OLPA prend acte de la relaxation d’une journaliste à Bukavu

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, prend acte de la libération de Prisca Zawadi Bukaraba, directrice à la Radio Iriba Fm, station communautaire émettant à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).


DROIT A L’EDUCATION : L’ACVDP CONSTATE L’EFFECTIVITE DE LA GRATUITE DU TENAFEP EDITION 2019-2020 POUR LES ECOLES PUBLIQUES DE LA

DROIT A L’EDUCATION : L’ACVDP CONSTATE L’EFFECTIVITE DE LA GRATUITE DU TENAFEP EDITION 2019-2020 POUR LES ECOLES PUBLIQUES DE LA VILLE PROVINCE DE KINSHASA ET PLAIDE POUR LA DOTATION DES CACHES AUX ELEVES

Apres la deuxième phase du déconfinement suite aux dernières décisions prises par le Chef de l’État du levé de l’état d’urgence sanitaire, les élèves finalistes de la sixième primaire des écoles publiques qui ont repris les cours le lundi 10 aout 2020 en prévision des épreuves du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP) prévu pour les 26 et 27 aout 2020.
A ce sujet, l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle a collecté des données relatives à l’effectivité de la gratuité de ce test et du respect des mesures barrières contre la COVID 19 dans 30 écoles publiques des cinq communes (Barumbu, Kimbanseke, Kinshasa, Limete et Ndjili) de la ville province de Kinshasa.


Procès en appel des 100 jours : l’ACVDP plaide pour la protection des témoins

L’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables (ACVDP), une Asbl humanitaire pour la promotion des droits des vulnérables, plaide pour la protection des témoins qui seront, de nouveau, invités pour faire leurs dépositions dans le cadre du procès en appel de 100 jours, cela conformément aux instruments juridiques des droits de l’homme tant nationaux qu’internationaux ratifiés par la République démocratique du Congo.
Cette plaidoirie s’inscrit dans le cadre des actions de monitoring sur les droits de l’homme et particulièrement du procès des 100 jours initié par le chef de l’Etat que l’ACVDP a pu mener. Ces activités ont eu pour finalité d’observer la situation ayant trait à la promotion des droits humains et à l’équité de la justice lors du déroulement de ce procès en première instance, que nous declarons.
L’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP a fait observer que lors de ce procès au premier degré, certains témoins dont Ngongo Salumu, Directeur général ad intérim de la Direction générale de contrôle de passation des marchés publics « DGCMP », ont été victimes de toutes sortes de menaces de la part des personnes non autrement identifiées, en violation de l’article 12 de la Constitution qui stipule que : « Tous les Congolais sont égaux devant la loi et ont droit à une égale protection des lois » et aussi de l’article 16.


MESSAGE DU COMITE EXECUTIF DE J.A.D. A L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE

Il est temps d’évaluer le chemin parcouru, le progrès réalise et s’interroger sur le mobile de la contre performance en RDC.

La corruption a une part importante dans le retard qu’a pris la RDC pour son développement.
Qu’a fait le BOTSWANA pour être l’Etat le moins corrompu d’Afrique ? Il n’y a pas de miracle. C’est pourquoi l’ONG-ASBL J.A.D., invite tout le monde au travail de prévention. Chacun de nous qui composons cette société devons faire en sorte que la RDC quitte l’état d’une perception endémique de la corruption. C’est notre boulot à tous et un apostolat pour la J.A.D..

Occasion pour nous d’informer à l’opinion tant nationale qu’internationale, que la J.AD. a un projet ambitieux et bancable pour la formation des leaders des structures des jeunes.
Les partenaires techniques et financiers sont invité à consulter son Comité Exécutif pour que, à l’instar des pratiques de soutien et autres appui qui se font pour le RWANDA, le Sénégal, la NAMIBIE ou autre, que la RDC, pays redevenu fréquentable à l’international, a besoin d’un appui sérieux pour booster son développement et servir d’une plaque tournante pour une Afrique bien intégrée au cœur du continent.

Ayant orienté et professionnalisé notre action dans l’encadrement des structures de jeunes avec la stratégie (Formation-Suivi-Accompagnement), J.A.D. a, en ce premier semestre de l’année qualifiée de l’action, investi ses efforts dans l’accompagnement des structures de jeunes de la commune de N’djili et Masina, renforce sa collaboration avec les bureaux communaux de la jeunesse de Masina, Matete et Kimbanseke et est en négociation avec les bureaux des conseils communaux de la jeunesse de N’djili. Ces actions forment ce que nous appelons le Projet 231.


OLPA prend acte de la libération d’un journaliste à Durba

OLPA prend acte de la libération de Romeo Lokana Lubanga, journaliste à radio Jambo FM, station communautaire émettant à Durba (Haut-Uele). il a été libéré, le 6 août 2020, après 24 heures de détention au cachot de l’Agence nationale des renseignements (ANR/Durba).


Brutalités policières contre les journalistes à Kisangani : OLPA interpelle le Vice-premier ministre

Dans une lettre adressée au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, avec ampliation au Premier ministre, OLPA interpelle ce dernier sur les brutalités policières enregistrées dans la dernière quinzaine du mois de juillet à Kisangani, chef-lieu de la province de Tshopo (au nord-Est du Congo). L’organisation l’invite à instruire les services de son ministère à prendre des mesures pour la protection des journalistes et de leur matériel lors des rassemblements populaires.


OLPA prend acte de la libération d’un journaliste à Kisangani

OLPA prend acte de la libération d’Henri Likoko, éditeur de Publi-Kis, un journal paraissant à Kisangani, chef-lieu de la province de Tshopo, au nord-est de la RDC. Le journaliste a été libéré, le 30 juillet 2020, après trois jours de détention à la prison centrale de Kisangani et le payement d’une caution de 40.000 Francs congolais (l’équivalent de 20 dollars américains).


Journée nationale de la presse ; OLPA sensibilise les journalistes kinois sur leurs droits sociaux

Les journalistes congolais ont célébré la journée nationale de la presse, le 22 juillet 2020. A cette occasion, l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) a organisé une table ronde autour du thème : la syndicalisation des journalistes et le droit à la grève. Une trentaine des professionnels de la presse de Kinshasa a pris part à cette rencontre.