens financiers;
Pour tout contact : (243)98629131 (243) 98260504
Date : le 14/ AOUT/ 2004
Heures : 10h 30


Ituri : Pour se payer la fin de la guerre, les groupes armés font du braconnage…

Paraissant à Bunia, Chef-lieu du District problématique de l’Ituri, « La Colombe Plus », Journal d’informations générales et de publication mensuelle, dont l’éditeur s’appelle Alidor Mwanza Tshilumba, a écrit des articles intéressants sur les aires protégées de la République Démocratique du Congo, et ceci après des études approfondies. S’étant rendu à Bunia pour la consultation de la population de cette contrée, l’auteur du présent article vous fait ici un condensé de ce travail fouillé après plusieurs entretiens avec les journalistes de « La Colombe Plus », Journal dont question ci-dessus.


Amélioration de la desserte en eau potable

Poursuivant sa ronde de publication des Travaux de Fin d'Etudes (TFE) et de Thèses de Doctorat, la DECIDI (Démocratie et Civisme pour le Développement Intégral) publie encore une fois le TFE sur le thème :"Amélioration de la desserte en eau potable du Quartier Maman Mobutu et ses environs: Emploi d’un Booster".
Le travail précité est l’œuvre de l'Ingénieur Technicien en Bâtiment et Travaux Publics, Angoyo Rutia David, présenté pour l'obtention de son grade actuel à l'Institut Supérieur du Bâtiment et Travaux Publics, IBTP de Kinshasa, année académique 2002 - 2003, et dirigé par l'Ir. G. Ngamboma Mukoko, Ingénieur civil A.I.M.S.


Syndiquer le contenu