Développement communautaire

RAPPORT DES TRAVAUX PREPARATOIRES A LA RENCONTRE PREVUE ENTRE LES ACTEURS DE LA SOCIETE CIVILE ET LES BAILLEURS DES FONDS

Au jour d’aujourd’hui, tant de conséquences résultant de la mauvaise gouvernance et aussi de la définition erronée que l’on s’est fait pendant plusieurs décennies de la notion d’Etat réduit à la dimension d’un Etat privatisé et compradorisé à souhait, au service des seuls vampires.
De l’analyse attentive de cette situation déplorable, nombreux sont ceux qui soutiennent que toutes les conditions sont à présent réunies pour permettre à la République Démocratique du Congo de répartir sur de nouvelles bases pour le renouveau espéré avec la reprise de la coopération structurelle.
Voilà pourquoi, envisager des mécanismes capables de favoriser l’implication de la population non seulement dans le contrôle de la gestion, mais aussi et surtout dans la définition des politiques de mobilisation et des priorités ainsi que dans la mise en œuvre des programmes national et local de développement en République Démocratique du Congo, s’avère impérieux.
C’est dans cette perspective, hélas ! autres temps, autres mœurs, que la Société Civile, actuellement en tant que partenaire privilégié dans le programme de développement humain durable de notre pays, est déterminée à œuvrer pour la reprise d’une coopération cette fois-ci mutuellement avantageuse.


RAPPORT CIRCONSTANCIE SUR L’EVASION A LA PRISON DE BULUO EN DATE DU 24/12/2003

Située à 113 Km de Lubumbashi et à 7 Km de Likasi, la prison de BULUO a été construite par le colonisateur belge en vue d’accueillir les prisonniers politiques venant d’autres provinces ainsi que les grands criminels et autres voleurs dangereux comme ANGWALIMA, KANGAUSHI, etc.


DES INITIATIVES QUE NOUS DEVRIONS IMITER : AU SENEGAL, DES JEUNES DOMESTIQUES INITIEES A L’INFORMATIQUE.

Situé dans le Quartier Hersent de Thiès, le Centre Emmanuel qui a vu le jour, il y a seulement deux ans, a pour credo, d’accompagner les filles domestiques en les formant dans le domaine de l’alphabétisation fonctionnelle et de formation qualitative ; ceci à leurs heures perdues, précisément le soir après un journée bien remplie.


Bulletin hebdomadaire sur les activités des ONG de la RDC N° 15/2003

(Semaine du 17 au 22 novembre 2003)


  • LA COUPOLE 11.11.11/BELGIQUE RELIT SON PARTENARIAT AVEC LES ORGANISATIONS CONGOLAISES
  • SEANCE DE TRAVAIL ENTRE LE CNONGD ET LE PRESIDENT DU GROUPE PARLEMENTAIRE/SOCIETE CIVILE-FORCES VIVES
  • PREMIER ECHANGE TECHNIQUE SUR LE PROCHAIN SYMPOSIUM NATIONAL DE LA SOCIETE CIVILE
  • PLAIDOYER DES ACTEURS SOCIAUX POUR LA PAIX DANS LA REGION AFRICAINE DES GRANDS LACS
  • PROCESSUS DE MISE EN OEUVRE DU CODE FORESTIER ET NORMES D'APPLICATION
  • PROPOSITIONS DES ONG CONGOLAISES A LA BANQUE MONDIALE POUR UNE MEILLEURE INTERVENTION EN RDC


Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)

De passage en République Démocratique du Congo, le Directeur Général Adjoint du PNUD (Programme des Nations-Unies pour le Développement), le Boukinabé Zéphirin D., a animé une séance académique au Palais du Peuple devant les Députés et Sénateurs du Parlement de Transition, le mercredi 26 novembre 2003. Accompagné du Coordinateur Résident et Humanitaire du système des Nations-Unies, Monsieur Herbert P. M’Cleod, le Directeur Général Adjoint du PNUD a donné des vraies leçons de gestion politique et économique aux Sénateurs et Députés rassemblés à cette occasion. De tout son discours, nous pouvons retenir une chose, le développement de l’Afrique, avec la RDC y compris. Pour mieux épingler ses observations, nous préférons vous les résumer par la lecture du programme appelé « Objectifs du Millénaire pour le Développement », OMD en sigle.


LE SYNDICALISME DE DEVELOPPEMENT,un renouveau en RDC ?

Dans sa vision du syndicalisme de développement,le syndicat LUTTE OUVRIERE veut d'abord conscientiser ses membres et l'opinion sur son fondement réel basé sur la méthode participante de tous, pour atteindre sans faille ses objectifs.


Le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique : NEPAD

E n Anglais « New Partnership for Africa’s Development », NEPAD, est fondé à Abuja, au Nigéria, au mois d’octobre 2001. Il a pour objectif de réduire l’immense différence de niveaux de vie entre l’Afrique et le reste du monde. 52 sur 72 pays considérés les moins développés sont africains. L’Afrique est le continent qui compte les plus des réfugiés, soit six millions, vingt millions de déplacés et presque 120 millions d’illettrés.
Contrairement à tout cela, l’Afrique dispose des richesses mal exploitées, de grandes ressources naturelles, humaines et culturelles, etc.
Le NEPAD prévoit donc une alliance entre les pays africains et les pays les plus développés. Les leaders africains (le Sud-africain Mbeki, le Sénégalais Wade, le Nigérian Obasanjo, l’Algérien Bouteflika, l’Egyptien Mubarak) qui ont proposé ce plan, avalisé en juillet 2002 pars tous les pays africains membres de l’Union Africaine, espèrent créer un nouveau type de relations avec les pays du Nord, basé sur la coresponsabilité.


DES (INFORMATIONS) BREVES DU CRONGD/KATANGA

Au mois de novembre 2003, le Conseil Régional des ONG de Développement du Katanga (CRONGD/KATANGA) a multipliés des échanges avec des partenaires pour renforcer ses capacités d’intervention et procédé à la formation de maints formateurs. Il propose ci-dessous le condensé de ces activités.


Syndiquer le contenu