Paix et démocratie

JSF fait des propositions sur la désignation des animateurs du Pouvoir Judiciaire pendant la Transition

Désignation du Premier Président de la Cour Suprême de Justice,
du Procureur Général de la République et de l’Auditeur Général des Forces Armées
Mesdames et Messieurs les Délégués des composantes au Dialogue Inter-Congolais,
Justice Sans Frontières ( JSF ) saisit cette opportunité pour vous saluer et vous rappeler l’obligation qui vous incombe, de par l’Accord Global et Inclusif (point V,3,c ) et le Projet de Constitution de la transition ( article 153 ), de désigner le Premier Président de la Cour suprême de Justice, le Procureur Général de la République et l’Auditeur Général des Forces Armées .
En effet les deux textes disposent conjointement en termes identiques ce qui suit : « Le Premier Président de la Cour Suprême de Justice, le Procureur Général de la République et l’Auditeur Général des Forces Armées seront désignés et mis en place après la signature de l’Accord Global et Inclusif, dans le respect des équilibres nationaux et selon un mécanisme défini par les composantes et entités du Dialogue Inter-Congolais.


Avec des conteurs et griots, ‘Si Jeunesse Savait’ a célébré la francophonie à Kinshasa

Des artistes comédiens, musiciens, conteurs et griots dont JEAN GOUBALD, PAPY MBWITI ,KIKA KIDJO, ISRAEL TSHIPAMBA, NOEL KITENGE ,DJONIMBO, FRANCOISE MUKUKU M.M. ET ABDON FORTUNE KOUMBA ‘KAF’ (du Congo-Brazzaville) ont animé la soirée.
Un interprète en langage gestuel était disponible pour les membres sourds-muets également présents à la manifestation...


‘Si Jeunesse Savait’ prêt à rejoindre le CIOMEP

Le Groupe de Réflexion et d'Action pour la Jeunesse "Si Jeunesse Savait" (SJS-GRAJ) vient de solliciter son adhésion au CIOMEP, le Collectif international des ONG messagères de paix. SJS-GRAJ entend ainsi mieux atteindre ses objectifs de vulgarisation de la culture de la paix et du respect des droits de l'homme en milieux des jeunes en réalisant des actions en partenariat avec d'autres organisations oeuvrant dans les mêmes domaines.


SJS-GRAJ célèbre la journée de la francophonie par une ‘soirée des contes’ le dimanche prochain

VOUS ETES CORDIALEMENT INVITE à nous soutenir et à venir partager avec nous cette sauce culturelle, et ce quels que soient votre âge, votre nationalité, votre culture, votre statut… votre vision de la francophonie…


Réaction de la CASCTO à la situation de Bunia

La Coordination des Associations de la Société Civile des Territoires Occupés, CASCTO , est profondément préoccupée par la situation humanitaire à Bunia : plus de 500 morts, déplacements des populations, insécurité alimentaire et malnutrition, taux de mortalité élevé, vols, viols et assassinats . Cela suite à l’occupation de cette ville par l’armée ougandaise.


REACTION DE LA CASCTO AU RAPPORT DE LA COMMISSION D' ENQUETE DU SENAT BELGE

La CASCTO, Coordination des Associations de la Société Civile des Territoires Occupés Représentées à Kinshasa, a lu avec beaucoup d’intérêt le rapport de la Commission d’enquête du sénat belge sur l’implication des entreprises belges dans les pillages des richesses de la RDC. Cette commission est le résultat de la campagne menée par un collectif d’ONG belges suite à la publication du rapport des Experts de l’ONU sur le pillage des ressources de la RDC contre le silence et l’attitude passive du gouvernement belge, et aux réactions de différentes organisations de la société civile congolaise. Du rapport de la commission du sénat belge la CASCTO relève ce qui suit :


SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA FORMATION DES ANIMATEURS DES ASSOCIATIONS DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE EN RESOLUTION ET TRANSFORMATION DES CONFLITS QUOTIDIENS

Suivant le besoin exprimé par la Fédération Nationale des ONG du Développement Communautaire "FENODECO" , SODEC a initié et organisée du 13 au 14/02/03 une formation en résolution et transformation des conflits quotidiens à l’intention des animateurs des ONG membres de la FENODECO.

Initiés aux approches non-violentes de résolution des conflits, les participants réunis dans la salle des réunions de la Direction du DECO ont utilisé sept outils pour analyser un cas qui peut subvenir dans le cadre de leur travail sur terrain et trois outils pour rechercher des solutions pacifiques à ce conflit.


RESTITUTION DE LA FORMATION RECUE AU CENTRE LOKOLE DU 11 AU 12 DECEMBRE 2002

Du 11 au 12 décembre 2002, SODEC a reçu une formation en résolution et transformation des conflits quotidiens dans la salle des réunions du Centre Lokole à Kinshasa. Elle a été animée par Messieurs David Bakamana et Alexis Tshunza du Projet Mwinda pour la Paix.
Le résumé de cette formation se trouve à la page 6 du journal « LE CENTENAIRE N° 18 JANVIER 2003 » que nous vous encourageons à acheter. Les différents documents que vous avez reçus vous permettent d’avoir des informations détaillées sur les différentes matières que nous avons apprises pendant cette formation.
Cette restitution est organisée en collaboration avec la Commission Justice, Paix et Sauvegarde de la Création de la Paroisse Internationale Protestante de Kinshasa Cathédrale du Centenaire.


Syndiquer le contenu