DEVIONS-NOUS FETER L'INDEPENDANCE OU PLUTOT MEDITER SUR DES PISTES D'UNE DECOLONISATION DE NOTRE NATION?

En remontant jusqu’au Déluge, nous pourrions noter que, en 1955, ayant eu l’exceptionnel privilège de s’entretenir avec le Roi Baudouin en voyage au Congo Belge, l’immatriculé, entendez l’indigène noir ayant réussi à s’intégrer dans les milieux des blancs de la colonie, Patrice Lumumba, n’avait pas du tout à s’offusquer de publier, en sa qualité de Président de l’Association du Personnel Indigène de la Colonie (APIC), une lettre-circulaire dans laquelle, vantant en des termes très élogieux les bienfaits de la colonisation du Congo par la Belgique, il affirmait notamment, nous citons :
« Tous les Belges qui s’attachent à nos intérêts ont droit à notre reconnaissance… Nous n’avons pas le droit de saper le travail des continuateurs de l’œuvre géniale de Léopold II ». (Source :http://www.irenees.net/bdf_fiche-acteurs-744_en.html). Et pourtant, dans son allocution prononcée cotre toute attente devant le Roi Beaudouin, le 30 juin 1960, le même Patrice Lumumba, entre temps devenu Premier Ministre du nouvel Etat indépendant du Congo, s’employa très curieusement à mettre à profit ses indéniables talents d’orateur pour soutenir que la même colonisation belge ayant découlé de ce qu’il qualifiait autrefois d’ « œuvre géniale de Léopold II » était plutôt un système d’esclavage pire que l’Enfer.


J.A. KABONGO A RADIO OKAPI : « LA PRESSE CONGOLAISE TRAVAILLERA BIEN SI TOUTES LES LOIS SONT RESPECTEES PAR LES DIRIGEANTS EUX-M

Lors de son intervention sur les ondes de la radio Onusienne Okapi au cours de l’émission « Parole aux auditeurs » diffusée, le 23 juin 2015, Joseph-Alain Kabongo, Secrétaire Exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) a d’emblée réagi au récent appel du Chef de l’Etat aux journalistes et aux médias congolais. Un appel lancé dans le cadre des consultations présidentielles en prévision d’un éventuel dialogue. Le Président de la République avait reçu les responsables des médias de Kinshasa avec lesquels il a échangé sur les questions de l’heure. Ci-dessous la quintessence de l’intervention. www.olpa-rdc.org


EN MARGE DU PROCHAIN DIALOGUE NATIONAL : RDC, LE DR JACQUES MOKAKO DU PARTI AU POUVOIR PROPOSE LE RETOUR À L'APPELLATION ZAÏRE

Le débat sur la signification du mot Zaïre, une altération du mot ne Kongo Nzadi, n’est pas fini, certes, mais a-t-on commencé et terminé le débat sur le mont « Games.co.id​ngo » qui, d’ailleurs écrit avec la consonne « C » ne signifie rien. Il nous renvoie au mot Kongo qui désignait non pas tout le pays dans ses 11 provinces actuelles, mais un royaume qui s’étendait sur l’actuel Congo Brazzaville, sur le Congo Kinshasa et sur l’Angola. On ne comprendrait donc pas que du Katanga, au Kasaï en passant par le Kivu et l’Equateur on puisse s’identifier à ce royaume Kongo. Par contre on peut s’identifier au « Nzadi » en Kikongo, «Nzale » en mongo, pour désigner le fleuve ou la rivière d’autant plus que si le fleuve Congo ressemble à la colonne vertébrale, ses différents affluents ressemblent aux nerfs qui convergent vers cette colonne vertébrale. La réalité « Nzadi » est plus nationale que « Kongo ».


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 1973), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.


Rapport d'enqête de deux organisations de droits de l'homme AEDH et OMCT ce 26 juin 2015 sur les prisons au Kivu en RDC

A l’occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture ce 26 juin 2015, l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) sortent d'un grand silence en présentant un rapport d’enquête sur la situation carcérale dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC). Les deux ONGDH demandent une réforme du système pénitentiaire congolais.


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 2015), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.
Selon les faits portés à la connaissance de l’organisation Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), par des proches parents de l’infortunée, Francine Tungu, jeune sœur de Tungu Luyeye - identifié comme membre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps, principale formation politique de l’opposition) - ne donne plus signe de vie.
Les proches parents de Tungu nient le fait reproché à leur fille dont la destination reste inconnue après avoir été interpellée par des personnes se réclamant de l’Agence nationale des renseignements (ANR) fin juin 2013.
«Dans les différents cachots sillonnés, aucune trace de notre fille n’a été trouvée», témoigne un parent dont l’identité n’a pas pu être révélée pour des raisons de confidentialité.
Le rapport intermédiaire du groupe d’experts de l’ONU sur la situation en République démocratique du Congo a été divulgué, fin juin 2013, par Inner City Press qui révélait, entre autre, la « collaboration entre certaines unités des FARDC et les FDLR dans des zones proches des territoires contrôlés par le M23».
Selon le rapport, le groupe d’experts a notamment interrogé 10 soldats des FARDC à Tongo, au Nord-Kivu, qui auraient déclaré que « les FARDC et les FDLR se réunissaient régulièrement et échangeaient des informations opérationnelles».
L’ONU avait envoyé une lettre le 12 Juin 2013 au gouvernement congolais « pour demander des éclaircissements sur ce soutien et attend une réponse».


Boende : OLPA plaide pour un procès juste et équitable en mémoire du journaliste Soleil Balanga

OLPA plaide pour un procès juste et équitable en mémoire de Soleil Balanga Eale, journaliste à la radio Monkoto Soso Aleli assassiné le 15 avril 2015. Le Tribunal de grande instance de Boende poursuit l’instruction de cette cause. Tout en saluant l’ouverture de ce procès, OLPA invite les autorités judiciaires de la province de l’Equateur à assurer un procès juste et équitable à ce passionné du métier d’informer.

Autres détails sur www.olpa-rdc.org


POURQUOI INVESTIR MASSIVEMENT DANS INGA III ! (1)

Face aux enjeux de l'Initiative SE4ALL"Énergie durable pour Tous";
Avec l'Atlas des Énergies Renouvelables publié en novembre 2014 qui affirme et confirme - inventaire à l'appui- que le potentiel énergétique exploitable de la RDC est estimé à 100 Gigawatts dont près de 44 Gw sont concentrés sur le fabuleux gisement d'énergie hydraulique d'Inga;
Et comme en RDC une proportion de 6 à 10% seulement de la population a accès à l'électricite;
Réfléchissons ensemble sur le paradoxe énergétique d'un pays au potentiel hydroélectrique immense et au déficit énergétique tout aussi immense. De façon à donner réponse à la question de toute à l'heure .