Congo (RDC)

Grave Incident Diplomatique à Genève entre la RDC et le Rwanda

Deux Congolais du Mouvement rebelle RCD/GOMA représentent officiellement le Rwanda aux travaux de la 59è Session de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies à Genève / Suisse ( du 17 mars au 25 Avril 2003 ).


Le RECIC National: Quelques activités

Le dialogue inter congolais a fait des avancées significatives mais sur le terrain les armes ne se sont pas tus et la paix en RDC n’est pas encore une réalité. Le processus de paix engagé est resté au niveau des accords contractuels entres seigneurs de guerre, destinés au contentement extérieur. L’élite et la population congolaises n’ont pas déployé leur capacité de construire un système social rationnel capable d’assurer la sécurité des biens et des personnes, l’ordre public et le bien être de tous. Au contraire, tout le Congo actif politiquement a cru au processus de Lusaka et s’est engouffré dans les querelles de positionnement en vue d’un éventuel partage du pouvoir. Les choses se sont passé comme si la société congolaise n’existait pas, la réduisant à une construction artificielle, perchée , faite du RCD, MLC, du Gouvernement et de leurs alliés. Il n’y a pas de jonction entre ces mouvements militaires et la population. Ils ne se connaissent pas et aucun mécanisme de concertation n’a été établi. La société civile n’a pas joué un rôle de contre poids, un rôle mobilisateur du pouvoir populaire pour que celle ci marque sa présence et détermine le destin de la nation. Les étapes du processus se suivent sans que celles qui précèdent ne servent d’exemple pour celles qui succèdent.

Le RECIC National , tirant les leçons de cette situation et comprenant la pertinence de continuer à agir pour renverser cet état des choses, a axé son action durant les quatre derniers mois sur les lèçons à tirer du processus de paix en RDC.


RAPPORT ANNUEL 2002

La mise en place d’une infrastructure opérationnelle, la construction d’une équipe de démarrage stable et le lacement du programme d’incitation et d’aide aux créateurs d’entreprises tels étaient les objectifs du Centre National pour la Promotion de l’Entreprise, an 2002.


Ouverture à Kinshasa d'un séminaire-atelier sur la torture

Kinshasa, 27 mars (APA)-La guerre depuis près de cinq ans en République démocratique du Congo (RDC) est un facteur dé- multiplicateur du recours à la torture, a estimé mercredi le secrétaire général de l'Observatoire congolais des droits humains (OCDH), Me Dieudonné Diku, à l'ouverture au Centre Lassalien de Kinshasa du séminaire-atelier sur "la torture et autres peines ou traitements dégradants".


L’ambition de la promotion de l’entreprise se matérialise

Deux ans après sa création, le Centre National pour la Promotion de l’Entreprise veut matérialiser son ambition de contribuer à remettre l’entrepreneur national au centre du dispositif économique de la République Démocratique du Congo au travers de son premier plan de développement pour la période allant de 2003 à 2006.. Pour traduire rapidement en acte cette ambition, le centre a adopté une approche progressive en se spécialisant d’abord dans la création d’entreprises en construisant un programme d’incitation et d’aide à la création d’entreprises, intitulé programme «Nouveaux Entrepreneurs ».


CLES POUR UN CHANGEMENT EN POLITIQUE

L’AGC désire offrir des outils pour renforcer une citoyenneté responsable, solidaire et participative à toutes celles qui souhaitent s’engager dans les enjeux politique.
L’AGC ; Association interconfessionnelle de formation continue.
L’AGC propose pour la nième fois de participer activement à un de ses axes de travail. Le guidisme de qualité pour une bonne gouvernance comme clés pour un changement aux enjeux politiques


Déclaration du CENADEP sur l’arrestation de J. Pierre MUTEBA

Le Centre National d’Appui au Développement et à la Participation Populaire, CENADEP, vient d’être saisi de l’enlèvement et de l’arrestation, depuis mardi 18 mars 2003 de Monsieur Jean-Pierre MUTEBA LUHUNGA, Secrétaire Général de la Nouvelle Dynamique Syndicale, basée à Lubumbashi / Katanga et membre de la Société Civile du Katanga (SOCIKAT). Jean Pierre Muteba Luhunga a pris une part active à l’Atelier sur " l’Exploitation des ressources naturelles et conflits en RDC : rôle d’un réseau national de la Société Civile dans l’économie extractive", organisé par le CENADEP au Centre Thérésianum de Kintambo, du 10 au 13 mars 2003. Dans une déclaration faite à la presse, Jean Pierre Muteba à dénoncé les pillages de la Gécamines à travers notamment des contrats léonins qui minent aujourd’hui cette entreprise.


L’Arco en assemblée générale du 26 au 31 mars à Lubumbashi

Kinshasa,(APA)- L’Association des radios communautaires du Congo (Arco) tiendra son assemblée générale du 26 au 31 mars prochain à Lubumbashi sur le thème "radios associatives, citoyennes et communautaires : radios alternatives et citoyennes pour le développement de la RDC ", a-t-on appris jeudi à la direction de l’Arco à Kinshasa.


Syndiquer le contenu