Droits des enfants

PLUS DE PARTENAIRES POUR UNE MEILLEURE ACTION

Il faut nécessairement renforcer les capacités par l’apport d’un plus grand nombre de partenaires : telle est l’orientation majeure donnée par le rapport semestriel d’Espoir Pour Tous. Du reste, en conclusion de ce rapport on peut lire ce qui suit :


RAPPORT D'ACTIVITE 2002

La République Démocratique du Congo traverse depuis plusieurs années une crise multiforme et des guerres qui ont détruit le tissu socioéconomique et la vie de la population par d’innombrables violations des droits humains.

Face à cette situation, l’association « Les Anges du Ciel », préoccupée par la question de la protection des droits de l’enfant a mené un certain nombre d’activités sur terrain en direction des groupes de base qu’elle encadre plus particulièrement les enfants.

Il convient de signaler que contrairement aux années passées, l’année 2002 était une année pleine d’expérience dans l’appui de la population malgré le contexte national et international extrêmement précaire.

Le rapport présente les principales réalisations de l’année 2002.


Enfants-soldats démobilisés et démobilisables dans le District de l'Ituri

En 2001, l'UNICEF (MONUC) avait essayé de démobiliser un groupe d'enfants-soldats qui étaient dans le rang du RCD/Kis-ML formés au Centre d'Entaînement de Kyriandongo, en Ouganda. Par manque d'organisation et d'expérience, la réinsertion avait échoué et aujourd'hui (avril 2003) plus de 3/4, sinon tous les démobilisés ont regagné le rang de la rébellion. Le DECIDI attire l'attention de toutes les personnes qui seront engagées et/ou impliquées dans la démobilisation et la réinsertion des enfants-soldats en Ituri ou ailleurs en RDC de ne plus refaire le même chemin qui a abouti à l'échec.


Violence faite à la fille

Enfance de fille :
Un parcours semé d’embûche. Dès sa naissance, la fille apprend très tôt dans la vie à s’occuper des autres, elle sert ses frères et les hommes de son entourage. Le poids des traditions et le travail clouent les filles à la maison, les empêchent de suivre une scolarité normale. Dans une famille, quand les deux enfants (fille et garçon) rentrent de l’école : le garçon va jouer tandis que la fille rejoint sa maman à la cuisine pour l’assister.


NOUVELLES D’ESPOIR POUR TOUS : ACTIVITES DE LA DERNIERE SEMAINE.

Espoir Pour Tous Ongd a tenu sa séance hebdomadaire de regroupement des enfants de rue le 27/2/2003 dernier au siège de l’association l. Une dizaine d’enfants ont répondu présents à ce regroupement . Parmi eux une nouvelle identification :

Nom : Mika AMBOKO.
Père : SANGWA (supposé en vie) mais dont sans nouvelles.
Mère : FATUMA ( morte ).
Adresse : avenue Dodoma( sans précision) commune de Kinshasa.
Niveau d’études : 2 ème primaire
Age :11 ans
Cause de la présence dans la rue : orphelin de mère, la papa au front(guerre) et la marâtre le faisait souffrir.


Nouvel d’Espoir Pour Tous :LA REINSERTION DES ENFANTS DE RUE EST-ELLE UNE PRIORITE ?

La réinsertion des enfants de rue, le temps qu'on y consacre, la place que l'on Y accorde , font -elle partie de la priorité sociale? Cette question m'a été posée dans un débat bien très récemment.
Mon interlocuteur voulait savoir si dans le contexte actuel, les enfants en rue sont devenus la priorité sociale et s'il n'était pas plus rationnel de s'occuper des milliers d'enfants qui sont encore dans des familles oû le quotidien frise la misère. A quoi bon remettre un enfant dans une famille problématique qu'il a quitté pour se sentir homme ?


Syndiquer le contenu