La reconstruction nationale après Sun City II

Après la signature hier à Sun City des Accords dits de Pretoria dans un contexte du retour massif des troupes rwandaises au Nord et Sud Kivu, tout est accompli sur le terrain du partage du gâteau (Institutions, nationalité, pouvoir, etc.), mais rien n’est acquis sur l’objet même du Dialogue Intercongolais, à savoir la REFONDATION de la Nation et la RECREATION de l’Etat dont la mise en œuvre doit reposer sur les valeurs éthiques suivantes...


Déclaration du Conseil National des ONG de Développement de la RD-Congo (CNONGD) concernant la situation politique de l'heure

Le Conseil d’administration du Conseil National des Organisations Non Gouvernementales de Développement de la RD-Congo (CNONGD), qui vient de tenir sa première session ordinaire de l’année en cours à Kinshasa du lundi 7 au vendredi 11 avril 2003, tient à exprimer ses félicitations à tous ceux qui, de près ou de loin, ont apporté leurs efforts au long processus qui a abouti, mercredi 2 avril 2003 à Sun City (République Sud-Africaine), à l’Adoption, par toutes les parties, de l’Acte Final du Dialogue Inter Congolais.


Education à la Paix cas de la RCD

Les scènes de guerre montrent que ce sont toujours les enfants qui paient le prix le plus fort, dispersés par les conflits, forcés de chercher de l’aide alimentaire, abri et soins de santé d’urgence dans le camp. Nombreux de ces enfants ont comme seule réalité le visage de la guerre et de la persécution.


Violence faite à la fille

Enfance de fille :
Un parcours semé d’embûche. Dès sa naissance, la fille apprend très tôt dans la vie à s’occuper des autres, elle sert ses frères et les hommes de son entourage. Le poids des traditions et le travail clouent les filles à la maison, les empêchent de suivre une scolarité normale. Dans une famille, quand les deux enfants (fille et garçon) rentrent de l’école : le garçon va jouer tandis que la fille rejoint sa maman à la cuisine pour l’assister.


UNAF/Bandundu en formation sur le Processus de Paix en RDC

Du 4 au 5 Avril 2003, cinquante femmes leaders, animatrices des initiatives locales de développement ont suivi, à l’Institut de formation des animateurs pastoraux de Kikwit (IFAK), un séminaire de formation sous le thème central : « La contribution de la femme des provinces non occupées dans le processus de paix en République Démocratique du Congo ».


Réouverture des cantines scolaires par l’UNAF

Depuis lundi 03 Avril 2003, l’Union Nationale des Femmes du Congo (UNAF) a enfin procédé à la réouverture de son projet pilote de « Cantines Scolaires » grâce à l’appui financier de l’Agence Canadienne pour le Développement International (ACDI) et de l’organisme Catholique Canadien Développement et Paix, ainsi que le Programme Alimentaire Mondial (PAM) avec l’approvisionnement en denrées non périssables.


ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE D’ESPOIR POUR TOUS ONGD

Espoir Pour Tous Ongd a tenu le 23 Mars 2003 dernier une assemblée générale extraordinaire avec 4 points à son ordre du jour : 1. Evaluation du fonctionnement, 2.adhesion à la Fédération des Clubs Unesco du Congo ; 3.Encadrement de la femme ; 4. Divers


COLLOQUE “DEVELOPPEMENT PAR LE BAS DU SECTEUR PRIVE NATIONAL : contraintes essentielles et solutions possibles ”

Il n’est plus à démontrer que toute action en vue de promouvoir un développement durable en Afrique passe nécessairement par une action en faveur du développement d’un secteur prive fort et dynamique.
La République Démocratique du Congo n’échappe pas à cette dure réalité. La preuve, dans les discours comme dans les nombreux plans et documents cadre qui ont été élaborés, les décideurs politiques et économiques n’ont cessé de présenter le secteur privé comme le moteur de la croissance dans notre pays. Cette option est aujourd’hui d’autant plus justifiée que notre pays doit sortir de la récession et de la pauvreté. En effet, pour produire plus de richesses, créer des emplois durables et revitaliser les territoires, il importe que les entreprises nationales soient plus nombreuses et plus performantes.