OLPA surpris par l’interpellation d’un journaliste à Tshimbulu

OLPA est surpris par l’interpellation de Fabrice Mfwamba, directeur de la radio Moyo FM de Tshimbulu, au Kasaï occidental. Il a été placé en détention au cachot du Parquet le 26 décembre 2013, sur plainte du député UDPS Martin Kabuya Mulamba. OLPA exige sa libération immédiate.


LA VIE POLITIQUE DE NELSON MANDELA : UNE INTERPELLATION POUR LE POUVOIR EN PLACE A KINSHASA

Maintenant qu’il est devenu à la mode d’organiser des émissions télévisées pour se féliciter de la retentissante « victoire » des troupes gouvernementales congolaises face à la rébellion du M23, nos gouvernants semblent tous vouloir occulter cette très dérangeante vérité que les principaux leaders du M23 s’étaient déjà engagés vis-à-vis de la même communauté internationale, au sein de laquelle ils tenaient leurs substantiels soutiens, plusieurs semaines avant le déclenchement de la fameuse offensive des FARDC, de renoncer à la guerre au profit de leur pleine implication dans une logique de résolution politique du conflit. C’est ce que le pouvoir en place ne dit pas au cours de ses derniers points de presse. Dans ce sens, une question très pertinente serait de savoir si l’actuel retour de la paix au Nord-Kivu n’est pas plus le résultat d’une volonté des rebelles du M23 de se soumettre au diktat démobilisateur de la communauté internationale que d’une réelle victoire sur terrain des FARDC ? Si oui, serait-il alors intelligent pour la classe politique congolaise de préférer son actuel triomphalisme infantile à une gestion à la Mandela des retombées du processus de Kampala ?
Il ne faut pas nécessairement être un analyste stratégique pour réaliser que si les M23 avaient été aussi militairement vaincus, les Ban Ki-Moon et autres ne seraient pas autant préoccupés à continuer à appeler les autorités de Kinshasa à jouer le Nelson Mandela pour éviter que le processus de Kampala ne se termine à queue de poisson.


JPDH appelle au respect de la présomption d’innocence et au caractère individuel de l’infraction en RD Congo

Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), organisation de lutte contre l’impunité et la disparition forcée basée en République démocratique du Congo exige la lumière sur le sort de Mme SAKU MAFUTA Maguy, née le 22/02/1984 à Kinshasa et épouse de M. Kabengele, un capitaine au sein des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).


RDCONGO : REGAIN DE L’INSECURITE A KINSHASA

RDCONGO : REGAIN DE L’INSECURITE A KINSHASA
La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est vivement préoccupée par le regain de l’insécurité que connait actuellement certains quartiers de la ville de Kinshasa, plus particulièrement dans la commune de Ngaliema, principalement dans les quartiers Cuba et ses alentours, Cité des Anciens Combattants (CAC) ainsi que les quartiers Munganga, Mama Yemo, Sanga Mamba, Lalou à Binza Delvaux, etc.


Invitation spéciale: prenez juste cinq minutes pour lire le texte en entier!

Depuis 10 ans, BibleDoc répond aux besoins spirituels en développant son site internet pour les Francophones.
Les résultats sont très encourageants ! : Chaque jours, des personnes nous indiquent prendre la décision d'étudier la Bible et plusieurs viennent au Seigneur de cette façon. Leur vie se trouve transformée par Dieu. Nous apportons de la lumière par une instruction solide dans les Ecritures.


RDC : condanmation du cambriolage d’une organisation des droits de la femme à Kinshasa

Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), organisation de lutte contre l’impunité et la disparition forcée s’associe à Débout femme pour un avenir meilleur (DFAM), une organisation de promotion de la femme pour exiger une sérieuse enquête sur le cambriolage du siège de DFAM, sis avenue Souvenir, n°34/12, commune de Bumbu (Ouest) de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).


RDC : condamnation du cambriolage d’une organisation des droits de la femme à Kinshasa

Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), organisation de lutte contre l’impunité et la disparition forcée s’associe à Débout femme pour un avenir meilleur (DFAM), une organisation de promotion de la femme pour exiger une sérieuse enquête sur le cambriolage du siège de DFAM, sis avenue Souvenir, n°34/12, commune de Bumbu (Ouest) de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).


RDC: Après le contrôle de Rutshuru, quelles sont vos attentes et vos demandes au Président JOSEPH KABILA KABANGE

Vous avez sensiblisé Joseph Kabila face à ses discours sur le budget additionnel : Aujourd’hui la zone de Rutshuru n’est plus occupée. Que dites-vous ?
Action Congolaise pour la Paix et la Démocratie a le devoir de sensibiliser l’opinion publique et l’autorité du pays tout en gardant son indépendance.