Médias et communications

Un an après la disparition de Guy-André Kieffer: OLPA exhorte les magistrats français et ivoiriens à une franche collaboration

16 avril 2004-16 avril 2005, il y a une année que le journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, collaborateur à la Lettre du continent et à plusieurs autres journaux paraissant à Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire, disparaissait dans cette ville dans des circonstances non élucidées jusqu'à ce jour.
Ce journaliste spécialisé dans les questions d'ordre économique a été aperçu pour la toute dernière fois dans les rues d'Abidjan en début d'après-midi du 16 avril 2004


OLPA dénonce l'agression d'un caméraman d'Horizon 33 à Kinshasa

L' Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) condamne avec la dernière énergie l'agression subie par Blaise Ngimbi et Jiji Nsumbu, respectivement caméraman et journaliste reporter à la chaîne privée de télévision Horizon 33, émettant à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.


Communiqué de presse n°122/JPDH/2005

Sud-Kivu : Menace de fermeture des radios communautaires
« Journalistes pour la Promotion des Droits de l’Homme », JPDH, Organisation non gouvernementale des Droits de la personne et de développement démocratique/Section Sud-Kivu exprime ses vives inquiétudes à la suite des menaces de fermeture d’une série des radios associatives et communautaires émettant à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, Est de la RD Congo.


OLPA exige des mesures de sécurité plus renforcées au bénéfice des animateurs de JED

Les récentes menaces de mort proférées à l’endroit des animateurs de l’organisation « Journaliste en Danger », JED, préoccupent au plus haut point le Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA).
C’est pourquoi sa représentation de Kinshasa a saisi Théophile Mbemba Fundu, ministre congolais de l’Intérieur, sécurité et décentralisation pour exiger la mise sur pied d’une commission d’enquête capable de remonter la filière et mettre hors d’état de nuire les individus se réclamant patriotes et qui veulent à porter atteinte à l’intégrité physique des animateurs de JED, en violation de la loi.


La convocation d’un autre journaliste de la Manchette par le Parquet de grande instance de Kinshasa/Kalamu inquiète OLPA

Le Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) se réjouit de la remise en liberté vendredi 1er avril 2005, de Médard Ndinga Masakuba et François Mada, respectivement éditeur et directeur de publication du journal la Manchette, un hebdomadaire paraissant à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.
Les deux journalistes ont été interpellés le 31 mars 2005 par le Parquet de grande instance de Kinshasa/Kalamu qui les accuse d’imputables dommageables à l’endroit de la famille Masua.


OLPA préoccupé par la sécurité des journalistes dans l’Est de la R.D.Congo

Mbuji-Mayi, le 15 mars 2005. L’Observatoire de la Liberté de la presse en Afrique (OLPA), réseau africain d’experts juristes et journalistes volontaires, basé à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (au centre de la République démocratique du Congo), est vivement préoccupé par l’insécurité qui prévaut dans la partie Est de la R.D. Congo.
Cette insécurité est causée par les hommes armés qui échappent à tout contrôle. Le département d’Alertes de l’OLPA constate avec amertume que dans la nuit du 14 au 15 mars, deux journalistes de la station provinciale de la chaîne publique RTNC (Radio-télévision nationale congolaise) de Goma dans la province du Nord Kivu, ont été victime d’extorsion au moment où ils revenaient du Mont Goma où est situé la station de la RTNC/Goma.


COMMENT RENTABILISER VOS COMMUNICATIONS TELEPHONIQUES !

Une étude menée récemment sur les coûts de la communication cellulaire en République Démocratique du Congo révèle que pour toute recharge de 5 $ ou 500 unités des deux plus grands réseaux de communication, l’abonné perd 250 Francs que s’il appelait d’une cabine téléphonique. Pour toute recharge de 2$ ou 300 unités, il perd un montant équivalent à 250 Francs Congolais


Après les médias de la haine, les médias de la honte

Avec sa trentaine de chaînes de télévision rien que pour la ville de Kinshasa, la République Démocratique du Congo est en passe de devenir un véritable scandale médiatique. Seulement, le scandale devra être pris ici dans son sens le moins reluisant, le plus qualitativement déplorable. Il suffit, pour s’en convaincre, de surfer sur la vague des ondes qui inondent nos postes de radio et de télévision. Nombreux sont ceux qui se plaignent du nivellement par le bas auquel se livrent aussi bien nos médias audiovisuels qu’écrits.


Syndiquer le contenu