Promotion de la femme

CAMPAGNE ANNUELLE CONTRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES

Chaque année depuis 8 ans, la communauté internationale organise, sous l'égide des Nations Unies, un front commun contre la violence faite aux femmes. Ainsi, entre la Journée internationale de la Non-violence à l'égard des femmes, et celle des Droits de l'Homme, un grand nombre d'activités seront organisées dans le monde pendant les 16 jours d'Activisme contre la Violence faite aux Femmes, entre le 25 novembre et le 10 décembre.

Cette campagne internationale est relayée au Congo par les ONG proches du Réseau Action Femmes (RAF) qui ont tout mis en oeuvre pour que soient entendues pendant les deux prochaines semaines, leurs multiples dénonciations de la violence faite aux femmes.

Le Portail Internet de la Société Civile en RDC s'engage à soutenir ces efforts en offrant une visibilité maximale aux compte-rendus des différents événements de la campagne.
- Présentation de la campagne 16 jours d'Activisme contre la Violence faite aux femmes
- Le lancement de la campagne dans la presse kinoise
- Echos de la Campagne
- Les détenues de Makala s'expriment
- Sensibilisation à la Mosquée
- A propos du RAF et des suites de la campagne


RAPPORT SUR LA SITUATION DES FEMMES INCARCEREES AU C.P.R.K

On constate que la moyenne d’entrées par mois se situe entre 19 et 20 entrées, pendant que la moyenne des libérations des détenues est entre 13 et 14 sorties le mois. Apparemment les cas des détentions/ arrestations des femmes à Kinshasa par rapport au la population globale de Kinshasa, évaluée à près de 6.500.000 âmes est de moindre importance. Loin s’en faut.


Feuillet "La Messagère " N° 13

Les victimes des violences sexuelles et des violations des droits humains ne cessent de se compter en groupement de Mumosho , conséquences des actes commis par les militaires avec le concours de certains bandits du milieu et ce en dépit du processus de Paix signé le 16 décembre 2002 à Pretoria en Afrique du Sud et la mise en place des institutions de transition.
Les femmes vivant seules deviennent la cible des violeurs en groupement de Mumosho, territoire de Kabare.


A L' INITIATIVE DU RECIC-KINSHASA: Tenue d'un séminaire de formation des animateurs sur le "Genre"

Un séminaire de formation des animateurs sur le "genre" se tient du 29 septembre au 1er octobre 2003 à Kinshasa. Cadre choisi : le siège du Programme régional pour la formation et l'échange pour le développement, Prefed à Gombe.


Le CONAFED et le Projet DIMITRA ont eu un échange d'informations

Mesdames Eliane NAJROS et Hélène RYCKMAN, respectivement coordinatrice du projet Dimitra et Consultante dudit projet ont eu une séance de travail avec les responsables du Comité National Femme et Développement (CONAFED), notamment Mesdames Justine NDJOKU et Elise MUHIMUZI, respectivement présidente et Secrétaire Permanente du CONAFED ainsi que quelques responsables des Réseaux provinciaux femmes et développement en séjour à Kinshasa. La rencontre a eu lieu le jeudi 4 septembre 2003 au siège de CONAFED, situé sur l'avenue Mutombo Katshi dans la commune de la Gombe.


Madame Elise Muhimuzi représente FEMNET en Afrique Centrale

La Secrétaire Permanente du Comité National Femme et Développement (CONAFED), Madame Elise MUHIMUZI, représente l'organisation Femnet en Afrique Centrale depuis le mois d'août 2003. C'est l'un des résultats de la Conférence de programmation et de l'Assemblée Générale tenues du mercredi 6 août au samedi 09 août 2003, à l'hôtel Windson à Naïrobi, au Kenya.


Le CONAFED annonce sa participation à la Marche Mondiale des Femmes à Cancun (Mexique) lors d'une réunion de l'Organisation Mondiale du Commerce

En sa qualité de coordination nationale de la Marche Mondiale des femmes, le Comité National Femme et Développement (CONAFED) informe l'opinion national que cette organisation altermondialiste (Marche mondiale des femmes) participera, à côté des autres réseaux des femmes, au Forum international "les droits des femmes et les accords commerciaux" dans le cadre du Forum des peuples pour une alternatives à l'organisation mondiale du commerce (OMC) qui se tiendra avant et pendant la Vè Réunion ministérielles de l'OMC à Cancun, au Mexique, en septembre 2003.


Dada Adeline Diambu Binda : « La femme doit se lever pour lutter davantage contre la discrimination et se libérer des contraintes »

Coordinatrice d’une œuvre sociale dénommée projet social « Petite flamme », Dada Adeline Diambu Binda est une pédagogue de formation. En 1978, elle décroche son diplôme d’Etat, option pédagogie au lycée Motema Mpiko. Après ses humanités, elle obtient son inscription à l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe où elle est trois ans plus tard diplômée de graduat en pédagogie appliquée, option biologie-chimie. Elle interrompt momentanément ses études pour les cours de langue dans un grand centre de la ville de Kinshasa Une année d’apprentissage de la langue anglaise a suffi pour faire d’elle, quelques temps après, une réceptionniste bilingue à l’ambassade d’Ethiopie à Kinshasa.


Syndiquer le contenu