Education

Séminaire de formation à l'Assertivité: une première en RDC

Le syndicat LUTTE OUVRIERE,en sigle LO annonce la tenue d'une session de formation syndicale sur l'assertivité dans les pratiques syndicales en République Démocratique du Congo,à partir de ce lundi 16 au 21 août 2004.Ce séminaire sera animé par Madame Françoise GELEYN venue de Bruxelles.


Le Pacte National de solidarité : c’est pour bientôt

Espoir Pour Tous compte lancer le pacte national pour la PROFESSIONALISATION DES ENFANTS VULNERABLES. La collaboration du ROSED, réseau des ONGs de l’Enfance, de l’Education et de Developpement est dors est déjà assurée.Ce réseau compte déjà une dizaine dorganisations locales determineés à travailler pour le renforcement des capacités des structures associatives locales à Kinshasa et en province.


Le décor et l’art pour les enfants de la rue

Espoir Pour Tous remercie les ateliers art et décor et son promoteur, Marcel Lafleur pour le partenariat consenti dans l’encadrement des enfants dela rue en menuiserie.


BANQUE MONDIALE : TEST DE FEU POUR LA GESTION DES ONGS LOCALES

Espoir Pour Tous vient d’obtenir un large satisfait dans la gestion de projets financés par le BCECO. C’est ce qui apparait du jugement de la commission de réception de projet qui a évalué Espoir Pour Tous après l’exécution du projet de formation des enfants orphelins aux Nouvelles Technologies des commnucations.


LA FORMATION DU PAYSAN :UNE APPROCHE D’AUTOPROMOTION DES COMMUNES DES BASES

Il est vrai que l’humanité tout entière aspire au développement intégrant tous ses aspects multidimensionnels. C’est ce terme qu’il faut appréhender la formation du paysan comme aspect particulier du développement. Voilà pourquoi assurer une formation globale au paysan qui, depuis des décennies, est abandonné à son triste sort, est pour nous une faveur de caractère à favoriser l’éclosion de son épanouissement dans les milieux qui lui sont seins.


MAISON SIP FORMATION OU UNE ALTERNATIVE A LA MEDIOCRITE CARACTERISANT LES CENTRES DE FORMATION

Dans notre article « APPRENTISSAGE DE L’INFORMATIQUE : CENTRES DE FORMATION OU CENTRES D’INFORMATION ? », publié sur le Portail en date du 05 mai dernier, nous sommes parvenus au constat suivant : la formation est en total déphasage avec le besoin réel de la société congolaise. Plus grave, les récipiendaires connaissent beaucoup de concepts informatiques d’une manière théorique mais sont incapables de prester valablement sur ordinateur. D’où, cette exclamation : Centres d’information et non Centres de formation !
En partenariat avec des hommes soucieux d’une part de préserver la qualité de la formation et, de l’autre, d’accorder une seconde chance aux couches défavorisées de la population, AVIE a ouvert un Centre de formation dénommé « Maison SIP Formation ».


APPRENTISSAGE DE L’INFORMATIQUE : CENTRES DE FORMATION OU CENTRES D’INFORMATION ?

A Kinshasa, depuis quelques années, nous assistons à l’éclosion de Centres de formation pratique en informatique. Tous ces Centres sont-ils viables ? Délivrent-ils un enseignement digne de ce nom ? Question intéressante que tout le monde se pose tout bas mais à laquelle curieusement nul ne répond, du moins de manière explicite.


RAPPORT D’ACTIVITES SEMESTRIEL,septembre 2003-février 2004

La cité de Kingabwa est l’une des zones défavorisées de Kinshasa ,capitale de la RDC.
Parmi les facteurs liés à son non développement il faut citer l’enclavement,l’analphabétisme de la grande majorité de la population,l’insalubrité,les eaux usées,déchets immondices,la prolifération des maladies endémiques,absence d’hygiène alimentaire,le taux très élevé de mortalité surtout infantile due à la sous alimentation et maladie,courte espérance de vie,le virus du VIH/SIDA,dans la population de 15 à 25 ans notamment,des grossesses non désirées de jeunes filles non scolarisées et désoeuvrées,les accouchements dangereux ;bref,pauvreté généralisée,misère,souffrance.


Syndiquer le contenu