Freedom House USA: DRC Should End Violent Crackdown on Protesters

Following reports that the Democratic Republic of the Congo security forces fired live rounds into crowds protesting proposed legislation that could delay 2016 elections, with the gunfire killing more than a dozen people, Freedom House issued the following statement:

“The DRC government should end this horrific violence against its own citizens and immediately lift the telecommunications blackout that is apparently intended to prevent news of the security forces' action from being more widely known," said Vukasin Petrovic, director for Africa programs. “The protests spreading across the DRC, from Kinshasa to Goma, clearly show that the Congolese people object to the legislation, widely seen as a way for President Kabila to extend his stay in power and potentially change the constitution. Citizens across the DRC have had their fundamental right to life violated, as well as their rights to freedom of expression, assembly and association.”


FIDH-OMCT:Les étrangers ne doivent pas travailler droits de l'homme en République démocratique du Congo, sinon expulsion

S'exprimant sur la BBC le 15 mars au soir, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais a confirmé les arrestations et déclaré que d'après les services de renseignement, les personnes interpellées seraient des « instructeurs militaires qui préparaient une insurrection ».

L'Observatoire exprime sa plus vive préoccupation quant à l’interpellation susmentionnée, en ce qu'elle ne semble viser qu'à sanctionner les activités de défense des droits de l'Homme menées notamment par MM. Fadel Barro, Aliou Sane, Mamal Almany, Oscibi Johann, Miyangu Kiakwama, Floribert Anzuluni, Ben Kelem, Franck Otete, Sylvain Saluseke. L'Observatoire appelle par conséquent les autorités à divulguer leur lieu de détention, et à les libérer de manière immédiate et inconditionnelle.


ENLEVEMENTS DES PATRIOTES DU MOUVEMENT D’ACTIONS CIVIQUES « FILIMBI » PAR LA POLICE POLITIQUE DE JOSEPH KABILA.

Nos amis du mouvement civique Filimbi furent plutôt désagréablement surpris par une soudaine apparition des éléments du très sinistre Agence Nationale de Renseignements qui ont procédé à des arrestations pleines de barbarie d’une quarantaine de patriotes congolais et leurs invités étrangers qui ont été amenés vers une destination inconnue.


Quelle place pour la réduction des déficits dans l'Agenda post 2015 !

Nous voici en 2015!
Quelle place occupera le chantier "Réduction des déficits" dans l'Agenda post 2015 ?


COMMUNIQUE DES FORCES NOUVELLES POUR LA RESTAURATION DU CONGO-ZAIRE(FNRC).

Par la même occasion, le Conseil de Modération des FNRC invite chacune et chacun d’entre eux à bien vouloir apprécier l’opportunité de rejoindre les rangs des FNRC en vue d’y militer pour l’avènement au sommet de l’Etat congolais d’un pouvoir capable de délivrer de leurs atroces souffrances quotidiennes et ignobles tueries nos frères et sœurs de l’Est du pays, de rétablir l’autorité de l’Etat congolais et la dignité de son peuple, de mettre ainsi fin à l’actuel pillage systématique de ses ressources nationales du sol et sous-sol par certains pays voisins et de réhabiliter le grand Congo-Zaïre dans son traditionnel statut de puissance militaire régionale et de l’une des nations les plus respectées dans le concert des nations du monde.


MANIFESTE DES FORCES NOUVELLES POUR LA RESTAURATION DU CONGO-ZAIRE

Au regard de toutes les considérations qui précèdent, nous, membres présents et à venir de l’association politique dénommée « Forces Nouvelles pour la Restauration du Congo-Zaïre », en sigle FNRC, nous nous engageons patriotiquement et solennellement à soutenir politiquement tout individu, parti, plate-forme ou coalition politique dont l’objectif est d’accéder aux pouvoirs d’Etat par des voies démocratiques et dont les desseins politiques concordent, dans une certaine mesure, avec le projet de société que préconise notre association et dont les grandes lignes sont, ci-dessous, synthétiquement rendues.


SIGNIFICATION DU PROCES VITAL KAMERHE ET LES POURSUITES FUTURES CACHES CONTRE LES OPPOSATIONS ET LES ACTEURS ELECTORAUX INTERNAT

RDC2015-2016:SIGNIFICATION DU PROCES VITAL KAMERHE ET LES POURSUITES FUTURES CACHES CONTRE LES ACTEURS ELECTORAUX INTERNATIONAUX
Soumis par CAPD SK le Mar, 24/02/2015 - 01:31
Congo (RDC)

SIGNIFICATION DU PROCES VITAL KAMERHE ET LES POURSUITES FUTURES CACHES CONTRE LES OPPOSATIONS ET LES ACTEURS ELECTORAUX INTERNATIONALES
-------------------------------------
Le Procès contre Kamerhe de l’UNC annonce de nouveaux procès en préparation contre les politiciens, les organisations des droits de l’homme et les observateurs internationaux des élections en République Démocratique du Congo.
Le Gouvernement et la justice congolaise doivent démontrer la séparation de pouvoir, l’application de principe de la liberté d’expression au sens du Pacte International Relatif aux Droits Civils et Politiques que la République Démocratique du Congo a ratifié et s’est engagée à mettre en œuvre sans condition.
Les observateurs électoraux internationaux ne devront pas être poursuivis en justice congolaise ou être interdits de ne pas entrer en RDC aux élections 2016, seulement parce qu’ils ont documenté les irrégularités électorales en 2011


OLPA surpris par la suspension de trois journaux à Kinshasa

. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, est désagréablement surpris par la suspension des journaux le Baromètre, le Tonnerre et Afro Lipopo de Kinshasa.
Le bureau du CSAC ont confirmé la mesure de suspension s’abstenant de donner les vrais motifs de ces sanctions. Les journaux le Baromètre, le Tonnerre et Afro Lipopo ont été respectivement suspendus pour 30 et 15 jours.
OLPA exige la levée immédiate de cette suspension.