LA SOCICO A ORGANISE UN SEMINAIRE ATELIER PREPARATOIRE A UN GRAND FORUM DE LA SOCIETE CIVILE

L'organisation Société Civile du Congo (SOCICO) et l’Organisation pour la Paix, la Démocratie et la sécurité dans les Pays des Grands Lacs (OPDGL) en partenariat avec l’Institut pour la Justice et la Réconciliation de la République Sud – africaine, a organisé ce lundi 07 avril 2003, un séminaire – atelier axé sur la problématique de la Paix et Réconciliation nationale, la Démobilisation et la Réinsertion des groupes armés en République Démocratique du Congo pendant la période de transition.Ce séminaire a été organisé en prélude d'un grand forum qui se tiendra très prochainement dans une ville qui reste à choisir.Ce forum aura pour mission le renforcement des capacités de la SOCIETE CIVILE congolaise dans la gestion de la chose publique pendant cette période importante de l'histoire de la RDCongo.


L’ONG "FEMECODIM" S’ENGAGE DANS LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ

(APA)- Femecodim (Femmes médiatrices pour le développement intégral et communautaire), une ONG de défense des droits de la femme, s’est engagée dans la lutte contre la pauvreté à travers des actions de développement communautaires, indique une correspondance de cette structure parvenue mercredi à l’APA. L’ONG basée dans la commune périphérique de Selembao (Sud-Ouest de Kinshasa), s’emploie à encadrer les mamans, les filles-mères, les enfants malnourris et enseigne des notions de base en ce qui concerne les droits et devoirs des citoyens, ajoute la source.


RDC : Rapport sur les Disparitions et les Exécutions Sommaires

Rapport de la mission en République Démocratique du Congo, effectuée par la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Mme Asma JAHANGIR, et présenté à Genève le 08 avril 2003 conformément à la résolution 2002/36 de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies.


Dialogue InterCongolais (ouvrage)

Un ministre du gouvernement « Tshisekedi » issu de la Conférence Nationale Souveraine (CNS), en la personne de Monsieur AT ALE, déclara une fois en 1993 à la Radio Nationale que «pour avoir la paix au Zaïre, il faut caser tous les politiciens, les uns au Gouvernement, les autres au Portefeuille et le reste dans la diplomatie, car c'est le syndrome du chômage qui fait agiter les leaders politiques et non l'intérêt du peuple ».


Bulletin hebdomadaire sur les activités des ONG en RDC N° :07/2003

SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CNONGD

Les membres du Conseil d’administration du CNONGD tiennent leur première session de l’année dès lundi 7 jusqu’au mercredi 9 avril 2003 à Kinshasa. Outre les points relatifs à la participation, il sera essentiellement question des rapports d’activités, du plan d’action réajusté, de l’état du CNONGD ainsi que de ses statuts et du règlement d’ordre intérieur, des projets nationaux et d’informations diverses. Compte tenu des événements qui s’accélèrent au niveau national, il ne serait pas surprenant que le Conseil d’administration publie une déclaration appropriée.


Agence France Presse : Guerre à Bukavu et Processus de Paix en RDC

Les combats dans la ville de Bukavu constituent un plan pour maintenir la Balkanisation de la République Démocratique du Congo, en dépit de l'accord global et inclusif, de l'adoption et de la promulgation de la Constitution de transition.
( Intervention de Monsieur Fernandez MURHOLA à l'Agence France Presse ).


Déclaration de l'OPR à l'occasion de la clôture du DIC

L'Organisation pour la Paix et la Réconciliation (OPR), une organisation de promotion et de la culture de la paix, la cohabitation pacifique, la transformation pacifique des conflits et la promotion des droits humains en République Démocratique du Congo et dans la région des grands lacs; Une organisation impliquée dans le processus de paix et de réconciliation nationale en RépubliqueDémocratique du Congo depuis la signature de l'Accord de cessez-le-feu de Lusaka;


LA CLÔTURE DU DIALOGUE INTER CONGOLAIS (DIC)

A la veille de la clôture des travaux du DIC, le CONAFED lance une sonnette d’alarme à chaque composante de ce forum, de façon à voir la femme être représentée à 30 % au moins dans les structures de l’Etat pendant la transition.
Le CONAFED se fera le devoir d’être la tour de contrôle pour le suivi de cet engagement. Ayant en outre plusieurs tours dans ses manches, le CONAFED aura le loisir de rappeler à l’ordre à sa façon chaque composante en vue du respect de la résolution 1325 de l’ONU.