La Vsv dénonce la détention d’un membre du M17 et d’un colonel ex-Faz

La Voix des sans voix pour les droits de l’homme (Vsv) est une fois surprise d’assister aux enlèvements et détentions des personnes dans des cachots ne dépendant pas de parquets en violation de la décision présidentielle du 8 mars 2001 portant leur fermeture sur toute l’étendue de la Rdc.

Dans un communiqué remis lundi à la presse, la Vsv indique que M. Louis Hamuli Nyarubana, ancien coordonnateur départemental à l’information et communication de l’Afdl et membre du Mouvement des révolutionnaires du 17 mai, 1997 (M17) et M. Yambenga Bangia Jean, colonel des ex-forces armées zaïroises (ex- Faz) division spéciale présidentielle (Dsp) ont été enlevés puis retrouvés au cachot de la Détection militaire des activités anti-patrie, département intérieur (Demiap/DI).


·SESSION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CRONGD/KASAÏ OCCIDENTAL

Le conseil d’administration du Conseil Régional des ONG de Développement (CRONGD) du Kasaï Occidental a tenu sa dernière session de l’année la semaine dernière. Il s’est notamment penché sur la réalisation des activités programmées pour l’exercice en cours. Par ailleurs, il a levé l’option que soit organisée l’assemblée générale du CRONGD en 2003. Cette rencontre devait se tenir en 2002.


·DANS LA PROVINCE DE L’EQUATEUR, LES FORCES PAYSANNES SE STRUCTURENT

Réunies au sein du Comité de réveil et d’accompagnement des Forces paysannes (CRAFOP), plusieurs organisations de la province de l’Equateur ont décidé de se doter d’un feuillet de liaison dénommé « Forces paysannes ». Ce support donne toute une moisson de renseignements sur ce cadre de travail entre plusieurs structures paysannes. Ainsi peut-on savoir que « le CRAFOP fonde ses interventions auprès des paysans sur les principes suivants : le paysan est le premier responsable de son progrès ; le paysan est le partenaire privilégié pour toute action de développement qui le concerne ; le paysan n’est ni ignorant ni savant ». Par ailleurs, le lecteur dégagera facilement le fort engagement de ce mouvement. Un encart le dit clairement : « Paysan, tu es le roi des rois. Par de durs labeurs de chaque jour, tu nourris le monde. Ton métier est le plus noble de la terre. Ne recule pas ».


·SEMAINE CHARGEE A KINSHASA POUR UNE DELEGATION DE 11.11.11

C’est un agenda fort chargé qu’une délégation de l’organisation belge 11.11.11. va honorer cette semaine à Kinshasa. Selon un calendrier bien ficelé, ces hôtes auront tout un train de séances de travail avec leurs différents partenaires basés dans la capitale congolaise. Cette délégation sera accueillie au siège du CNONGD mercredi 11 novembre en fin d’après-midi et discutera avec les responsables du projet Forum sur la dette et le développement de la RDC (FODEX/CNONGD) jeudi 12 novembre. 11.11.11 est une association membre du pré-carré qui accompagne depuis belle lurette le réseau CNONGD-CRONGD-ONGD.


·APRES LA CONCERTATION DE PARIS, LES COMMUNAUTES DE BASE ATTENDENT DU CONCRET

Le secrétaire exécutif du CNONGD a pris part, du mercredi 04 au jeudi 06 aux différentes séquences des travaux du Groupe consultatif sur la RDC dont les travaux se sont tenus à Paris (France). Dans un pays dont les principaux indicateurs ont viré
au rouge depuis des années, les communautés de base attendaient de lire le signal fort des bailleurs de fonds. Ces derniers ont finalement accepté d’accorder, progressivement et sous certaines conditions, un matelas financier de l’ordre de 2,5 milliards de dollars américains à la RD-Congo. Les communautés de base ainsi que les ONG espèrent accéder à ces facilités, essentiellement sous l’aspect de développement communautaire du programme d’urgence retenu dans ce cadre.


·LE CNONGD VA AMELIORER SON MODE COMMUNICATIONNEL

La session d’évaluation du Service Information-communication-documentation du CNONGD s’est achevée vendredi 6 décembre 02 par la séance de restitution animée par le consultant de l’ONG belge ATOL. Marquée par la participation du président et du vice-président du Conseil d’administration de cette plate-forme, la rencontre a été dominée par une autre collecte des réactions sur tous les éléments recueillis sur le fonctionnement de ce service au cours de deux semaines de travail dans la capitale congolaise. Beaucoup d’observations ont été données sur le flux d’informations géré par le CNONGD. Un premier draft du rapport de cette évaluation sera prêt à la fin du mois en cours. En fait, le rapport final, qui contiendra sans doute bien de propositions concernant une amélioration du rendement de ce Service-clé, sera soumis à l’attention du conseil d’administration du CNONGD à sa session de février 2003. La plate-forme veut se doter d’un instrument plus compétitif.


·LA PAIX RESTE UNE PREOCCUPATION MAJEURE DU CNONGD

En séjour de travail à Kinshasa, un consultant en projets auprès de la structure allemande AGEH et opérant dans le cadre d’une mission d’exploration du programme Service civil pour la Paix (SCP) initié par le gouvernement allemand, a eu une séance de travail, lundi 9 décembre 2002 en fin de matinée, avec les membres du staff du secrétariat exécutif du CNONGD. L’échange a été dominé par le mode de travail entrepris par les ONG de la RDC pour prévenir, résoudre et gérer les conflits.


Conclusions et recommandations de la Conférence sur « Diamants, paix et progrès en République démocratique du Congo

Les 18 et 19 septembre 2002, il s’est tenu à Bruxelles, en Belgique, une Conférence dont le thème était « Diamants, paix et progrès en République démocratique du Congo ». Cette Conférence était organisée par Partenariat Afrique Canada (Ottawa), le Netherlands Institute for Southern Africa (NiZA) (Amsterdam) et Fatal Transactions (Amsterdam). Des représentants d’organisations non gouvernementales de la République démocratique du Congo, de la Belgique, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, des États-Unis, de la France et du Canada étaient au nombre des participants. Des représentants des gouvernements et de l’industrie du diamant ont participé à la première journée de la Conférence.