Education civique

10 QUESTIONS A LA JEUNESSE PATRIOTIQUE CONGOLAISE

Ensemble pour une Jeunesse Congolaise Citoyenne, Démocrate et Optative!


OPPORTUNITE POUR LA RDC : OBJECTIF 2011

Comme il ne nous reste que quelque jours pour l’ouverture de la session parlementaire de septembre, même si nous savons qu’il est primordialement budgétaire, nous souhaiterions que des points sombres de l’actuelle législature soient traités vue leur importance par rapport au respect de la constitution. Il s’agit de ;

-Dossier de moratoire sur la double nationalité
-Le rapport de la commission LUTUNDULA
-La question de la retenu de 40 % par des provinces
-La non application par le gouvernement des recommandations de l’Assemblée Nationale
-Et autres projets et mécanismes de préparation des élections 2011 dans le cadre de l’autofinancement par le trésor public de la RDC.


La Femme et la gestion du pouvoir local, Communication de Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA

La Journée Internationale de la Femme est commémorée à travers le monde entier même au Kasaï Occidental le 08 mars 2009. Cependant on parlerait mieux du « Mois de mars, mois de la femme » parce que la série des manifestations continue comme aujourd’hui et ce, pour exalter, promouvoir, affranchir la femme et la valoriser.
Ajoutée à des thèmes des ateliers, séminaires, conférences, journées de réflexion (que j’ai lus ou auxquels j’ai assisté à diverses occasions) tels « Femmes et Elections », « Problématique de la représentation féminine par rapport aux objectifs de la transition », « L’implication de la femme congolaise dans le dialogue Inter-congolais et dans le processus de paix en RDC, « Les femmes et la guerre », « Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes », « Stratégies pour une campagne électorale réussie chez la femme en République Démocratique du Congo », etc. sans oublier le thème que je vais aborder tout à l’heure « Femme et gestion du pouvoir local », la JIF accorde une mention spéciale au 21ème Siècle comme le premier à pouvoir se préoccuper de la promotion de la femme.
Par ailleurs, toutes ces manifestations, tous les thèmes évoqués et non évoqués, tous les instruments juridiques régionaux et internationaux suspectent, supposent qu’il y a un problème : celui de l’injustice sociale à l’égard de la femme, problème de l’égoïsme de l’homme à l’endroit de sa partenaire.
Le Centre de Recherche et d’action pour la Paix (CERAP) de l’ Institut de la Dignité et des Droits Humains (IDDH) œuvrant au sein de l’Ecole des Sciences Morales et Politiques d’Afrique de l’Ouest (ESMPAO) fait noter que dans ce 21e siècle, l’Afrique est confrontée aux problèmes de pauvreté, à la mauvaise gestion du bien commun et aux mutations socioculturelles. Elle est souvent présentée comme le continent à problèmes si bien que les Africains bien ou mal formés pensent qu’ils n’ont rien à y faire. Ils doivent prendre conscience par eux-mêmes qu’ils ont un rôle à jouer. Ils doivent pouvoir travailler partout dans le monde, sans avoir le complexe d’avoir été formés en Afrique (Site Web: http/www.cerap-inades.org).

Ba mamu eyi, Betuabu, Sangayi wabo, Moyo wenu, Itabayi moyo,
Mais, avant d’entrer dans le vif du sujet qui m’a été confié, permettez-moi de m’acquitter d’un lourd devoir : celui de remercier sincèrement les organisateurs de cette manifestation (la Section de l’Information Publique/MONUC, la Section Electorale de la MONUC et le Bureau de Représentation Provinciale de la CEI) pour avoir pensé à ma modeste personne. Chères organisatrices, chers organisateurs, je vous dis « merci ».
Et, pour mieux appréhender le sujet qui m’a été confié, à savoir « la femme et la gestion du pouvoir local », j’ai pensé l’articuler autour des quatre points ci-dessous, hormis la petite introduction de tout à l’heure :
1. La compréhension conceptuelle et contextuelle du thème
2. Le constat fait lors de la JIF: audition, vision et pensée.
3. Outils et stratégies de gestion du pouvoir local par la femme
4. Conclusion


CHANGER NOS DESERTS EN JARDINS : LA COMMUNAUTE SANT’EGIDIO A MUGUNGA

Goma, Mercredi 25 février 2009, le camp des déplacés de Mugunga acceuille des visiteurs nombreux et peu ordinaires car il s’agit majoritairement de jeunes, munis de sachets individuels et, à côté, un camion plein de bâches et de fripperies. Ce son les membres de la communauté de Sant’Egidio.


COMPASSION ET SOLIDARITE SANS FRONTIERES

300 dollars américains et un message d'encouragement, c'est le contenu d'une enveloppe envoyée à partir de Tshumbe au Kasai Oriental, par une volontaire française, mlle Martine Bergé, en mission dans ce diocèse, aux orphelins de Mwanda-Katana, au Sud-Kivu.


La Chefferie des Kaliko-Omi : De la « Chefferie indigène » à la « Chefferie décentralisée » (I)

Le décret du 05 décembre 1933 relatif à l’administration de la Colonie définit pour la première fois les deux concepts : Chefferie et Secteur. Selon l’article 19, la Chefferie est un groupement traditionnel organisé sur la base de la coutume en circonscription administrative. L’article 20 du même décret définit le « Secteur » comme étant une circonscription administrative formée par la réunion de groupements indigènes numériquement trop faibles pour se développer harmonieusement dans tous les domaines (Bulletin Officiel du Congo Belge 1933, p. 1012). L’article 3 de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006 cite la Chefferie et le Secteur comme Entités Territoriales Décentralisées sans les définir, mais renvoyant à une loi organique.


La désignation d’Adolphe Muzito comme Premier Ministre suscite des réactions négatives de la part des Députés nationaux du Kivu

Tôt ce matin du mercredi 15 octobre 2008, plusieurs radios de la Capitale Kinshasa ont diffusé la déclaration des Députés nationaux du Kivu et de la Province Orientale reniant Adolphe Muzito comme Premier Ministre, déclaration lue par le Député national Kiaviro, Secrétaire Général du RCD/K-ML (Rassemblement des Congolais pour la Démocratie / Kisangani – Mouvement de Libération).


Démission GIZENGA

Démissionner; une culture que nos politiciens doivent apprendre


Syndiquer le contenu