Province orientale

LE DROIT CONGOLAIS FACE AU DROIT O.H.A.D.A : « Nécessité de la régionalisation »

LE DROIT CONGOLAIS FACE AU DROIT O.H.A.D.A : « Nécessité de la régionalisation »
L’adhésion en cours de la RDC à l’O.H.A.D.A satisfera l’objectif d’intégration régionale chère à l’Union africaine, et unanimement reconnue comme une clé essentielle du développement en Afrique, particulièrement dans le contexte de la globalisation de l’économie avec pour corollaire l’interconnection des économies des pays concernés en vue de générer des synergies de développement à impacts positifs durables sur le bien-être des populations respectives.
L’intégration et la coopération régionales peuvent aider l’Afrique à résoudre un certain nombre de problèmes :
1) Les pays africains pourront élargir leurs marchés au delà de petites tailles imposées par les limites nationales de manière à bénéficier des avantages liés aux économies d’échelle, à une concurrence plus forte et à des investissements nationaux et étrangers plus importants. Ces avantages pourront ainsi permettre une amélioration de la productivité et une diversification de la production et des exportations.
2) De même, une coopération régionale peut renforcer leur pouvoir de négociation et améliorer leur image. Paraphrasant le Professeur MWAYILA TSHIYEMBE, nous sommes d’avis que l’union politique n’a de matérialité que si elle est fondée sur une union économique ( ).


LE PHENOMENE MBORORO ET SES CONSEQUENCES

Une mission d'évalâtion et d'identification des besoins des déplacés internes du District de Bas Uélé,Province Orientale effectuées par l'ong CAREO s'est journée à Buta et ses environs du 2 juillet au 18 juillet 2007.
Voiçi les premiers éléments du rapport de mission.


PRENDRE EN CHARGE LES VICTIMES DE L'ITURI

LE CENTRE CONGOLAIS DE L'ENFANT ET DE LA FAMILLE ET ESPOIR POUR TOUS organise à Bunia une formation sur le traitement des traumatismes.

Les participants,qui sont des personnes confrontées au quotidien aux situations inimaginables des vistimes des conflits, viennent de plusieurs coins de la province orientale, de Kinshasa et du Nord Kivu.

L'Ituri reste un de coins de la république démocratique du Congo où la situation post conflit a laissé encore des séquelles très visibles.


PYGMEES DE MAMBASSA : LE PLUS GRAND PROJET DES 10 DERNIERES ANNEES

Une délégation d’Espoir Pour Tous a acheminé à Mambassa plus d’une tonne de matériel et équipements pour le compte du projet « Appui à la promotion des droits des peuples autochtones pygmées en ITURI ».Ce matériel va servir à la mise en place de trois centres de formation dont un premier , pour les femmes pygmées victimes des violences et autre pour les hommes et un centre d’alphabétisation mixte. Le taux d’analphabétisation au Congo est le plus élevé chez les populations pygmées qui vivent encore majoritairement dans la foret.


L’ITURI S’OUVRE AU MONDE

20 participants venus de différentes organisations de Bunia ont participé à une formation sur l’utilisation du portail internet de la société civile, qui s’est tenue le samedi 26 mai dernier au siège de la représentation d’Espoir Pour Tous à Bunia, sis sur avenue du Bassin n°24.Cette partie très enclavée du pays, pourra désormais s’ouvrir au village planétaire


L’IMPORTATION ET L’EXPORTATION DES SERVICES EN RDC

Les services, de part sa nature, peuvent-ils effectuer le mouvement d’entrer et de sortie d’un Territoire à un autre ? Si cela est possible quel est le système de protection mis en place pour garantir la sécurité des consommateurs de ces services ? Peut-on considérer que ses opérations relèvent du commerce extérieur ?


La conversion mentale pour une entrée triomphale dans la IIIème République en RDCongo

Depuis longtemps nous, congolais, nous caracterisons par un courage rétrograde l’habileté au détournement, à la corruption, à détruire et à tendre la main vers l’occident pour solliciter de l’aide…tel courage nous a précipité dans le bourbier de la pauvrété et de la dépendance


RAPPORT SUR LES VIOLATIONS DES DROITS DES FEMMES ET DES ENFANTS EN MATIERE DU TRAVAIL

Du genocide social en matière du travail et de prevoyance sociale à Kisangani.


Syndiquer le contenu