Médias et communications

OLPA préoccupé par la sécurité des journalistes à Rutshuru dans l'Est de la R.D.Congo

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) reste très préoccupé par la sécurité des journalistes dans la partie Est de la R D Congo, plus particulièrement à Rutshuru, territoire situé à 75 kilomètres de Goma, chef-lieu de la province du Nord Kivu.
La recrudescence de l'insécurité dans cette région a rendu les journalistes la cible privilégiée des hommes armés, notamment les dissidents de la 83ème brigade des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) qui ont rejoint les rangs du rebelle Laurent Kundabatware, ancien cadre militaire du RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie) soutenu par le Rwanda.
Les journalistes de la Radio-Télé Colombe (RTC), chaîne privée de radio émettant à Rutshuru, vivent dans un climat d'insécurité qui empêche un meilleur exercice du métier.


OLPA choqué par les mauvais traitements infligés à deux journalistes de Mbuji-Mayi par une patrouille des forces armées

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) condamne fermement les mauvais traitements infligés à Raphaël Kazadi Nduba et Célestin Kabanga, respectivement journaliste à la Radio-télévision Kasaï Horizon (KHRT), émettant à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental; et correspondant du bulletin la Population éditée par le Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa).
Alors qu’ils venaient de quitter leurs rédactions respectives lundi 14 novembre 2005 vers 21 heures, en direction de leurs résidences situées dans la commune de Bipemba, à l’Ouest de la ville de Mbuji-Mayi, les deux journalistes ont été interceptés dans leur marche par un véhicule de patrouille de la police militaire de la 5ème région militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), à la hauteur de l’avenue Inga.


Le SMSI face à deux problèmes épineux

TUNIS, 15 novembre - L'attention de l'opinion publique internationale sera attirée, dans les prochains jours, par Tunis qui abritera du 16 au 18 novembre courant la 2ème phase du Sommet mondial sur la Société de l'Information (SMSI), une rencontre planétaire consacrée à l'examen des questions relaltives notamment au financement de la réduction du fossé numérique et à la gouvernance de l'Internet.


OLPA attristé par l'assassinat odieux de Franck Ngyke Kangundu et exige la fin de la culture de l'impunité en R.D.Congo

Le Comité exécutif de l'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), réseau africain d'experts juristes et journalistes volontaires pour la défense et la promotion de la liberté de la presse, exprime sa vive consternation après l'assassinat odieux de Franck Kangundu Ngyke, journaliste au quotidien "La Référence Plus", paraissant à Kinshasa, le 3 novembre 2005.
Franck Kangundu Ngyke (52 ans) accompagné de son épouse Hélène Mpaka (41 ans) ont été assassinés dans la nuit du 2 au 3 novembre 2005 à leur arrivée devant leur résidence du quartier Mombele, dans la commune de Limete à Kinshasa.


Suspension de 3 journaux de Kinshasa : OLPA dénonce l’empiètement des attributions de l’Omec et l’instauration des pratiques dictatoriales par la Haute Autorité

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) dénonce l’usurpation des prérogatives dévolues à l’Observatoire des Médias Congolais (OMEC) et l’instauration des pratiques dictatoriales par la Haute Autorité des Médias, instance publique de régulation des médias congolais ; après la suspension de trois organes de presse écrite de Kinshasa, le 19 septembre 2005.
Le Bureau de la Haute Autorité des Médias (HAM) présidé par Modeste Mutinga Mutuishayi, a décidé de suspendre pour une durée de trois mois quelques journaux paraissant à Kinshasa, le 19 septembre 2005. Il s’agit de Pool Malebo, le Journal et l’Ouragan.


OLPA condamne le fait d'empêcher un caméraman de filmer à Mbuji-Mayi

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) condamne le fait pour les éléments de la Police intégrée d'avoir empêché les journalistes de la Radio-Télé Océan Pacifique (RTOP), émettant à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental, d'effectuer un reportage sur un accident de circulation survenu au Rond Cohydro dans la commune de Diulu, le 6 septembre 2005.


JED signe une convention avec un cabinet d'avocats à Kinshasa pour défendre les journalistes et médias devant les cours et tribunaux

Journaliste en danger (JED), organisation indépendante et non partisane de défense et de promotion de la liberté de la presse et Réseau d'alerte de l'OMAC (organisation des Médias d'Afrique Centrale) a signé une convention de partenariat avec un cabinet d'avocats pour l'assistance juridique des médias et journalistes devant les cours et tribunaux ainsi que les innombrables administrations qui, de droit ou de fait, connaissent des affaires liées au droit d'informer et d'être informé.


JED a lancé son programme de défense des journalistes devant les cours et tribunaux

«Journaliste en danger", (JED) a lancé mercredi son programme de défense des journalistes et médias devant les cours et tribunaux ainsi que devant diverses administrations nationales impliquées dans des atteintes à la liberté d'informer et d'être informé telle que garantie par les articles 27, 28 et 29 de la constitution de la RD Congo et la loi n°96/002 du 22 juin 1996, portant modalités de l'exercice de la liberté de la presse en RDC.


Syndiquer le contenu