Nord Kivu

DROIT A UNE BONNE MEDIATION

DROIT A UNE BONNE MEDIATION :
THEORIE ET PRATIQUE POUR LA RESOLUTION DES CONFLICTS

0. Introduction

Depuis un temps beaucoup de pays à travers le monde et particulièrement les pays africains sont en situations confuses caractérisées par des crises multiformes et qui nécessitent une résolution à l'amiable étant donné que la violence n'a pas pu réussir à le faire.

La guerre n'étant pas nécessairement une solution aux conflits, les hommes ont pensé qu'il y a moyen de passer par d'autres mécanismes dont la médiation pour construire une paix durable. Ce schéma a fait ses preuves ailleurs comme en République Sud Africaine pour mettre fin au système de l'Apartheid et récemment en Sierra Leone lors des récentes élections démocratiques, pour ne citer que ces deux cas. On croirait aujourd’hui que la Côte d’Ivoire, grâce à la médiation française qui a supplanté la démarche de la CEDEAO, recouvrera la paix d’ici là comme d’aucuns l’avaient cru pour le Burundi et la RDC où les médiations de type international s’embrouillent dans des questions purement nationales.


L'Intégration Sociale des Personnes Vulnérables du site INSS Mont-Ngafula à Kinshasa

Secteur « INTEGRATION SOCIALE » de la BOR

Introduction

Evoquer « l'intégration sociale » sous-entend au départ une exclusion. Celle-ci peut avoir plusieurs causes : la guerre, la mauvaise gouvernance, la mauvaise distribution du travail, bref le dysfonctionnement de la vie nationale.

Toutes les conférences qui se tiennent sur le racisme ont un seul objectif : réduire ou lutter contre toutes les formes de racisme, d'exclusion, d'ethniscisme, de tribalisme, de régionalisme, de collinisme, de divisionnisme, etc. Cette chaîne est à la base de ce que nous avons connu ou entendu sous les vocables: Traite négrière, Esclavagisme, Exclusion/extermination ethnique, ... Et souvent le tout s'est soldé par des guerres appelées aujourd’hui « génocidaires ». Et comme si cela n’était pas suffisant, l’homme pousse plus loin jusqu’à atteindre l’anthropophagie ou le cannibalisme.


L'Intégration Sociale des Personnes Vulnérables du site INSS Mont-Ngafula à Kinshasa

Secteur « INTEGRATION SOCIALE » de la BOR

Introduction

Evoquer « l'intégration sociale » sous-entend au départ une exclusion. Celle-ci peut avoir plusieurs causes : la guerre, la mauvaise gouvernance, la mauvaise distribution du travail, bref le dysfonctionnement de la vie nationale.

Toutes les conférences qui se tiennent sur le racisme ont un seul objectif : réduire ou lutter contre toutes les formes de racisme, d'exclusion, d'ethniscisme, de tribalisme, de régionalisme, de collinisme, de divisionnisme, etc. Cette chaîne est à la base de ce que nous avons connu ou entendu sous les vocables: Traite négrière, Esclavagisme, Exclusion/extermination ethnique, ... Et souvent le tout s'est soldé par des guerres appelées aujourd’hui « génocidaires ». Et comme si cela n’était pas suffisant, l’homme pousse plus loin jusqu’à atteindre l’anthropophagie ou le cannibalisme.


Notions d'Ecologie et Conservation de la Nature en Milieu Scolaire

Introduction

La Base de l’Observatoire pour la République, B.O.R., comme ONG de développement de la République Démocratique du Congo est engagée dans trois secteurs principaux : les Droits de l’Homme, l’Intégration Sociale et l’Environnement, Conservation et Protection de la Nature.

Au sein du secteur de l'Environnement, la BOR est engagée dans un vaste projet sur la proposition de l'Insertion du cours des « Notions d’Ecologie et Conservation de la Nature (NECN) dans le programme national des Sciences Naturelles et de Biologie.

A travers ce projet, nous pensons qu’ une bonne partie de la jeunesse congolaise pourra être initiée aux méthodes de conservation et de protection de l’environnement au sein duquel elle évolue. Nous le proposons dans sa phase expérimentale dans 24 écoles de la ville de Kinshasa avant de l’étendre au reste des écoles.


PÉTITION POUR UNE POURSUITE IMMEDIATE DES COUPABLES DE CRIMES DE GUERRE EN ITURI

PÉTITION POUR UNE POURSUITE IMMEDIATE DES COUPABLES ET COMMENDITAIRES DU CANIBALISME DES PYGMEES EN ITURI ET AUTRES CRIMES DE GUERRE

Pour honorer la mémoire et la dignité de toutes les victimes du cannibalisme et autres traitements cruels, inhumains et dégradants commis en ITURI dans la Province Orientale en République Démocratique du Congo par la coalition de messieurs Jean-Pierre BEMBA, Roger LUMBALA, Thomas LUBANGA, nous tenons à préciser ce qui suit :


DECLARATION DE L'OPR SUR LA SITUATION A UVIRA DANS LA PROVINCE DU SUD-KIVU

DECLARATION DE L’ORGANISATION POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION « OPR » SUR LA SITUATION DE LA REPRISE DES HOSTILITES A UVIRA AU SUD-KIVU.

L’Organisation pour la Paix et la Réconciliation « OPR », une organisation pour la promotion et la Culture de la Paix, la cohabitation pacifique, de transformation des conflits et de promotion des droits humains en République Démocratique du Congo ;


Le Rcd/Goma poursuit la persécution à l’Est de la Rdc

Selon la Vsv

Le Rassemblement congolais pour la démocratie poursuit sa politique de persécution contre la population à l’Est de la Rdc.

C’est l’Ong des droits de l’homme, la Voix des sans Voix, qui accuse, dans un communiqué de presse daté du 16 décembre 2002. Elle cite notamment des cas d’enlèvements, d’arrestations, d’interpellations et des sévices corporels à l’endroit des membres de la société civile et les défenseurs des droits de l’homme.


Syndiquer le contenu