Bandundu

LA FORMATION DU PAYSAN :UNE APPROCHE D’AUTOPROMOTION DES COMMUNES DES BASES

Il est vrai que l’humanité tout entière aspire au développement intégrant tous ses aspects multidimensionnels. C’est ce terme qu’il faut appréhender la formation du paysan comme aspect particulier du développement. Voilà pourquoi assurer une formation globale au paysan qui, depuis des décennies, est abandonné à son triste sort, est pour nous une faveur de caractère à favoriser l’éclosion de son épanouissement dans les milieux qui lui sont seins.


DES CONGOLAIS REFOULÉS DE LA REPUBLIQUE DE L'ANGOLA

Après avoir entendu les témoignages des refoulés qui ont atteint la ville de Kikwit après plus de 14 jours de marche et compte tenu des conditions inhumaines dans lesquelles nos Compatriotes sont refoulés et du nombre important de ces victimes sans minimiser les préjudices subis et des pertes en vies humaines;nous, Associations et Organisations Non Gouvernementales (ONG) Membres de la Société Civile du Bandundu, réunies au bureau du Conseil Régional des ONGD (CRONGD) de la Province du Bandundu déclarons:


L'Atelier-Théâtr'Actions (ATA)vient de sensibiliser les habitants de la ville de Bandundu sur "le droit protège"

Le Réseau Citoyen Network (RCN) Justice & Démocratie dans le cadre de son programme d'appui à la justice avec le soutien de l'Union Européenne vient d'organiser des journées de sensibilisation sur les droits autours du thème "Le droit protège " dans la Ville de Bandundu en collaboration avec la troupe Atelier-Théâtr'Actions (ATA) de Kinshasa et la participation des troupes locales.


BUACO/BOLOBO confirme son engagement : des tonnes de maïs remis au CDI Bwamanda

Bulletin hebdomadaire sur les activités des ONG en RDC N°09/2003

Pour la troisième fois, l’ONGD Bureau d’Appui à l’Autopromotion des Communautés de Base (BUACO), opérant à Bolobo et membre du CRONGD/Bandundu, a honoré ses engagements en livrant, dans un premier temps, 460 tonnes de maïs au CDI Bwamanda. Partenaire de la Coopération Technique Belge et de l’ONG belge Solidarité Socialiste, l’association congolaise est appelée à acheter du maïs dans la contrée de Bolobo. Ces tonnes, qui doivent atteindre le nombre de 1060, sont fournis pour alimenter le projet d’aide aux personnes vulnérable de la capitale congolaise.


S.O.S « LA LANGUE KIKONGO EN DEPERDITION» L’AUTORITE PROVINCIALE DU BAS-CONGO EMBOITE LE PAS.

Le gouvernorat de la province du Bas-congo ,dans la république démocratique du Congo s’inquiète du sort de la langue kikongo.
En effet ,dans un article d’actualité du 26 mai 2003,sous-titrant :SAUVETAGE DE LA CULTURE ET DE LA LANGUE KONGO,publié sur le site internent de cette circonscription administrative ,l’autorité provinciale venait de lancer un cri d’alarme sur la déperdition ou mieux la disparition lente mais sûre, tant en ville que dans les villages de la langue kikongo au profit du lingala.


UNAF/Bandundu en formation sur le Processus de Paix en RDC

Du 4 au 5 Avril 2003, cinquante femmes leaders, animatrices des initiatives locales de développement ont suivi, à l’Institut de formation des animateurs pastoraux de Kikwit (IFAK), un séminaire de formation sous le thème central : « La contribution de la femme des provinces non occupées dans le processus de paix en République Démocratique du Congo ».


COMMUNIQUE DE PRESSE N° 04 / RDC-COJESKI / CN/ 02

Dans le cadre de son Programme national de formation des Animateurs du Mouvement démocratique et défenseurs des droits de l'homme au sein des organisations des jeunes de la République démocratique du Congo, Le Collectif des Organisations des Jeunes Solidaires du Congo-Kinshasa, " COJESKI / RDC ", en prévision des échéances démocratiques


CAMPAGNE NATIONALE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES EN TEMPS DE GUERRE

Voici ce qu’a été la campagne dans le Bandundu

Lancée le 1er mars 2002 à Kinshasa par le Comité National Femme et Développement (CONAFED), la campagne nationale contre les violences faites aux femmes en temps de guerre s’est déroulée dans la province de Bandundu du 1er avril au 31 mai 2002.

Le Réseau Femme et Développement de la Province de Bandundu dirigé par Gisèle MAKELE a mené cette campagne en collaboration avec les autres organisations non gouvernementales de développement de la province.
Selon le rapport parvenu au CONAFED et signé par la Secrétaire Permanente Ghislaine LANASA, le programme élaboré pour le déroulement de la campagne préconisait l’animation des émissions radio-diffusées, la récolte du témoignages, l’élaboration des messages, la fabrication des calicots, des banderoles, l’organisation des conférences sur les violences faites aux femmes et leurs conséquences et les projections audio-visuelles sur la non –violence.


Syndiquer le contenu