Congo (RDC)

Plus de dix millions de dollars issus du trafic de coltan congolais sont bloqués

Une franche collaboration s'est installée entre les autorités judiciaires belges et helvétiques dans le cadre de l'affaire sur le trafic international de coltan, un minerai précieux, sur laquelle enquête le juge d'instruction bruxellois, Michel Claise. A tel point que, comme le confirmait, mercredi, le parquet de Bruxelles, lundi, le procureur fédéral de Berne, M. Holzkamp-Brentz, en charge, notamment, du blanchiment d'argent, est venu en personne en commission rogatoire à Bruxelles. Il y a rencontré le juge d'instruction et lui a apporté nombre d'informations et de documents intéressants ainsi que de relevés de comptes bancaires. Phénomène exceptionnel : cette rencontre s'est faite sans avoir à passer par les traditionnelles valises diplomatiques. Un échange de fax, et le rendez-vous était pris.


L’Oac a rendu publique sa position sur le rapport du panel des experts de l’Onu

L’Oac a rendu publique sa position sur le rapport du panel des experts de l’Onu
La salle Virunga de l’Hôtel Memling a servi de cadre, mercredi 27 novembre dernier, à la prise de position de l’Observatoire Anti-Corruption(Oac) face au rapport du groupe des experts de l’Onu sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres richesses de la République Démocratique du Congo (Rdc). Devant un parterre de journalistes tant de l’audiovisuel que de la presse écrite. l’Oac a, par la bouche de son Président, le Professeur Gaston Tona Lutete, communiqué à l’intention de l’opinion tant nationale qu’internationale ses observations sur ledit rapport.


Mission de sensibilisation de l'opinion internationale sur l'exploitation illégale des ressources naturelles de la RDC

Depuis le 29 octobre 2002, le Directeur Général du CENADEP, M. Baudouin Hamuli Kabarhuza a entrepris une tournée pour sensibiliser l’opinion internationale sur l’exploitation illégale des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo.

Sa tournée a commencé en Suisse où M. Hamuli a participé à la réunion du Processus de Kimberley à Interlaken. Cette rencontre a débuté le 05 novembre 2002 et elle a connu la participation des ONG, des représentants de l’industrie d’exploitation du diamant et des gouvernements.


Accompagner les communes de Kinshasa à s’investir dans le processus de développement participatif

Semaine du 25 au 30 Novembre 2002
Bulletin hebdomadaire sur les activités des ONG en RDC, Le MONDE des ONG, N° :00/2002

Après les communes de N’Djili et de Ngiri-Ngiri, c’est au tour, ce lundi 25 novembre 2002, de la commune de Kinsenso d’organiser sa conférence communale sur le développement. Mise en oeuvre depuis fin octobre 2002 avec l’appui du CNONGD, le projet « Participation citoyenne à la gouvernance locale dans les communes de la Ville de Kinshasa » a comme but d’ « accompagner le Conseil Régional des ONG de développement de Kinshasa (CRONGD-KIN) dans sa démarche de partenariat avec les communes de la ville-capitale dans la mise en place des plans de développement dans une approche participative ».


n/c

JSF salue l'initiative du procureur de la République

Dans un document daté du 25 novembre 2002 et signé par M. Pierre Shindano, Justice Sans frontières salue l’ouverture par le procureur de la République d’une information judiciaire à charge des officiels de la République démocratique du Congo cités dans le rapport du groupe d’experts des Nations Unies sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres formes de richesses de la Rdc.


L'ONG UDL fait un bilan sombre des droits de l'homme en Rdc

Selon un communiqué de l'Ong de défense des droits de l'homme dénommée Union pour le développement et la liberté daté du 15 novembre dernier, un seminaire de sensibilisation s'est tenu du 11 au 13 novembre 2002 dans la commune urbano-rurale de la Nsele. Avec comme thème : " La Rdc et la liberté de la personne humaine", le seminaire-atelier, lit-on dans le communiqué, a essentiellement porté sur la situation des droits de l'homme observée tant à Goma, à Gbadolite qu'à Kinshasa.


Droits de l'Homme

11. Présentation, Historique, Objectifs
§ Cadre Juridique :
Le Conseil National des Droits de l’Homme en Islam en
sigle « CONADHI » était créé en date du 10 décembre
1994 à Kinshasa, capitale de la République Démocratique
du Congo.
Ses statuts ont été notariés au bureau notariat du Ministère de la Justice et Garde des sceaux suivant l’Acte Notarié N° 0099/95 ; volume V ; folio 0061 du 16 juin 1995.
La requête en obtention de la personnalité civile a été
enregistrée au Ministère de la Justice sous le numéro
F. 92/3463 suivant la lettre N° JUST.GS/20/444/95
du 15 août 1996.
L’autorisation de fonctionnement a été accordé au
CONADHI – ONGDH suivant l’Arrêté Ministère N°
506/CAB/MIN/RI.J&GS/96 du 17 août 1995.
Ledit Arreté a été transmis au journal officiel, pour
publication, suivant la lettre N° JUST. 20/721/96 du 25
septembre 1996.
La Communauté Islamique en République Démocratique
du Congo « COMICO - asbl » a, quant à elle, pris acte de
l’existence du CONADHI-ONGDH suivant la lettre n°
434/PC/COMIZA/95 du 7 décembre 1995.


Syndiquer le contenu