Santé

Le cholera et la dissenterie de retour à Lubumbashi

Le cholera et la dissenterie sont de retour à Lubumbashi. Ces deux fléaux ont toujours constitué un grand danger pour la population lushoise qui est souvent butée à une coupure intempestive d'eau courante.

A cet effet, les frères Garengaze, du nom d'une mission chrétienne, se sont décidés à organiser des séances d'encadrement de la population en général et de formation des encadreurs pour les coins reculés.

Ces séances se déroulent au bâtîment desdits frères, situé sur la chaussée de Kasenga.


Place des anti-retroviraux dans la prise en charge du sida au Katanga.

Planète Santé a organisé une conférence-débat le lundi 28 mars 2003 à la faculté de médecine de l'université de Lubumbashi sous le thème : « la place des anti-retroviraux (ARV) dans la prise en charge du sida au Katanga » avec comme orateur le professeur Docteur KAPEND, spécialiste en médecine interne et médecin directeur des cliniques universitaires de Lubumbashi.


RAPPORT SYNTHESE DE LA JOURNEE DE SENSIBILISATION DES ETUDIANTS DE L’ECOLE D’INFORMATIQUE APPLIQUEE (E.I.A) SUR LE SIDA, LIMETE 5ème RUE Industrielle

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d’action, La Solidarité Pour Le Développement Communautaire, en sigle « SODEC », dans son programme EIC, a organisé en collaboration avec L’école D’informatique Appliquée en sigle « E.I.A », une journée de sensibilisation et de conscientisation.


LUTTONS CONTRE LE SIDA

LE SIDA c’est quoi ?
Il s’agit d’une maladie causée par un virus appelé VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine).Une infection à VIH est une pénétration et un développement dans un être vivant du VIH provoquant des lésions en se multipliant, et éventuellement en sécrétant des toxines ou en se propageant par voie sanguine.


ATELIER SUR LES SAVOIRS ENDOGENES ET LES ALIMEDICAMENTS EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Cet atelier qui était organisé du 23 au 24 décembre 2002 à l’ERAIFT/université de Kinshasa par la chaîne - UNESCO/Savoir endogène et développement en Afrique avait comme objectifs :

1. Définir un monitoring de recherche sur les technologies alimentaires traditionnelles ;
2. Dresser un état des lieux des technologies alimentaires en République Démocratique du Congo ;
3. Définir les axes de valorisation des technologies alimentaires locales ;
4. Analyser les modalités d’amélioration des technologies alimentaires traditionnelles ;
5. Créer une synergie d’actions entre les populations locales et le monde industriel ;


Syndiquer le contenu