Paix et démocratie

LA SITUATION SÉCURITAIRE DE LA COMMUNE DE BAGIRA à BUKAVU

Pour plus de précisions, cette situation s’est observée dans la commune de Bagira depuis la semaine passée. Le vendredi 14 novembre 2003, la commune s’est retrouvé au petit matin avec des affiches portant comme en-tête : RÉSISTANCE FIDÈLE AU PEUPLE CONGOLAIS(RFPC). Sur ces affiches, certains noms étaient cités comme étant les investigateurs de la troisième guerre qui se prépare.


ATELIER D’ANALYSE PROSPECTIVE SUR LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA PAIX, LA SÉCURITÉ ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LA RÉGION DES GRANDS LACS

La tenue de la« conférence internationale sur la paix, la sécurité et le développement dans la sous-région africaine des grands-lacs», ne font plus l’objet d’aucun doute. Ses travaux préparatoires ont débuté à Nairobi du lundi 23 au mardi 24 juin 2003. C’est donc un processus en démarrage et la Société Civile au niveau de chaque Etat impliqué, ne peut laisser passer cette impérieuse opportunité, au risque de se voir oubliée, écartée ou associée en retard. Pourtant, sa contribution y est pour quelque chose au regard du thème même de la conférence en soi. C’est pourquoi, par son apport, elle doit s’impliquer davantage dans le processus déjà engagé en tant que partenaire incontournable.


L’INSÉCURITÉ PLANE ENCORE À KINSHASA. NEUF HOMMES EN CAGOULE SÈMENT LA TERREUR À KINDELE

Il n’ y a pas longtemps la capitale congolaise était devenue un carrefour d’insécurité. Celle-ci est encore sous le choc. Pas plus tard que le mercredi 12 novembre aux environs d’une heure, la résidence du Professeur Mboma Muyolo située sur l’avenue Solidarité numéro 18, quartier Kindele, dans la commune de Mont Ngafula a été visitée par neuf hommes en cagoule.


Texte intégral de la Constitution de la Transition en RDC

AVANT PROJET DE CONSTITUTION
AMENDE 05/02/2003
Le texte amendé de l'Avant-projet de la
Constitution de la Transition

Preambule

Nous,
Délégués des composantes et entités au dialogue inter-congolais,
Réunis en Assemblée constituante;
Forts des valeurs culturelles et spirituelles profondément enracinées dans les traditions de solidarité et de justice du Peuple congolais, et conscients de la diversité culturelle qui est un facteur d'enrichissement spirituel de la personnalité de notre Peuple, mais profondément soucieux de maintenir une seule et même Nation harmonieusement intégrée et de consolider l'unité nationale afin de donner une véritable âme à notre Etat;


Société civile de la Rdc : des défis importants à relever

La paix et la démocratie, les droits de l’homme, le pillage, la pauvreté, la cohérence politique”. Tels sont les défis que la société civile de la République démocratique du Congo est appelé à relever pour régulariser la marche démocratique du pays. C’est ce qui ressort de la conférence-débat organisée samedi dernier par le réseau d’organisations des droits humains et d’éducation civique d’inspiration chrétienne en Rdc (Rodhecic) en collaboration avec le centre d’études pour l’action sociale (Cepas) sous le thème : “ Défis de la société civile de la Rdc durant la transition ”.


Mission parlementaire en Ituri, du 11 au 12 octobre 2003

Le drame de l’Ituri est un phénomène qui étonne tout le monde et le laisse perplexe, quand on se rend compte de l’ampleur des dégâts humains et matériels causés par les propres fils et filles de cette région, jadis terre de paix et d’accueil.


Général Padiri : le stratège décoré Ambassadeur de la Paix

Aussitôt nommé et affecté à la tête des Forces Armées Congolaises (FAC) à Kisangani, dans la Province Orientale, la Délégation des Députés et Sénateurs issus de la Société Civile de cette Province est allée lui rendre visite afin de lui transmettre les félicitations et salutations, ainsi que la bienvenue à Kisangani de la part de la population orientale maintes fois martyre, qui l’attend et qui compte collaborer très étroitement avec lui dans le cadre du rétablissement de la sécurité et de l’ordre public.
Très touché, le Général a promis de tout faire, sauf le miracle, afin que l’ordre, la paix et la sécurité reviennent dans cette Province, comme le souhaite le Président de la République du Congo. La guerre est finie, et on doit laisser la population vaquer librement à ses occupations productives, ajouta-t-il, avec un sourire d’un homme responsable.


Un activiste congolais des droits humains à l’assemblée de l’Onu des peuples

L’Onu des peuples a organisé à Padoue en Italie du 4 au 12 octobre 2003 une grande rencontre pour la paix au monde intitulée : « L’Europe pour la paix ». Dans sa sollicitude à l’endroit du peuple congolais, cette organisation a invité le père jésuite Rigobert Minani, animateur du secteur socio-politique du Centre d’étude pour l’Action sociale (Cepas), pour parler de la paix en République démocratique du Congo (Rdc). Le religieux est aussi le représentant du Groupe Jérémie et le permanent du Rhodhecic.


Syndiquer le contenu