Médias et communications

OLPA indigné par le mauvais traitement infligé à un journaliste à Kisangani

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), est profondément indigné par le mauvais traitement infligé par les éléments de la 9ème région militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Bienvenu Makpanga Basibazu, correspondant à l'Agence Congolaise de Presse (ACP) et animateur d'émissions à la Radio-Télé Interconfessionnelle Viens et Vois (RTIV), émettant à Kisangani, chef-lieu de la province Orientale, au nord-Est de la République démocratique du Congo, le 18 juillet 2005.


OLPA satisfait de la reprise des émissions de Raga TV à Kinshasa

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) est totalement satisfait de la reprise des émissions de la chaîne privée de télévision Raga Tv, émettant à Kinshasa, lundi 11juillet 2005.
Modeste Mutinga, président de la Haute Autorité des Médias (HAM), structure publique de régulation des médias, s'est rendu personnellement au siège de Raga Tv dans la commune de la Gombe à Kinshasa, pour notifier l'expiration de la mesure de suspension de dix jours qui frappait cette chaîne.


Suspension de Raga TV à Kinshasa : OLPA craint pour l’indépendance de la Haute Autorité des Médias

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) a appris avec stupéfaction la décision n°HAM/B/CP/037/2005 du 1er juillet 2005 du Bureau de la Haute Autorité des Médias (HAM), institution publique de régulation des médias congolais, portant suspension de la chaîne privée de télévision Raga TV, émettant à Kinshasa. Les motifs de cette décision indiquent qu’il y a eu traitement manifestement partial de l’information relative aux manifestations du 30 juin à Kinshasa, la récidive dans la diffusion d’un montage des images filmées alternant le genre « no comment » et le son sélectionné par un réalisateur subjectif.


Journée du 30 juin 2005 : OLPA condamne fermement les méthodes utilisées par la police à l'endroit de la presse de Kinshasa

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) condamne fermement les méthodes utilisées par la police nationale congolaise (PNC) pour empêcher la presse privée de Kinshasa de couvrir la marche des militants de l'opposition programmée pour le 30 juin 2005 à Kinshasa.
Des policiers en tenue civile et de police ont pris d'assaut plusieurs stations de télévision pour exiger l'interruption des émissions. Des journalistes et caméramans ont été privés de liberté pendant plusieurs heures.


OLPA inquiet après la convocation de deux journalistes par l'ANR à Mbuji-Mayi

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) est vivement inquiet après la convocation par la direction provinciale de l'Agence Nationale des Renseignements (ANR/ Mbuji-Mayi) de Ghislain Banza et Willy Muka, respectivement directeur des programmes et journaliste à la Radio Fraternité Buena Muntu (RFBM), une radio catholique émettant à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental, au centre de la République démocratique du Congo (RDC).
Ghislain Banza et Willy Muka ont été convoqués séparément par le responsable local de l'ANR / Mbuji-Mayi (connu sous le sobriquet de Redhoc), le 28 juin 2005. Les entretiens entre le Redhoc et les deux journalistes ont tourné autour de l'interview accordée par Willy Muka à la Radio France Internationale (RFI) lundi 27 juin 2005.


L'Editeur de "la Référence Plus" poursuivi pour diffamation à Kinshasa : OLPA plaide pour un procès juste et équitable

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) informe l'opinion nationale et internationale du démarrage lundi 27 juin 2005, devant le Tribunal de paix de Kinshasa / Pont Kasa-Vubu, du procès qui oppose le Cadastre Minier (CAMI), une structure du Ministère congolais des Mines, à Ipakala Abeiye Mobiko, éditeur du quotidien La Référence Plus, paraissant à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC).
Le Ministère public et la partie civile Cadastre Minier (CAMI) qui agit par son Comité de direction provisoire accuse l'Editeur de la Référence Plus d'imputations dommageables pour avoir publié, dans l'édition n°3392 du 3 juin 2005, un article sous le pseudonyme de KLM, révélant qu'il y aurait un pillage sous haute protection au Cadastre Minier.


Dans un fax adressé à la Fifa, OLPA proteste contre l'agression des journalistes congolais à Ouagadougou

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) a adressé un fax à Mather Marcel, président de la Commission de discipline de la FIFA, pour protester contre l'agression des journalistes congolais au Burkina Faso, où ils se sont rendus pour effectuer le reportage du match R.D Congo-Burkina Faso, le 18 juin 2005.
Belinda Odia, présentatrice d'une émission sportive sur Canal Kin, émettant à Kinshasa, a été blessée par des projectiles lancés par les supporters des Etalons du Burkina Faso.


OLPA satisfait du retour de la journaliste Florence Aubenas en France

Le Comité exécutif de l'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), réseau africain d'experts juristes et journalistes volontaires pour la défense et la promotion de la liberté de la presse en Afrique, basé à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental (au centre de la République démocratique du Congo), salue vivement la remise en liberté le 11 juin 2005, de Florence Aubenas, journaliste au quotidien français "Libération" et de son guide irakien Hussein Hanoun.
Hussein Hanoun a pu retrouver les siens le même jour à Bagdad alors que Florence Aubenas a foulé le sol français le 12 juin 2005.


Syndiquer le contenu