Médias et communications

OLPA révolté par l’interdiction faite aux cameramen de filmer un procès à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) est très révolté après l’interdiction faite aux cameramen de plusieurs chaînes de télévision émettant à Kinshasa de filmer l’audience publique de la Cour suprême de justice, le 12 avril 2006.
Des policiers commis à la garde des installations de la Haute Cour dans la commune de la Gombe ont reçu l’ordre de leur hiérarchie de ne pas laisser un seul caméraman filmer les images sur l’audience publique du mercredi 12 avril 2006, sans aucun motif valable.


Invasion du siège de la Télévision Tropicana Tv à Kinshasa : OLPA indigné par l’instrumentalisation de la police nationale congolaise par les particuliers

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) est très indigné par les méthodes utilisées par les Services spéciaux de la Police nationale congolaise (PNC), après l’invasion du siège de Tropicana Tv, chaîne privée de télévision émettant à Kinshasa par des policiers, le 31 mars 2006.
Plusieurs éléments de la police sous les ordres d’un capitaine nommé Thierry, non autrement identifié, accompagnés de deux musiciens du groupe musical Les Makoma ont assailli mercredi 31 mars 2006 dans l’avant-midi, le siège de Tropicana Tv, situé à l’immeuble Botour à Kinshasa/Gombe, terrorisant journalistes, techniciens et autres visiteurs trouvés sur le lieu.


OLPA choqué par l'agression d'un caméraman à Kisangani

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) est profondément choqué par l'agression de Jean-Paul Ilunga, reporter caméraman et correspondant de la télévision Horizon 33 à Kisangani, chef-lieu de la province Orientale, au nord-est de la République démocratique du Congo.
Jean-Paul Ilunga a été sauvagement battu par les étudiants de l'Université de Kisangani (Unikis) qui l'ont surpris sur le lieu d'un accident de circulation ayant occasionné la mort d'un étudiant, sur l'avenue Grison, non loin du campus de l'Unikis, dans la commune de Makiso.


Kinshasa : Un responsable d’une Ong de défense de la liberté de la presse entendu en justice

DONAT MBAYA TSHIMANGA, président de Journaliste en Danger, une organisation non gouvernementale de défense et de promotion de la liberté de la presse basée à Kinshasa, capitale de la RD Congo, a été entendu mercredi 1er mars 2006 à l’Auditorat militaire de Matete (partie Est de la ville) par le colonel MPUTU MPENDE Christophe, substitut supérieur près cette juridiction.


Enquête sur l’assassinat de Ngyke : Jpdh condamne des menaces de mort contre Jed

Journalistes pour la Promotion et la défense des droits de l’Homme (Jpdh), organisation non gouvernementale neutre de défense des droits de la personne, de lutte contre l’impunité et de développement démocratique basée en RD Congo, est vivement préoccupée par des menaces de mort dirigées contre les responsables de Journalistes en Danger (Jed), une organisation non gouvernementale congolaise de défense de la liberté de la presse à travers un appel téléphonique anonyme .


OLPA préoccupé par la sécurité des journalistes à Rutshuru dans l'Est de la R.D.Congo

L'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) reste très préoccupé par la sécurité des journalistes dans la partie Est de la R D Congo, plus particulièrement à Rutshuru, territoire situé à 75 kilomètres de Goma, chef-lieu de la province du Nord Kivu.
La recrudescence de l'insécurité dans cette région a rendu les journalistes la cible privilégiée des hommes armés, notamment les dissidents de la 83ème brigade des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) qui ont rejoint les rangs du rebelle Laurent Kundabatware, ancien cadre militaire du RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie) soutenu par le Rwanda.
Les journalistes de la Radio-Télé Colombe (RTC), chaîne privée de radio émettant à Rutshuru, vivent dans un climat d'insécurité qui empêche un meilleur exercice du métier.


OLPA choqué par les mauvais traitements infligés à deux journalistes de Mbuji-Mayi par une patrouille des forces armées

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) condamne fermement les mauvais traitements infligés à Raphaël Kazadi Nduba et Célestin Kabanga, respectivement journaliste à la Radio-télévision Kasaï Horizon (KHRT), émettant à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental; et correspondant du bulletin la Population éditée par le Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa).
Alors qu’ils venaient de quitter leurs rédactions respectives lundi 14 novembre 2005 vers 21 heures, en direction de leurs résidences situées dans la commune de Bipemba, à l’Ouest de la ville de Mbuji-Mayi, les deux journalistes ont été interceptés dans leur marche par un véhicule de patrouille de la police militaire de la 5ème région militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), à la hauteur de l’avenue Inga.


Le SMSI face à deux problèmes épineux

TUNIS, 15 novembre - L'attention de l'opinion publique internationale sera attirée, dans les prochains jours, par Tunis qui abritera du 16 au 18 novembre courant la 2ème phase du Sommet mondial sur la Société de l'Information (SMSI), une rencontre planétaire consacrée à l'examen des questions relaltives notamment au financement de la réduction du fossé numérique et à la gouvernance de l'Internet.


Syndiquer le contenu