Nord Kivu

RAPPORT DE LA MISSION EFFECTUEE DANS LA PROVINCE DU NORD KIVU.

01. INTRODUCTION.

L’ONG Nationale des Promotions, Protection et Défense des Droits Humains de la République Démocratique du Congo dénommée HUMAN RESCUE/DRC, Organisation ayant une Personnalité Juridique du Ministère de la Justice et des Droits Humains N° 0460/2007, autorisant son fonctionnement sur l’ensemble du territoire National, vient d’effectuer une mission de travail dans la Province du Nord Kivu et Sud Kivu durant la période du 01/03 au 10/03/2013 en vue de s’acquérir sur la situation du moment dans cette partie du pays, mais également en savoir un peu plus sur la situation des Défenseurs des Droits Humains en sigle DDH souvent malmenés par les deux parties à savoir le Gouvernement en place et le M23.


MEETING DU M23, LES AGRESSEURS DEFIENT LE PRESIDENT, LA CIRGL ET LA MONUSCO

Après changement de sa dénomination, le M23 (actuel ARC : Armée Révolutionnaire Congolaise), vient de tenir un meeting public. Lundi 22 octobre courant, les rebelles ont barricadé toutes les routes et intercepté les paysans de RUTSHURU, KIWANJA et KINYANDONI qui tentaient d’aller au champ. Cela, au motif que l’autorité aura à entretenir tous ses administrés. Les activités y étaient paralysées presque toute la journée, car la participation au meeting populaire ainsi que les applaudissements lors de discours étaient obligatoires. Le message du M23 s’articulait sur 4 points :


Territoire de BENI : ENLEVEMENT DE TROIS PRETRES A MBAU

Le Père-Curée de la Paroisse Catholique « Notre Dame des Pauvres », Mr Anselme WASUKUNDI (41an), ainsi que ses collègues Pères Jean NDULANI (52ans) et Edmond KISUGHU (53ans) ont été enlevés vers 21h30, la nuit de vendredi à ce samedi 20 octobre 2012.

En effet, une dizaine d’hommes armés, vêtus en treillis militaires s’étaient introduits dans la Paroisse pour faire incursion au salon commun de Prêtres, où Pères Anselme et Jean suivaient les informations à la télé. Ils les ont ligotés, l’un après l’autre, leur exigeant de l’argent faute de quoi, disaient-ils, ils les ôteraient la vie. Ayant maîtrisé les deux, ils se sont dirigés vers la chambre à coucher de Père Edmond, qu’ils ont trouvé à l’entrée de sa chambre à coucher, s’apprêtant à dormir.


Au Nord KIVU : DE NOUVELLES INCURSIONS RWANDO-OUGANDAISES EN RENFORT AU M23 MENACENT GOMA ET BUTEMBO

Après échec du sommet de KAMPALA (en Ouganda), le Rwanda et l’Ouganda mettent ce moment en profit pour renforcer le M23 sur les lignes de front. Objectif, déstabiliser la Province du Nord Kivu à partir du Territoire de RUTSHURU déjà conquis, en vue d’étendre le contrôle sur la Ville de GOMA (Chef-lieu provincial) ainsi que les autres Villes et Territoires. Cela afin de contraindre le Gouvernement à céder aux négociations avec les rebelles et empêcher toute éventuelle mise en place d’une quelconque Force Internationale pouvant éradiquer le M23, les FDLR et les autres forces négatives.
Le RWANDA et l’OUGANDA étant défavorables à cette force, jouent à l’hypocrisie, au malin, à la mauvaise foi et profitent de la trêve observée sur les lignes de fronts pour renforcer leur rébellion (M23).


Beni: assassinat d'un Défenseur des droits de l’homme de l'ONG "Bon Samaritain"

Le cinquantenaire de l’ indépendance de la RDC a été célébré dans le deuil dans le territoire de Beni suite à l’assassinat de Muhindo Salvator, activiste des droits de l’homme et représentant de l’ONG de défense des droits humains «Bon samaritain ». Il a été abattu à son domicile par des hommes en armes dans la nuit de mardi au mercredi 30 juin 2010. La société civile de Beni a rapporté cette triste nouvelle ce jeudi matin


Nyamulagira en éruption :la lave à plus de 500 mètres

Le volcan Nyamulagira qui est entré en éruption samedi matin à 4h58’, heure locale, continue son activité sans une menace apparente sur les populations environnantes.


Nyamulagira en éruption :la lave à plus de 500 mètres

Le volcan Nyamulagira qui est entré en éruption samedi matin à 4h58’, heure locale, continue son activité sans une menace apparente sur les populations environnantes.


DONNER LA CHANCE AUX ENFANTS, TELLE EST NOTRE MISSION

La célébration de la journée internationale de l’enseignant a été commémorer sans manifestation grandiose en RDCongo suite aux conditions difficiles dans lesquelles vivent les acteurs de l’enseignement : Manque de salaire descend, suivi d’une prise en charge des enseignants par les parents qui à leurs tours ne sont pas rémunérés.
Pour certains observateurs, il suffit d’un souffle nouveau dans l’enseignement en RDCongo pour que la situation des élèves et enseignants s’améliore.


Syndiquer le contenu