Maniema

Les Bukaviens, une semaine de tous les dangers, des lendemains incertains !

Il est inconcevable qu’au moment où tous les anciens mouvements rebelles et autres entités au dialogue inter-congolais continuent à se partager les postes au sein des institutions de la transition, au détriment des populations à la base, que celles-ci continuent à être tuées, pillées, abusées et déplacées de leurs maisons. La BOR en appelle à la conscience des animateurs de la transition, à la communauté internationale pour que cette situation chaotique soit connue et décriée par tous et que les coupables soient identifiés et sanctionnés.


Maniema : controverse autour de l’élection du président de la société civile

Les acteurs de la société civile/Maniema sont loin de se mettre d’accord sur le nom de leur président. Fazili Shakodi, le nouveau président est contesté par les candidats vaincus au cours de cette élection. Ces adversaires crient à la tricherie qui aurait marqué le scrutin. Ils annoncent l’éclatement de la société civile du Maniema en deux ailes.


La société civile à Kindu aide des ex-combattants à se réintégrer

Le 16 mars 2004, la Société Civile du Maniema (SOCIMA), assistée par un appui financier de l’ONG hollandaise NOVIB, a démarré un projet de réintégration sociale d’anciens Maï Maï ayant choisi d’opter pour un retour à la vie civile.


BIENTOT LA VILLE DE KINDU ELECTRIFIEE?

La ville de Kindu en passe d'être électrifiée au départ de Kalima si et seulement si les décideurs politiques le veulent bien et privilégient l'intérêt supérieur de la population de cette partie du pays. Déjà une Mission d'étude de faisabilité venue de Kalima est présente à Kinshasa où toutes les voix ne sembles pas être concordantes.


Situation des droits de l’homme au Maniema

L’Association des Jeunes Femmes du Maniema (Ajfma), une ong de défense des droits de l’homme basée à Kindu, livre des clichés de quelques violations dont les femmes du Maniema ont été victimes. Leur monitoring reprend des cas enregistrés même après la signature de l’Accord global et inclusif et la promulgation de la Constitution de transition.


Le Rwanda plante le décor d'une nouvelle guerre à l'Est de la RDC

Depuis quelques semaines, la presse locale, principalement Le Potentiel, Le Phare et La Référence Plus, publient des articles qui laissent croire que certains officiers supérieurs de l’armée du R.C.D/Goma sous la houlette de Serufuli et de Xavier Chiribanya, respectivement Gouverneur du Nord-Kivu et du Sud-Kivu sont en train de préparer une troisième guerre.
Au même moment, plusieurs organisations des droits de l’homme dont l’ASADHO, le RHODECIC, La Voix des Sans Voix, le Lotus, la FIDH, etc. ne cessent de leur côté de sonner l’alerte pour dire qu’une nouvelle guerre est en train de venir.


Deux ONG dénoncent des mouvements militaires et des recrutements d'enfants soldats

Des mouvements de troupes militaires dans le Sud-Kivu, à l'est de la République Démocratique du Congo (RDC) et dans le Nord du pays, depuis la prestation de serment des officiers de l'état-major de l'armée unifiée de la RDC le cinq septembre, inquiètent la population locale, ont rapporté mardi deux ONG de défense des droits de l'Homme.


Insécurité en territoire de Lubutu

« LES AMIS DE NELSON MANDELA pour la Défense des Droits Humains » (ANMDH) tient à informer l’opinion, du regain de violence constaté au point kilométrique 175, sur l’axe routier Kisangani – Bukavu.
Au moment où la population s’attend à vivre les fruits de l’unité et de la reconstruction de la République Démocratique du Congo (RDC), le samedi 2 août 2003, un groupe se réclamant
Maï-Maï a pris d’assaut le poste du Département de Sécurité et Renseignement (DSR), situé au point kilométrique 175, route Lubutu.


Syndiquer le contenu